LE TRAVAILLEUR CATALAN

(c) DR. Freepik. montage P.B.
Bridgestone, Renault, CCG, Airbus, Nokia, La Halle, André, Hop !, Alinéa, Hyatt… La liste est longue des entreprises qui ont supprimé des emplois.

Ah, qu’il est loin le monde d’après ! Car la Covid a bon dos. Le capitalisme, dont nous avions pu chaque jour, depuis des décennies, mesurer l’inhumanité, tire un profit intolérable de la crise sanitaire. Le cynisme atteint un niveau qui étonne même les témoins les plus rompus aux coups tordus du grand patronat et du monde de la finance.

On avait connu les licenciements boursiers où jeter des salariés à la rue et des familles dans la misère permettait de gonfler les avoirs des actionnaires. Voici venu le temps des licenciements Covid où la pandémie sert de paravent à la casse organisée du tissu économique du pays.
Ainsi la richissime famille Mulliez, magnats de la grande distribution, a vu la rentabilité de sa maison mère, Auchan, croître de 79 % entre mars et mai… et elle invoque la Covid pour licencier 1400 salariés. L’équipementier automobile Valeo profite de la crise sanitaire et des décrets et lois fournis par Macron et ses prédécesseurs pour casser à tour de bras les acquis sociaux ; tout y passe : augmentation du temps de travail, gel des salaires, flexibilité accrue… Un autre équipementier, Inteva, dans les Vosges veut profiter de l’ordonnance Macron du 20 mai pour laisser son entreprise qui est en redressement judiciaire, faire effacer les dettes puis la reprendre… en prenant soin de se séparer des 241 salariés. Quant à General Electric qui avait promis de créer 1000 emplois lors du rachat d’Alstom effectué avec la bénédiction d’Emmanuel Macron, il envisage de fermer deux sites et de supprimer 750 emplois. Et Bridgestone, Renault, CCG, Airbus, Nokia, La Halle, André, Hop !, Alinéa, Hyatt… La liste est longue des entreprises qui ont supprimé des emplois.

Au total plus de 49 000 emplois avaient été bradés entre mars et août selon la Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques. Et des milliers d’autres sont dans la ligne de mire du patronat.
Même le ministre de l’Economie est contraint de reconnaître timidement que la crise sanitaire est une mauvaise excuse aux mauvais coups capitalistes. Mais pas plus lui que le reste de la Macronie n’agissent contre ce déferlement. Au contraire, le gouvernement a offert huit milliards d’euros à l’automobile, dont a profité Valeo. Il perpétue le Cice qui remplit les poches de Mulliez. Il refuse d’interdire les licenciements Covid, de conditionner les aides à des critères sociaux et environnementaux.
Pourtant les solutions existent pour lier relance industrielle, justice sociale et transition écologique. Le Parti communiste a lancé une pétition nationale avec cinq revendications pour l’emploi. Les députés et sénateurs communistes viennent de présenter un contre-plan de relance bien différent du plan gouvernemental, à la fois par son ampleur (252 milliards d’euros) et par son contenu avec 117 mesures.
Aux salariés, aux chômeurs, aux jeunes de s’en emparer pour faire venir le monde d’après !

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Réforme de l’assurance chômage ? C’est Non ! - La réforme de l’assurance chomage va aggraver les difficultés sociales.  Alénya. Le débat organisé par la CGT-spectacle et l’Apeis (précaires et sans emploi) autour de la réforme a sans aucun doute atteint son objectif :…

Réforme de l’assurance chômage ? C’est Non ! Lire la suite »

Une arme de classe - Chômage. Une machine infernale et un fléau inhérent au système capitaliste. Dès le début de la révolution industrielle, le chômage a été un des piliers du système capitaliste. On peut dire qu’il lui est endémique,…

Une arme de classe Lire la suite »

Troisième vague sociale - Bercy vient d’annoncer la couleur en révisant à la baisse ses prévisions de croissance. Emploi. Alors que 200 000 postes risquent d'être détruits prochainement, les syndicats exigent des mesures pour limiter la casse. Si 2020…

Troisième vague sociale Lire la suite »

En même temps… - © Gencat - flickr. Lundi, le président de la République a décidé de suspendre la vaccination avec AstraZeneca alors même que son Premier ministre affirmait le matin même qu’ « il faut avoir confiance dans le vaccin…

En même temps… Lire la suite »

Argelès-sur-Mer, territoire zéro chômeur de longue durée - Muriel Saignol, adjointe déléguée aux Solidarités sociale, Antoine Parra, maire et Andréa Diaz-Gonzalez, élue déléguée à l'Economie sociale et solidaire. Argelès-sur-Mer. Un tremplin pour l’emploi durable grâce à l’initiative “ Territoire Zéro chômeur longue durée…

Argelès-sur-Mer, territoire zéro chômeur de longue durée Lire la suite »

Saison « blanche » et avenir noir - © Georges BARTOLI / DivergencePour lutter contre la précarité grandissante et défendre les salariés, la CGT organise une descente aux flambeaux le samedi 13 février à partir de 16 heures au bas des pistes de…

Saison « blanche » et avenir noir Lire la suite »

Les intermittents ne lâchent rien - © Mouvement Intermittent 66 Le Mouvement Intermittent 66 rassemblé devant le théâtre de l'Archipel à Perpignan. Pyrénées-Orientales. Le mouvement contre l’incurie gouvernementale en matière de culture relaie l’occupation de l’Odéon à Paris. Mardi 11 mars se tenait,…

Les intermittents ne lâchent rien Lire la suite »

Pour les salaires et l’emploi - (c) DR. Jeudi 4 février, près de 500 personnes ont manifesté du Castillet au théâtre de l’Archipel à l’appel des syndicats CGT, FSU et Solidaires. Cheminots, enseignants, postiers, électriciens, personnels soignants, retraités, fonctionnaires de l’ONF…

Pour les salaires et l’emploi Lire la suite »

La bulle va éclater ! - (c)DR.Les effets de cette crise se font ressentir sur les personnes les plus précaires, la garantie du chômage partiel ne prenant pas en compte certaines situations, notamment les étudiants, certains travailleurs saisonniers. Emplois. Le département…

La bulle va éclater ! Lire la suite »

« À 15 ans, on connaît déjà les violences policières » - © guy masavi - Flickr. Jeudi 5 novembre 2020, lors du blocus du lycée Voltaire à Paris, ou devant les portes du lycée Colbert, des lycéen.ne.s se sont mis-es volontairement à genoux, mains sur la…

« À 15 ans, on connaît déjà les violences policières » Lire la suite »

« Nous revendiquons la « prime Covid » décidée par l’État » - (c)DR.Déterminés pour réclamer la prime Covid accordée à d’autres salariés du médico social. Perpignan. Soixante-dix salariés de l’IDEA, parmi ceux non réquisitionnés, ont manifesté ce lundi devant le Conseil départemental. L’IDEA c’est un peu plus…

« Nous revendiquons la « prime Covid » décidée par l’État » Lire la suite »

Les étudiants communistes pour un salaire étudiant - ©DR.Pour stopper la précarisation du monde étudiant la proposition d’un salaire est à verser au débat. Université. En cette rentrée, l’Union des étudiants communistes (UEC) pose la question du salaire étudiant. C’est une revendication qui…

Les étudiants communistes pour un salaire étudiant Lire la suite »