LE TRAVAILLEUR CATALAN

précarité

Les intermittents ne lâchent rien

Pyrénées-Orientales. Le mouvement contre l’incurie gouvernementale en matière de culture relaie l’occupation de l’Odéon à Paris. Mardi 11 mars se tenait, devant l’Archipel, une assemblée générale initiée par le mouvement Intermittent 66, le Théâtre de l’Archipel et l’ensemble de ses salarié.e.s, l’APEIS et tous.te.s les personnes précaires, isolé.e.s. Il s’agissait, en soutien au mouvement d’occupation …

Les intermittents ne lâchent rien Lire la suite »

Pour les salaires et l’emploi

Jeudi 4 février, près de 500 personnes ont manifesté du Castillet au théâtre de l’Archipel à l’appel des syndicats CGT, FSU et Solidaires. Cheminots, enseignants, postiers, électriciens, personnels soignants, retraités, fonctionnaires de l’ONF ont battu le pavé pour l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, contre l’austérité et le démantèlement des services publics. A noter aussi …

Pour les salaires et l’emploi Lire la suite »

La bulle va éclater !

Emplois. Le département des Pyrénées-Orientales s’attend à une vague de licenciements sans précédent. C’est de l’avis des organisations syndicales FO et CGT des Pyrénées-Orientales : « Le maintien artificiel des emplois par le chômage partiel ne suffira pas à éviter les plans de licenciements. Un avis qui se fonde sur le constat d’un tissu économique départemental, déjà bien …

La bulle va éclater ! Lire la suite »

Dangers multiples à l’université

Loi LPPR. Le gouvernement s’apprête, dans cette période trouble, à faire voter une loi fondamentale porteuse de graves dangers pour l’avenir de la recherche publique et de l’enseignement. Réunis en assemblée générale en date du 11 février 2020, personnels et étudiant-e-s de l’université de Perpignan Via Domitia (UPVD) prenaient position contre la future loi de …

Dangers multiples à l’université Lire la suite »

La Pauvreté s’installe !

Social. La journée organisée par la CGT le 5 décembre contre la précarité et la pauvreté a rencontré un vif succès. Un rassemblement chaud et fraternel où l’on pouvait se renseigner sur les formalités d’emplois dans les services publics et s’informer sur les aides déployées par les associations et les organismes sociaux. Selon le Secours …

La Pauvreté s’installe ! Lire la suite »

Contre le chômage et la précarité

Rassemblement. Face aux dégradations sociales, la CGT et quelques partenaires appellent à la lutte et aux solidarités samedi 5 à Perpignan. C’est une habitude. Depuis plusieurs années, la CGT initie un rassemblement place de la Victoire autour des questions de l’emploi le premier week-end de décembre. « Cette année, nous ferons beaucoup plus. La situation s’est …

Contre le chômage et la précarité Lire la suite »

La cantine du Miam collectif présente pour les précaires

Perpignan. L’association Miam collectif qui met à disposition une cantine associative est sur le terrain de la solidarité.  Après l’annonce du reconfinement, la cantine du Miam collectif tient à rester active pour les personnes vulnérables. L’association solidaire et écologique située à Perpignan  (place Rigaud à L’Atmosphère Bella Ciao) sert chaque jour des repas à prix …

La cantine du Miam collectif présente pour les précaires Lire la suite »

La pauvreté explose

Social. Une récente étude initiée par le Secours populaire, et réalisée par Ipsos, démontre une dégradation sensible des conditions d’existence par rapport à l’année 2019. Les chiffres, signifiants et froids, recouvrent des réalités humaines d’aujourd’hui, des parcours, des privations et des souffrances bien réelles. Certes, la pauvreté ne date pas d’aujourd’hui. Mais elle gagne du …

La pauvreté explose Lire la suite »

Contre les licenciements Covid

Ah, qu’il est loin le monde d’après ! Car la Covid a bon dos. Le capitalisme, dont nous avions pu chaque jour, depuis des décennies, mesurer l’inhumanité, tire un profit intolérable de la crise sanitaire. Le cynisme atteint un niveau qui étonne même les témoins les plus rompus aux coups tordus du grand patronat et du …

Contre les licenciements Covid Lire la suite »

SUR LE VIF

Actions internationales pour la levée du blocus contre Cuba

Depuis mars, de nombreux pays aussi divers que l‘Allemagne, la Suisse, le Venezuela ont renouvelé l’appel à la levée du blocus des USA contre Cuba. Plusieurs journées internationales ont eu lieu. Les organisations françaises, les associations, syndicats et forces politiques solidaires de Cuba (Cuba Si France, France-Cuba, Cuba Coopération, France Amérique Latine, Alba, Europa Cuba, PCF, PRCF, LFI, CGT) ont manifesté le 1er juin à Paris pour la levée immédiate du blocus.

Le 23 juin, à l’Assemblée de l’ONU aura lieu le vote en faveur du projet de résolution sur la nécessité de lever le blocus imposé par les États-Unis à Cuba, texte déjà soutenu 28 fois par la quasi-totalité des pays de la planète.

Les artistes et les acteurs culturels s’engagent pour écarter le risque RN

Image par Tumisu de Pixabay 

C’est un appel public pour la liste de Carole Delga qu’ont signé de nombreux artistes et acteurs culturels de la Région. Dans les P.-O. on retrouve Cali, Daniel Tosi, Georges Bartoli, David Garcia, Michel Cadé, une centaine de noms qui soulignent le bon bilan de Carole Delga en terme de culture mais aussi leur inquiétude face à la montée de l’extrême droite. 

84 maires des P.-O. soutiennent la liste de Carole Delga

A quelques jours du scrutin, beaucoup de maires s’engagent pour la liste « Occitanie en commun ». Citons : Christophe Manas maire de Corneilla-del-Vercol, second sur la liste conduite départementalement par Agnès Langevine, René Olive (Thuir), Jean Vila (Cabestany), Charles Chivillo (Maury), Toussainte Calabrèse (Caudiès-de-Fenouillèdes), Michel Coste (Céret), Guy Llobet (Collioure), Nicolas Garcia (Elne), Marc Médina (Torreilles), Jean-André Magdalou (Alénya), Yves Porteix (Sorède), Madeleine Garcia-Vidal (Saint-Hippolyte)… 84 maires au total, qui démontrent la capacité de rassemblement de Carole Delga.

Théza : Grève à la clinique psychiatrique

Les revendications portent essentiellement sur le recrutement nécessaire de personnels en CDI.

Lundi 7 juin, les salariés ont décidé de la grève. Les négociations avec la direction n’ont pas abouti. Les revendications portaient essentiellement sur le recrutement nécessaire de personnels en CDI, la création de postes de travail, des augmentation de revenus (13e mois et 3 % sur les salaires), et sur le versement de la prime d’un montant au moins égal à celle versée en 2019.Un document élaboré par les salariés précise la réalité économique du groupe VIDEGRAIN. « Près de 10 millions de bénéfices de la clinique envoyés au groupe, un million net versé aux actionnaires depuis deux ans ». et de préciser « qu’aucune augmentation de salaire n’est intervenue depuis 3 ans », et que « 6 emplois ont été supprimés ou  non comblés depuis 6 ans ». 

À fleur de peau

(c) Pixabay.

Aliot est un homme d’une sensibilité à fleur de peau. Pensez donc pour la fête des mères, il n’a pu s’empêcher de faire offrir par tous les commerçants à leur cliente, un rose pour toutes les mamans. Tous les commerçants. Non pas tous, une sélection a été opérée, je suppose en fonction d’un regard énamouré porté par le commerçant en question à la municipalité frontiste. Je n’ai pas entendu parler de la couleur de la peau de la maman en question… Mais ça aurait pu… Devant l’émotion des mamans, il doit se dire que c’est une opération payante, qui ne lui coûte rien. Les contribuables perpignanais passeront à la caisse. Tout bénef.

Hêtres toujours en danger

(c)Delgé.

Le collectif « Touche pas à ma forêt » a organisé les 29 et 30 mai une manifestation rassemblant des centaines de personnes. Les opposants à la méga-scierie Florian ont décidé de prolonger leurs luttes en élaborant un projet alternatif pour les forêts pyrénéennes. Ils ont manifesté dans les rues de Lannemezan puis se sont retrouvés sur le terrain du centre CCAS d’EDF pour des échanges avec les élus, des conférences, des débats, des ateliers et des animations culturelles. Ils maintiennent la pression et montrent leur détermination en promouvant une « sylviculture douce ». Pour Pascal Lachaud, maire-adjoint communiste à Capvern : « C’est une transformation globale que nous souhaitons voir advenir, nous ne voulons pas d’un mini projet Florian ». Une banderole prévient : « Florian, ne nous oblige pas à faire une ZAD ! »

Cabestany : Un maire s’en va, une maire arrive

(c)DR. Jean Vila maire de Cabestany passe la main.

Des indiscrétions de la presse locale écrite et numérique nous informent de la passation de pouvoir entre Jean Vila et Édith Pugnet au poste de maire de Cabestany au 1er juillet. L’édile, élu depuis mars 1977 et proche de 80 ans, avait annoncé publiquement sa décision de passer la main avant la fin du mandat. Ainsi, Édith Pugnet actuellement première adjointe de la ville en charge de la culture se verra remettre les clés de la maison communale. Elle devient la première femme à assurer la fonction de maire à Cabestany, 4e ville la plus importante du département. Quant à Jean Vila, il compte poursuivre son mandat en tant que conseiller municipal pour assurer la transition et se charger de l’urbanisme et de l’économie. Il continuera à siéger à la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée métropole en tant que conseiller communautaire. Le Travailleur Catalan reviendra sur cette mutation qui présage la pérennité d’une politique de co-construction avec la population et d’une visée communiste de la ville de demain.

Annonces – événements – rendez-vous du 11 au 17 juin

Rendez-vous
La santé ne doit pas être une marchandise

Tous les mardis et jeudis de juin de 10h à 12h, devant le vaccinodrome de Perpignan
Signature de la pétition européenne organisée par l’Union syndicale des retraités 66.

Assemblée générale annuelle des Amis du TC

Samedi 12 juin à 10h – Bocal du Tech.

Initiative de l’Amicale des Vétérans du PCF

Samedi 12 juin à 17h, mairie de Bouleternère
Commémoration du 150e anniversaire de la commune
Hommage à Galdric Verdaguer, héros de la Commune de Paris, natif de Bouleternère.