LE TRAVAILLEUR CATALAN

loi sécurité globale

Le camp de la liberté passe à l’offensive

Riposte. Face à l’extrême droite et à un climat délétère, samedi dernier, 150 000 manifestants dans les rues du pays. Samedi 12 juin, à l’appel de 120 syndicats, partis politiques, associations, médias et collectifs, 150 rassemblements et manifestations ont regroupé plus de 150 000 participants « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite » dans tout le …

Le camp de la liberté passe à l’offensive Lire la suite »

La spirale de la violence en question

Sécurité. Dans un contexte d’une dérive autoritaire qui ne règle rien, les classes populaires paient le prix fort de l’insécurité qui s’ajoute à leur précarisation. Cela doit cesser, mais comment ?  Des syndicats de police, majoritairement influencés par la droite extrême, ont mis la pression, à l’occasion de la mort en service de deux de …

La spirale de la violence en question Lire la suite »

Pire pour les journalistes

L’article 24 de la proposition de loi « sécurité globale » a cristallisé les inquiétudes légitimes de très nombreux citoyens. Cet article créait un nouveau délit : la diffusion, par tout moyen, de « l’image du visage ou tout autre élément d’identification » d’un policier ou d’un gendarme en intervention pouvait valoir à son auteur un an de prison et de …

Pire pour les journalistes Lire la suite »

Cette France qui se fait face !

Pour la troisième semaine consécutive des rassemblements ont eu lieu dans toutes les grandes villes de notre pays pour le retrait de la loi de sécurité globale. à Perpignan, le collectif ORDL (Observatoire pour le respect des droits et libertés), composé d’une vingtaine d’organisations sociales, politiques et associatives, appelait à manifester samedi dernier. Environ 500 …

Cette France qui se fait face ! Lire la suite »

La loi Sécurité globale ne passe pas

Mobilisation. En dépit du confinement, de la proximité de Noël, la mobilisation contre la loi « Sécurité globale » ne cède pas. Une forte sensibilité à la dérive autoritariste du pouvoir, à cette offensive inédite contre les libertés s’exprime dans le pays. Les manifestations se succèdent, toujours très fournies, les prises de position contre la loi se …

La loi Sécurité globale ne passe pas Lire la suite »

Escalade

Violences policières. En plein débat sur la loi « sécurité globale », les policiers ont à quelques jours d’intervalle fait preuve d’une violence inouïe d’abord à l’encontre d’un campement de migrants, puis d’un producteur de musique. Après plusieurs nuits d’errance de plus de 400 personnes suite à la fermeture du camp de migrants de Saint-Denis, les associations …

Escalade Lire la suite »

Sauve qui peut

Le gouvernement se retrouve aujourd’hui en fâcheuse posture, on est tenté de dire qu’avec la loi au doux nom de « sécurité globale » et, notamment le fameux article 24, il l’a bien cherché. Vouloir interdire la diffusion des images de la police en intervention sans flouter les visages, au moment même où des policiers se signalent …

Sauve qui peut Lire la suite »

Pleins pouvoirs aux forces de l’ordre

Loi sécurité globale. Les libertés publiques sont en danger. Les manifestants seront filmés mais pas les policiers. Un texte rédigé par des parlementaires de la majorité et soutenu par le gouvernement a été approuvé par les partis de droite. Son entrée en vigueur conduirait à une surveillance généralisée de la population et à une restriction …

Pleins pouvoirs aux forces de l’ordre Lire la suite »

Sécurité globale : l’Onu tacle le gouvernement français

12 novembre 2020. L’Onu s’inquiète des dispositions de la loi de sécurité globale. Un texte émanant de trois rapporteurs mandatés par l’ONU a été adressé au gouvernement français le 12 novembre dernier. Il s’ouvre ainsi : « Nous vous proposons des commentaires et suggestions à propos de la proposition de loi n° 3452 relative à la sécurité …

Sécurité globale : l’Onu tacle le gouvernement français Lire la suite »

SUR LE VIF

Annonces – Rendez-vous – Événements JANVIER 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

25ème Festival « Maghreb, si loin, si proche »

Vendredi 21 janvier à partir de 18h. Canet-en-Roussillon.

Vendredi 21 janvier à partir de 18h. Prades.

Samedi 22 janvier à partir de 14h. Cabestany.

Mercredi 26 janvier à partir de 18h. Alénya.

Jeudi 27 janvier à 21h. Banyuls-sur-Mer.

Samedi 29 janvier à partir de 14h30. Elne.

La liste « La Gauche Ecologiste et Solidaire » vous propose une rencontre 

Vendredi 21 janvier à 18h. Les Voiles Rouges, Canet-en-Roussillon.

L’échec du rétablissement du port de Port-Vendres fin XVIII° siècle

Samedi 22 janvier à 17h. Centre culturel, Collioure.

Les communistes des Pyrénées-Orientales présentent leurs vœux

Mardi 25 janvier à 18h30. Maison des communistes à Perpignan.

Journée de mobilisation interprofessionnelle sur les salaires et l’emploi

Jeudi 27 janvier. Manifestation intersyndicale à 10h30, place de Catalogne à
Perpignan.

AFMD 66. Ouverture du 75/77e anniversaire de la libération des camps nazis

Vendredi 28 janvier à 18h. Maison de la Catalanité à Perpignan.

UPTC. Les États-Unis, un pays en état de sécession

Vendredi 28 janvier à 18h30. Locaux du Travailleur Catalan, 44, avenue de Prades à Perpignan.

Il y a 80 ans, Abel Broc de Prades et Paul Galindo d’Escaro étaient déportés en Algérie

Samedi 29 janvier à 16h. Salle Gelcen à Prades.

Les personnels du médico-social ont manifesté

©M.M

A l’appel de la CGT, deux cent cinquante salariés du secteur médico-social du département, représentant plusieurs établissements publics et associatifs (IDEA, MAS, IME…) ont manifesté mardi matin. Devant la préfecture, les responsables prononçaient des discours revendicatifs. Ils y réclamaient sans surprise des augmentations de salaire pour tous les salariés, toutes catégories confondues (300 euros), des embauches, et critiquaient les postures nouvelles, « managériales » de certaines directions d’établissements. Après s’être donné rendez-vous pour d’autres mobilisations, ils manifestaient ensuite pour aller « expliquer » au député Romain Grau les raisons de leur colère.

©M.M

Kurdistan

Trois militantes kurdes étaient lâchement assassinées à Paris
TUCL Photos from Partout, France, Belgique.

« Il y a neuf ans, trois militantes kurdes étaient lâchement assassinées à Paris, vraisemblablement sur l’ordre de l’ambassadeur de Turquie et avec des complicités dans l’appareil d’État français, qui invoque le secret défense. Avec les associations kurdes, Fabien Roussel a exigé que toute la lumière soit faite sur ce triple crime et cette attaque inacceptable contre le territoire national. »

Répression anti syndicale chez Cémoi

Une manifestation de solidarité devant l’entreprise a eu lieu mercredi 12, entre 12h et 13h.
© M.M.

Depuis plusieurs mois, Marc Degremont fait l’objet de brimades, suite à une semaine de formation syndicale avec son syndicat CGT, à laquelle il a droit. Depuis 19 ans dans l’entreprise, il n’a jamais fait l’objet de sanctions ni de fautes professionnelles.

« Depuis plusieurs mois, vous avez fait de Marc DEGREMONT une cible à abattre, et ce depuis qu’il a effectué une formation syndicale à la CGT. Ses collègues se sont déjà mobilisés pour le défendre, et, malgré cela vous réitérez et persistez. » déclare ainsi le syndicat départemental. Une manifestation de solidarité devant l’entreprise a eu lieu mercredi 12, entre 12h et 13h.

L’humanité n’a pas de frontière

Le Comité des sans papiers a mobilisé ses militants pour faire entendre l’exigence d’hospitalité.
© DR. JML

Dans le but de médiatiser une politique de l’immigration qui rivalise avec la droite et l’extrême droite, le préfet du département, M. Stoskopf, avait invité la presse à l’opération de contrôle qu’il organisait dans le train de 18h08 à la gare de Cerbère ce mardi 11 janvier. C’était sans compter sur la vigilance du Comité des sans papiers qui mobilisa ses militants pour faire entendre l’exigence d’hospitalité et d’humanité dont devrait faire preuve notre pays à l’égard de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants qui fuient les persécutions, la guerre ou la misère.

Pris à son propre jeu médiatique, le préfet se vit contraint de répondre aux accusations argumentées qui lui furent adressées au nom d’une autre vision des rapports humains, fondés sur le respect de la dignité, la solidarité et une communauté de destin.  

Jean Malik Lemaire

Annonces – Rendez-vous – Événements

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.
Présidentielles 2022. Présentation des propositions de Fabien Roussel sur la santé avec Marie Piqué

Dimanche 6 février à 14h — Salle des fêtes Bages. Mercredi 19 janvier : 6h – 8h — Hôpital de Perpignan. 10h – 11h — Centre de santé d’Elne ; 12h – 14h — Rencontre avec le personnel de santé au 44, avenue de Prades à Perpignan. 14h30 – 15h30 — Visite du quartier St-Gaudérique ; 16h — Rassemblement à Latour de France.

Rencontre-dédicace. L’Amicale des Vétérans 66 invite Richard Vassakos

Jeudi 20 Janvier à 17 h — Maison des communistes à Perpignan.
Richard Vassakos, professeur agrégé d’Histoire-Géographie, Doctorant en histoire contemporaine.  

Grève nationale

Jeudi 27 janvier, interprofessionnelle et manifestations à l’appel de l’ensemble des syndicats (hormis la CFDT). 

Les 10 ans de la librairie catalane

Pour fêter dix années de rencontres, discussions, la librairie catalane invite à une série de débats sur des thématiques diverses tout au long de l’année.
Première le vendredi 14 janvier sur la question de la langue avec Carme Junyent et Joan Peytavi.

Librairie catalane
7 place Jean Payra à Perpignan

Rencontre-dédicace : Richard Vassakos

Organisé par l’Amicale des Vétérans 66.

L’Amicale 66 des Vétérans du PCF accueillera le Jeudi 20 Janvier à 17 heures au siège du PCF 44 avenue de Prades, l’historien Richard Vassakos qui présentera et dédicacera son livre La croisade de Robert Ménard, Une bataille culturelle d’extrême droite.

Dans cet ouvrage paru en 2021, Richard Vassakos décortique avec une remarquable rigueur le montage démagogique avec lequel Robert Ménard, maire ultra-droite de Béziers, s’emploie à pervertir l’histoire. Ce personnage, grâce sa position de maire, ne considérant l’histoire que pour servir sa vision politique, n’hésite pas à vilipender les véritables historiens et à leur attribuer ses propres perversions.

(cf. à ce sujet l’article L’histoire manipulée Le Travailleur Catalan n° 3900 – 22 octobre 2021)