LE TRAVAILLEUR CATALAN

Tout cela ne serait que des paroles malheureuses, maladroites et il ne faudrait pas en faire tout un plat! D’ailleurs, disent-ils, les gens du RN, beaucoup pensent tout bas ce que le député RN de Gironde dit tout haut, que chacun doit rester chez soi, les Africains en Afrique et les bons Français en France. Que ça suffit de nous embêter avec ces histoires de migrants qui ne cessent de migrer à la recherche d’un port qui voudra bien les empêcher de se noyer.

Patatrac

Pour Marine Le Pen, l’heure n’est plus à un énième feuilleton de sa saga raciste, l’heure est à la dédiabolisation achevée, à la dernière étape de sa conquête de la respectabilité, au brouillage des cartes politiques (elle vote même les motions de censure de la gauche). Elle se paye même un jeune loup, en apparence domestiqué, comme président de son parti. Et patatrac un gros balourd de sa horde ne sait plus se retenir pour cracher son venin raciste, en pleine Assemblée nationale, sous l’œil des caméras, à la face d’un député de couleur, mais pas de la sienne.

Une injure au genre humain

Le gros balourd en question ne peut prétexter qu’une confusion entre le singulier et le pluriel pour expliquer un propos qui au singulier ou au pluriel est une injure au genre humain dans son ensemble. Le racisme est un délit, encore plus sans doute quand il est proféré dans l’enceinte d’une assemblée censée faire, et donc défendre et promouvoir, la loi. L’exclusion de quinze jours de cette assemblée est une sanction certes. Mais l’élu en cause y laisse sa dignité, sa conscience et dévoile sa crasse intellectuelle absolue.

Faut-il que des électeurs soient atteints des mêmes symptômes pour voter pour eux, et ici, nous ne pouvons pas critiquer les autres, nous avons notre dose de ratatinés de la cervelle qui ont envoyé au Palais Bourbon quatre députées RN. Pour le moment elles se taisent ; il semble que par précaution on leur a coupé la langue. Mais il faut se méfier avec le naturel, il réapparaît quand on l’attend le moins.

Repatatrac

Ainsi observez le comportement du grand manitou local de la horde, Aliot : depuis son élection il nous fait la pédale douce et il fait beaucoup pour faire oublier le fond nauséabond dont il est issu. Il gère et il fait même appel aux époux Klarsfeld qu’il médaille aux couleurs de la ville pour bien montrer que le pétainisme, l’antisémitisme et tout le toutim c’est fini. Et repatatrac les démons reviennent et il nous baptise du nom de Sergent, dirigeant de l’OAS condamné à mort par contumace, puis amnistié, une place de la ville; son conseil municipal d’approuver et même son ancien rival Pujol de le rejoindre dans la mythification de l’histoire coloniale.

Ces gens-là sont dangereux pour la démocratie ; le fascisme est leur horizon, même s’ils font tout pour le faire oublier, ils sont porteurs des orientations les plus liberticides. La solidarité, la justice sociale et l’autre aussi, ne les concernent pas le moins du monde, même si parfois ils s’en servent. Comme ils se servent d’un électorat qui a perdu en même temps le nord et le sud pour préparer le terrain pour l’avenir le plus pire.

Le cordon sanitaire est plus que jamais nécessaire. Faisons le vœu que le réflexe démocratique ne soit pas sans lendemain et qu’un électorat captif retrouve ses esprits et une boussole. Au TC nous nous y emploierons.

Jean-Marie Philibert

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Une humeur baroque - Pour la rubrique de l’humeur dans laquelle mes petits copains de la rédaction m’ont propulsé depuis des mois et des mois et même un peu plus, je me vois questionné à la fin de chaque…

Une humeur baroque Lire la suite »

Le jeu, la chandelle, la gageure et l’utopie - Face à la difficulté des temps, la voie la plus facile est celle de la simplification, du schématisme, des formules toutes faites, des solutions « évidentes » et vides qui sont aux antipodes de l‘esprit…

Le jeu, la chandelle, la gageure et l’utopie Lire la suite »

Le psittacisme : une maladie ? - Face à la difficulté des temps, la voie la plus facile est celle de la simplification, du schématisme, des formules toutes faites, des solutions « évidentes » et vides qui sont aux antipodes de l‘esprit…

Le psittacisme : une maladie ? Lire la suite »

Une humeur baroque - Pour la rubrique de l’humeur dans laquelle mes petits copains de la rédaction m’ont propulsé depuis des mois et des mois et même un peu plus, je me vois questionné à la fin de chaque…

Une humeur baroque Lire la suite »

Le jeu, la chandelle, la gageure et l’utopie - Face à la difficulté des temps, la voie la plus facile est celle de la simplification, du schématisme, des formules toutes faites, des solutions « évidentes » et vides qui sont aux antipodes de l‘esprit…

Le jeu, la chandelle, la gageure et l’utopie Lire la suite »

Le psittacisme : une maladie ? - Face à la difficulté des temps, la voie la plus facile est celle de la simplification, du schématisme, des formules toutes faites, des solutions « évidentes » et vides qui sont aux antipodes de l‘esprit…

Le psittacisme : une maladie ? Lire la suite »

Faire sauter le masque du RN - Dans la crise politique orchestrée par Emmanuel Macron, l'extrême droite avance ses pions camouflés sous des propositions fallacieuses. Décryptage.

Faire sauter le masque du RN Lire la suite »

Le gâchis - Le second tour de l’élection départementale partielle sur le canton Perpignan-Canohès voit le RN l’emporter dans un contexte de forte abstention.

Le gâchis Lire la suite »

Avec Marinette - Tout cela ne serait que des paroles malheureuses, maladroites et il ne faudrait pas en faire tout un plat !

Avec Marinette Lire la suite »