LE TRAVAILLEUR CATALAN

(c) DR. Freepik. montage P.B.
Bridgestone, Renault, CCG, Airbus, Nokia, La Halle, André, Hop !, Alinéa, Hyatt… La liste est longue des entreprises qui ont supprimé des emplois.

Ah, qu’il est loin le monde d’après ! Car la Covid a bon dos. Le capitalisme, dont nous avions pu chaque jour, depuis des décennies, mesurer l’inhumanité, tire un profit intolérable de la crise sanitaire. Le cynisme atteint un niveau qui étonne même les témoins les plus rompus aux coups tordus du grand patronat et du monde de la finance.

On avait connu les licenciements boursiers où jeter des salariés à la rue et des familles dans la misère permettait de gonfler les avoirs des actionnaires. Voici venu le temps des licenciements Covid où la pandémie sert de paravent à la casse organisée du tissu économique du pays.
Ainsi la richissime famille Mulliez, magnats de la grande distribution, a vu la rentabilité de sa maison mère, Auchan, croître de 79 % entre mars et mai… et elle invoque la Covid pour licencier 1400 salariés. L’équipementier automobile Valeo profite de la crise sanitaire et des décrets et lois fournis par Macron et ses prédécesseurs pour casser à tour de bras les acquis sociaux ; tout y passe : augmentation du temps de travail, gel des salaires, flexibilité accrue… Un autre équipementier, Inteva, dans les Vosges veut profiter de l’ordonnance Macron du 20 mai pour laisser son entreprise qui est en redressement judiciaire, faire effacer les dettes puis la reprendre… en prenant soin de se séparer des 241 salariés. Quant à General Electric qui avait promis de créer 1000 emplois lors du rachat d’Alstom effectué avec la bénédiction d’Emmanuel Macron, il envisage de fermer deux sites et de supprimer 750 emplois. Et Bridgestone, Renault, CCG, Airbus, Nokia, La Halle, André, Hop !, Alinéa, Hyatt… La liste est longue des entreprises qui ont supprimé des emplois.

Au total plus de 49 000 emplois avaient été bradés entre mars et août selon la Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques. Et des milliers d’autres sont dans la ligne de mire du patronat.
Même le ministre de l’Economie est contraint de reconnaître timidement que la crise sanitaire est une mauvaise excuse aux mauvais coups capitalistes. Mais pas plus lui que le reste de la Macronie n’agissent contre ce déferlement. Au contraire, le gouvernement a offert huit milliards d’euros à l’automobile, dont a profité Valeo. Il perpétue le Cice qui remplit les poches de Mulliez. Il refuse d’interdire les licenciements Covid, de conditionner les aides à des critères sociaux et environnementaux.
Pourtant les solutions existent pour lier relance industrielle, justice sociale et transition écologique. Le Parti communiste a lancé une pétition nationale avec cinq revendications pour l’emploi. Les députés et sénateurs communistes viennent de présenter un contre-plan de relance bien différent du plan gouvernemental, à la fois par son ampleur (252 milliards d’euros) et par son contenu avec 117 mesures.
Aux salariés, aux chômeurs, aux jeunes de s’en emparer pour faire venir le monde d’après !

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Le réforme de l’Assurance chômage retoquée - © DR. Social. Suite au recours de la CGT, Solidaires, FO, CFE-CGC, le Conseil d’État a jugé illégaux des points importants de la réforme. C’est peut-être un premier pas vers l’annulation totale de la réforme…

Le réforme de l’Assurance chômage retoquée Lire la suite »

Mille chômeurs de plus dans les P.-O. - (c) Photo Flickr . Des chiffres du chômage qui explosent suite aux mesures de confinement, du coup Pôle Emploi doit republier les chiffres mensuels, un temps abandonnés. Ainsi notre département compte 990 chômeurs inscrits supplémentaires…

Mille chômeurs de plus dans les P.-O. Lire la suite »

« Depuis mars, et le confinement, j’ai fait trois déclarations ! » - (c) DR.Pascal Smitt, régisseur son, et Lucie Chillon, chanteuse compositrice, tous deux à la CGT 66. Intermittents du spectacle. Les artistes, chanteurs et comédiens, les techniciens (éclairage et son) du département s’interrogent sur la « suite ».…

« Depuis mars, et le confinement, j’ai fait trois déclarations ! » Lire la suite »

Offensive du PCF les 9 et 10 octobre - Des dizaines de plans de sauvegarde de l’emploi sont en train de se mettre en place, avec un patronat qui demande aux salariés plus de flexibilité, une augmentation du temps de travail et une baisse…

Offensive du PCF les 9 et 10 octobre Lire la suite »

La casse de l’industrie s’accélère - (c) Pixabay.Face à cette hécatombe d’emplois et de savoir-faire, l’urgence d’un changement radical de politique économique et sociale se dresse de façon pressante. Économie. Avec la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune, un pas de…

La casse de l’industrie s’accélère Lire la suite »

La cantine du Miam collectif présente pour les précaires - Perpignan. L’association Miam collectif qui met à disposition une cantine associative est sur le terrain de la solidarité.  Après l’annonce du reconfinement, la cantine du Miam collectif tient à rester active pour les personnes vulnérables.…

La cantine du Miam collectif présente pour les précaires Lire la suite »

La pauvreté explose - Social. Une récente étude initiée par le Secours populaire, et réalisée par Ipsos, démontre une dégradation sensible des conditions d’existence par rapport à l’année 2019. Les chiffres, signifiants et froids, recouvrent des réalités humaines d’aujourd’hui,…

La pauvreté explose Lire la suite »

« À 15 ans, on connaît déjà les violences policières » - © guy masavi - Flickr. Jeudi 5 novembre 2020, lors du blocus du lycée Voltaire à Paris, ou devant les portes du lycée Colbert, des lycéen.ne.s se sont mis-es volontairement à genoux, mains sur la…

« À 15 ans, on connaît déjà les violences policières » Lire la suite »

« Nous revendiquons la « prime Covid » décidée par l’État » - (c)DR.Déterminés pour réclamer la prime Covid accordée à d’autres salariés du médico social. Perpignan. Soixante-dix salariés de l’IDEA, parmi ceux non réquisitionnés, ont manifesté ce lundi devant le Conseil départemental. L’IDEA c’est un peu plus…

« Nous revendiquons la « prime Covid » décidée par l’État » Lire la suite »

Les étudiants communistes pour un salaire étudiant - ©DR.Pour stopper la précarisation du monde étudiant la proposition d’un salaire est à verser au débat. Université. En cette rentrée, l’Union des étudiants communistes (UEC) pose la question du salaire étudiant. C’est une revendication qui…

Les étudiants communistes pour un salaire étudiant Lire la suite »