LE TRAVAILLEUR CATALAN

crise sanitaire

Des contractuels cache-misère

Education. La difficulté de trouver des remplaçants titulaires pour les enseignants malades du Covid permet à Blanquer d’embaucher toujours plus de contractuels. Chaque année plus de 30 000 enseignants non titulaires occupent des postes vacants ou remplacent des professeurs absents. Jusqu’en 2016, les vacataires étaient recrutés par le chef d’établissement au niveau  bac + 3 pour …

Des contractuels cache-misère Lire la suite »

Le choix risqué du gouvernement britannique

Vaccination. L’efficacité à très court terme d’une stratégie vaccinale étroitement nationaliste. Le gouvernement conservateur de Boris Johnson s’est bruyamment flatté d’un certain succès de sa stratégie en matière de vaccins, succès dont témoigne la réouverture des pubs et restaurants en terrasse ainsi que de nombreux commerces. Succès qui peut se mesurer à la baisse du …

Le choix risqué du gouvernement britannique Lire la suite »

Le marxisme, une école de fraternité

Partage. Les idées marxistes nous permettent non seulement de mieux comprendre le monde, mais de mieux vivre ensemble. Le marxisme est indissociablement une pratique nourrie de théorie et une théorie sans cesse remaniée par la pratique. Une pratique qui est une pratique sociale. On s’excuse de répéter ces banalités, mais est-ce totalement inutile ? Peut-être …

Le marxisme, une école de fraternité Lire la suite »

J’ASSUME…..ET JE VOUS EMMERDE.

Notre personnel politique actuellement aux manettes, a pris l’habitude, les doigts encore tous collants du pot de confiture dans lequel on vient de le surprendre, de se ruer devant les caméras et les micros de la presse pour « assumer » leurs décisions, parfois leurs actes, rarement leurs erreurs… Assumer. Voici ce que Le Petit Robert – …

J’ASSUME…..ET JE VOUS EMMERDE. Lire la suite »

L’école de la réforme Blanquer école de la « défiance »

Premier degré. Les professeurs des écoles évoquent régulièrement, lors de témoignages poignants, leur mal-être. La réforme s’ajoute à la gestion de la crise sanitaire. Cette réforme, adoptée pendant les vacances scolaires, en Juillet 2019, s’applique depuis deux rentrées scolaires. Elle revêt parfois les atours du « bon sens populaire ». Le ministre lui-même la présente ainsi : « La …

L’école de la réforme Blanquer école de la « défiance » Lire la suite »

Le fric nuit à la santé

La fin du procès du Mediator et son jugement arrivent en pleine crise sanitaire, voilà une coincidence saisissante.Produit et commercialisé par les laboratoires Servier, le Mediator est un médicament largement prescrit (depuis 1976) pour le diabète ou le surpoids. En 2010, la pneumologue Irène Frachon a alerté sur ses graves effets secondaires et sa nature …

Le fric nuit à la santé Lire la suite »

Le virus, Jupiter et nous

L’incurie demande de l’application. Elle vient de loin et a nécessité efforts et persévérance. C’est là la pensée profonde qui me vient à l’esprit au moment où je me décide à évoquer la situation dans laquelle le gouvernement nous a mis en ce début d’un nouveau confinement. Il y a une accumulation d’errements, de décisions …

Le virus, Jupiter et nous Lire la suite »

Pied à pied, sans cesse dans l’urgence et pour construire l’après

Pas le temps de se retourner. Il faut faire, tous azimuts. L’exemple de la question écologique, climatique et environnementale est là, prégnant, étouffant, envahissant et têtu. La température monte, sur terre et en mer, les déchets envahissent l’espace, la chimie altère les sols, les aliments et nos poumons. Des décisions majeures doivent être prises. Elles ne …

Pied à pied, sans cesse dans l’urgence et pour construire l’après Lire la suite »

Femmes au temps du coronavirus

Effet secondaire. L’épidémie de Covid-19 est aussi un phénomène social pénalisant une fois de plus les femmes.  La crise sanitaire qui dure depuis plus d’un an s’accompagne d’une casse sociale et économique impactant violemment les femmes. Ce virus révèle des inégalités déjà massives face au travail et à la santé. Virus ou pas, pour beaucoup …

Femmes au temps du coronavirus Lire la suite »

SUR LE VIF

Actions internationales pour la levée du blocus contre Cuba

Depuis mars, de nombreux pays aussi divers que l‘Allemagne, la Suisse, le Venezuela ont renouvelé l’appel à la levée du blocus des USA contre Cuba. Plusieurs journées internationales ont eu lieu. Les organisations françaises, les associations, syndicats et forces politiques solidaires de Cuba (Cuba Si France, France-Cuba, Cuba Coopération, France Amérique Latine, Alba, Europa Cuba, PCF, PRCF, LFI, CGT) ont manifesté le 1er juin à Paris pour la levée immédiate du blocus.

Le 23 juin, à l’Assemblée de l’ONU aura lieu le vote en faveur du projet de résolution sur la nécessité de lever le blocus imposé par les États-Unis à Cuba, texte déjà soutenu 28 fois par la quasi-totalité des pays de la planète.

Les artistes et les acteurs culturels s’engagent pour écarter le risque RN

Image par Tumisu de Pixabay 

C’est un appel public pour la liste de Carole Delga qu’ont signé de nombreux artistes et acteurs culturels de la Région. Dans les P.-O. on retrouve Cali, Daniel Tosi, Georges Bartoli, David Garcia, Michel Cadé, une centaine de noms qui soulignent le bon bilan de Carole Delga en terme de culture mais aussi leur inquiétude face à la montée de l’extrême droite. 

84 maires des P.-O. soutiennent la liste de Carole Delga

A quelques jours du scrutin, beaucoup de maires s’engagent pour la liste « Occitanie en commun ». Citons : Christophe Manas maire de Corneilla-del-Vercol, second sur la liste conduite départementalement par Agnès Langevine, René Olive (Thuir), Jean Vila (Cabestany), Charles Chivillo (Maury), Toussainte Calabrèse (Caudiès-de-Fenouillèdes), Michel Coste (Céret), Guy Llobet (Collioure), Nicolas Garcia (Elne), Marc Médina (Torreilles), Jean-André Magdalou (Alénya), Yves Porteix (Sorède), Madeleine Garcia-Vidal (Saint-Hippolyte)… 84 maires au total, qui démontrent la capacité de rassemblement de Carole Delga.

Théza : Grève à la clinique psychiatrique

Les revendications portent essentiellement sur le recrutement nécessaire de personnels en CDI.

Lundi 7 juin, les salariés ont décidé de la grève. Les négociations avec la direction n’ont pas abouti. Les revendications portaient essentiellement sur le recrutement nécessaire de personnels en CDI, la création de postes de travail, des augmentation de revenus (13e mois et 3 % sur les salaires), et sur le versement de la prime d’un montant au moins égal à celle versée en 2019.Un document élaboré par les salariés précise la réalité économique du groupe VIDEGRAIN. « Près de 10 millions de bénéfices de la clinique envoyés au groupe, un million net versé aux actionnaires depuis deux ans ». et de préciser « qu’aucune augmentation de salaire n’est intervenue depuis 3 ans », et que « 6 emplois ont été supprimés ou  non comblés depuis 6 ans ». 

À fleur de peau

(c) Pixabay.

Aliot est un homme d’une sensibilité à fleur de peau. Pensez donc pour la fête des mères, il n’a pu s’empêcher de faire offrir par tous les commerçants à leur cliente, un rose pour toutes les mamans. Tous les commerçants. Non pas tous, une sélection a été opérée, je suppose en fonction d’un regard énamouré porté par le commerçant en question à la municipalité frontiste. Je n’ai pas entendu parler de la couleur de la peau de la maman en question… Mais ça aurait pu… Devant l’émotion des mamans, il doit se dire que c’est une opération payante, qui ne lui coûte rien. Les contribuables perpignanais passeront à la caisse. Tout bénef.

Hêtres toujours en danger

(c)Delgé.

Le collectif « Touche pas à ma forêt » a organisé les 29 et 30 mai une manifestation rassemblant des centaines de personnes. Les opposants à la méga-scierie Florian ont décidé de prolonger leurs luttes en élaborant un projet alternatif pour les forêts pyrénéennes. Ils ont manifesté dans les rues de Lannemezan puis se sont retrouvés sur le terrain du centre CCAS d’EDF pour des échanges avec les élus, des conférences, des débats, des ateliers et des animations culturelles. Ils maintiennent la pression et montrent leur détermination en promouvant une « sylviculture douce ». Pour Pascal Lachaud, maire-adjoint communiste à Capvern : « C’est une transformation globale que nous souhaitons voir advenir, nous ne voulons pas d’un mini projet Florian ». Une banderole prévient : « Florian, ne nous oblige pas à faire une ZAD ! »

Cabestany : Un maire s’en va, une maire arrive

(c)DR. Jean Vila maire de Cabestany passe la main.

Des indiscrétions de la presse locale écrite et numérique nous informent de la passation de pouvoir entre Jean Vila et Édith Pugnet au poste de maire de Cabestany au 1er juillet. L’édile, élu depuis mars 1977 et proche de 80 ans, avait annoncé publiquement sa décision de passer la main avant la fin du mandat. Ainsi, Édith Pugnet actuellement première adjointe de la ville en charge de la culture se verra remettre les clés de la maison communale. Elle devient la première femme à assurer la fonction de maire à Cabestany, 4e ville la plus importante du département. Quant à Jean Vila, il compte poursuivre son mandat en tant que conseiller municipal pour assurer la transition et se charger de l’urbanisme et de l’économie. Il continuera à siéger à la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée métropole en tant que conseiller communautaire. Le Travailleur Catalan reviendra sur cette mutation qui présage la pérennité d’une politique de co-construction avec la population et d’une visée communiste de la ville de demain.

Annonces – événements – rendez-vous du 11 au 17 juin

Rendez-vous
La santé ne doit pas être une marchandise

Tous les mardis et jeudis de juin de 10h à 12h, devant le vaccinodrome de Perpignan
Signature de la pétition européenne organisée par l’Union syndicale des retraités 66.

Assemblée générale annuelle des Amis du TC

Samedi 12 juin à 10h – Bocal du Tech.

Initiative de l’Amicale des Vétérans du PCF

Samedi 12 juin à 17h, mairie de Bouleternère
Commémoration du 150e anniversaire de la commune
Hommage à Galdric Verdaguer, héros de la Commune de Paris, natif de Bouleternère.