LE TRAVAILLEUR CATALAN

Michèle DEVAUX

Henri Costa, ancien secrétaire fédéral du parti communiste des P.-.O, est décédé

Henri Costa nous a quittés le 2 janvier à Lézan où il s’était installé depuis quelques années. Il avait 85 ans.Il fut un de ces dirigeants efficaces et pleins de finesse qui ont contribué à écrire de très belles pages de l’histoire de notre parti dès les années 60 et pendant quatre décennies. On sait …

Henri Costa, ancien secrétaire fédéral du parti communiste des P.-.O, est décédé Lire la suite »

Hongrie. Qui se ressemble s’assemble

En visite officielle en Hongrie, Marine Le Pen a été reçue comme une cheffe d’État par le Premier ministre Viktor Orban, le 26 octobre dernier. Cette visite faisait suite à celle du xénophobe Eric Zemmour, il y a un mois (certes, ce dernier n’avait eu droit qu’à un entretien loin des caméras). Pensez donc, une …

Hongrie. Qui se ressemble s’assemble Lire la suite »

États-Unis. Mort de Colin Powel

L’ancien secrétaire d’État américain, Colin Powell, est mort le 18 octobre, à l’âge de 84 ans, des suites de complications de la Covid-19. Il restera comme le premier Afro-Américain à avoir accédé aux postes de conseiller à la sécurité nationale (1987-1989) sous la présidence de Ronald Reagan, de chef d’état-major des armées (1989-1993), sous George Bush père …

États-Unis. Mort de Colin Powel Lire la suite »

Israël. Non à l’expulsion de Salah Hamouri

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, défenseur des droits humains, est à nouveau sous la menace d’une expulsion définitive de son pays, la Palestine. Début octobre, Ayelet Shaked, ministre de l’Intérieur Israëlien, a signé la révocation du statut de résident permanent de Salah Hamouri. Celui-ci ayant fait appel de cette décision, l’appel a été rejeté. On sait …

Israël. Non à l’expulsion de Salah Hamouri Lire la suite »

Brésil. Crime contre l’humanité

L’enquête menée par la commission parlementaire du sénat brésilien vient d’être rendue publique. Elle met en cause la responsabilité du gouvernement de Jair Bolsonaro, dans la grave pénurie d’oxygène qui a causé la mort de dizaines de patients par asphyxie à Manaus, mais aussi le discours anti-confinement de Bolsonaro, son déni face à la gravité …

Brésil. Crime contre l’humanité Lire la suite »

Enfin !

Train des primeurs. Après plus de trois ans de lutte et près de deux ans à l’arrêt, le train des primeurs va reprendre du service. Cette victoire est le fruit d’une très forte mobilisation de tous dans le département, au niveau régional, mais aussi au niveau national, par l’intermédiaire de parlementaires. En 2019, Fabien Roussel, …

Enfin ! Lire la suite »

Argeles-sur-Mer. Bibliothécaires en grève

Les personnels de la médiathèque d’Argelès-sur-Mer, rejoints par ceux de Pézilla-la-Rivière étaient en grève mercredi 22 septembre à l’appel du syndicat CGT de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibèris. Ils entendaient manifester, entre autres, leur colère devant les inégalités de traitement des adolescents (12 à 17 ans) qui devront dès le 30 septembre présenter un passe …

Argeles-sur-Mer. Bibliothécaires en grève Lire la suite »

Philippe Rio, maire communiste de Grigny élu meilleur maire au monde

Élu maire de Grigny, en Essonne, depuis 2014, Philippe Rio vient de remporter, en compagnie de Ahmed Aboutaleb, son homologue de Rotterdam (Pays-Bas), le prix décerné par la City Mayor Foundation, organisme créé en 2003 et basé à Londres qui s’appuie sur les votes de citoyens du monde entier. Il récompense cette année, à la …

Philippe Rio, maire communiste de Grigny élu meilleur maire au monde Lire la suite »

Une grande dame de la littérature disparaît

Portrait. Renada Laura Portet, docteur en philologie romane, professeur de lycée et d’université et linguiste spécialisée dans l’étude des noms propres et leurs origines, s’est éteinte à l’âge de 94 ans à Elne.  Native de Saint-Paul-de-Fenouillet, Renada Laura Portet nous a quittés, le 5 septembre dernier à Elne. Après Teresa Rebull en 2015 puis Éliane …

Une grande dame de la littérature disparaît Lire la suite »

« Cela s’appelle citoyenneté »

Banyuls-sur-Mer. Après la démission de Jean-François Pescador, tête de liste de « Banyuls Avenir Citoyen » Marie-Françoise Sanchez, responsable communiste, est désormais élue au conseil municipal. Vous êtes, depuis le 21 juillet dernier, conseillère municipale à Banyuls mais seule représentante de l’opposition. Comment comptez-vous faire entendre votre voix ? Depuis 20 ans, Banyuls-sur-Mer n’a pas eu d’élu communiste. …

« Cela s’appelle citoyenneté » Lire la suite »

SUR LE VIF

La Paix, une exigence absolue

Après chaque guerre, un cri unanime s’élève : « Plus jamais ça ». Et pourtant ! Depuis 70 jours la guerre engagée par Poutine dévaste l’Ukraine et fait peser le risque d’une attaque nucléaire, voire d’une guerre mondiale. Le déclenchement de la guerre en Ukraine a fait ressurgir la litanie des conflits qui martyrisent trop de peuples. On compte actuellement trente-cinq conflits armés, la militarisation des relations internationales se poursuit. Les dépenses militaires représentent 2,2 % du PIB mondial. Dès le début du conflit en Ukraine, en février, nous avons dit Non à la guerre, demandé le retrait immédiat des troupes russes, appelé à la solidarité avec le peuple ukrainien en insistant sur la priorité de l’action pour un cessez-le-feu, par des efforts conjugués des peuples, notamment les peuples européens, et par des sanctions fortes contre la Russie esclavagisée par Poutine. À l’Assemblée nationale, Fabien Roussel appelait à une condamnation forte, ferme, implacable. Il dénonçait le danger de l’usage de l’arme atomique et de toutes les armes de destruction massive, réaffirmant la position du PCF, « Plus jamais la guerre ». Presque trois mois plus tard, alors que la guerre fait rage, notre position n’a pas changé. L’exigence absolue est d’arrêter la guerre. Aussi utopique que cela puisse paraître, il faut engager les forces du monde pour un règlement diplomatique de la guerre en Ukraine. Il faut agir pour obtenir un traité de sécurité collective entre les pays d’Europe, il faut agir pour un désarmement nucléaire mondial. La CGT rappelle que le combat contre la guerre est une priorité. Elle exige de la France qu’elle mette tout en œuvre pour mettre fin aux tueries en commençant par l’arrêt des livraisons d’armes aux belligérants. Le Mouvement de la paix, à l’occasion du 8 mai, lance un appel pour stopper les guerres, premier pas pour mondialiser la paix. En précisant : « L’alternative, c’est d’unir tous les peuples, les forces politiques, sociales, syndicales, pacifistes, féministes, citoyennes, institutionnelles, au plan national et mondial pour préserver non seulement l’Ukraine mais aussi le peuple russe et l’humanité entière (dont le Yémen, le Moyen Orient, la Palestine, l’Afrique subsaharienne) d’indicibles souffrances. » Des accords ont existé, peuvent être trouvés encore, pour un règlement non militaire de cette crise.

L’édito d‘Yvette Lucas

Annonces – Rendez-vous – Événements du 20 au 26 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

Assemblée générale de Femmes Solidaires 66
Samedi 21 mai à 15h – Perpignan à la Maison des communistes à Perpignan.

Repas de soutien aux sans papiers
Dimanche 22 mai dès 11h – Elne à l’Espace Salitar.

Soutien au collectif bienvenue migrant.e.s en Conflent
Dimanche 22 mai à 14h – Prades à l’Entonnoir.

Association Traditions Catalanes
Dimanche 22 mai à partir de 15heures, salle des fêtes de la mairie à Elne
Après-midi festif avec « Bailamor ». Réservation au 07.49.82.00.32. Tarif 12€/pers.

Seta Fête !
Samedi 28 mai à partir de 9h – Montesquieu-des-Albères au Jardin des Trompettes
Assemblée générale des Amis du Travailleur Catalan
Samedi 28 mai à 10h30 – Perpignan à la Maison des communistes à Perpignan.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 13 au 19 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

Cent ans de presse syndicale CGT dans les Pyrénées-Orientales
Vendredi 13 mai à 14h – UPVD (amphi 5). Rencontre animée par Georges Sentis.


Fraliberthé 66. Vente de thés et d’infusions
Vendredi 13 mai de 16h à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.


Projection en avant-première du film « La fabrique des pandémies »
Vendredi 13 mai à 20h – Céret (cinéma Le Cérétan).


Rencontre avec le romancier Claude Carré
Mardi 17 mai à partir de 11h – Librairie la Libambulle à Prades.


Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie
Mardi 17 mai à 18h30 – Perpignan, place de la République.


Les Rendez-Vous de Saint-Estève. La crise catalane expliquée aux français (Conférence de Nicolas Marty)
Mardi 17 mai à 18h30 – Théâtre de l’Étang.


Repas de soutien aux sans-papiers
Dimanche 22 mai dès 11h – Elne à l’Espace Salitar. Inscriptions avant le 17 mai collectifsanspapiers66@gmail.com.


Soutien au collectif bienvenue migrant.e.s en Conflent
Dimanche 22 mai à 14h – Prades à l’Entonnoir.


Assemblée générale des Amis du TC
Samedi 28 mai à 10h30 au 44, avenue de Prades à Perpignan.

Suivie d’un repas. Inscription obligatoire avant le 26 mai.  07.83.33.65.58.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 06 au 12 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.


Pot du TC à ConfrontationVendredi 6 mai à 12h au Palais des congrès de Perpignan.

UPTC – Face à la menace fasciste. Conférence de Ludivine Bantigny
Vendredi 6 mai à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.

L’accueil en Roussillon des enfants espagnols de 1936 à 1942 – Conférence de Georges Sentis
Samedi 7 mai à 16h au Clap-Ciné de Canet-en-Roussillon.


Stop à la destruction des terres agricoles et des espaces naturels dans le Conflent
Samedi 7 mai à 17h – Réunion publique à l’Atelier de l’Entonnoir Prades.Hommage à Rosette Blanc, Résistante
Dimanche 8 mai à 10h au square Rose-Blanc à Elne.


Fraliberthé 66. Vente de thés et d’infusions
Vendredi 13 mai de 16h à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.

Vernissage de l’exposition « Partage artistique Franco-Cubain, Trois Mers, Tres Mares, XIIe Biennale de La Havane »
Vendredi 13 mai à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.


XVIIe Journée nationale de la commémoration des mémoires, de l’esclavage et de son abolition.
Mardi 10 mai à 18h rendez-vous au Mémorial de la Déportation av Guillaut à Thuir.


Soirée sur la Retirada et les mines de fer du Canigó
Samedi 7 mai de 17h à 19h15 au café associatif et citoyen L’escargol d’Escaro-Aytua.

L’hommage à Francine Sabaté

Beaucoup de monde vendredi dernier dans le hall de la Préfecture afin d’honorer la mémoire de Francine Sabaté, résistante, morte en déportation. Autour de Nicole Rey et d’autres adhérentes de Femmes Solidaires 66, le sous-préfet, la présidente du Département, des élu.es départementaux et régionaux, les porte-drapeaux, des représentants d’associations de combattants et résistants. De nombreuses employées de la Préfecture (ce qu’était Francine) assistaient à la cérémonie.

Dans son allocution, Nicole Rey associait à l’hommage Joséphine et Odette, mère et sœur de Francine, trois femmes très actives contre le fascisme. Elle exprimait également son inquiétude « face à la résurgence actuelle des idées nauséabondes de ce courant, de la haine de l’autre aujourd’hui inscrite dans un projet politique. » D’où le risque « d’un possible retournement de l’histoire. »

Le sous-préfet saluait le « sacrifice de l’un des visages de la Préfecture » et se disait « honoré de compter Francine Sabaté dans les rangs de employés de cette institution. »

Annonces – Rendez-vous – Événements du 29 au 05 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.


UPTC – Une tragédie occultée de l’Espagne Franquiste.
Conférence de Diego Arrabal
Vendredi 29 avril à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.


Manifestations du 1er mai
Alénya : 2, place de la Mairie à 11h ; Céret : place de la Mairie à 9h45 ; Elne : plateau des Garaffes à 11h ; Estagel : devant la Mairie à 10h30 ; Perpignan : place de Catalogne à 10h30 ; Prades : place de l’Appel du 18 juin à 10h30 ; Saint-Laurent-de-Cerdans : place de la Mairie à 10h.


Pot du TC à Confrontation
Vendredi 6 mai à 12h – Perpignan. Pot du TC à Confrontation, au palais des congrès.


UPTC – Face à la menace fasciste. Conférence de Ludivine Bantigny
Vendredi 6 mai à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.

Élèves ukrainiens. La FCPE 66 solidaire

Les représentants de la FCPE ont remis du matériel scolaire aux élèves réfugiés ukrainiens du lycée Léon Blum et du groupe scolaire Vertefeuille de Perpignan le  vendredi 22 avril. En complément des collectes spontanées  la FCPE 66 apporte donc sa contribution en organisant une collecte de dons de fournitures scolaires pour les élèves réfugiés , en s’appuyant sur son réseau et avec le soutien des parents d’élèves, des établissements scolaires et avec le partenariat de la Direction académique des Pyrénées-Orientales. « Grâce aux dons récoltés, nous avons notamment doté le vendredi 22 avril les 15 élèves Ukrainiens, qui étaient jusqu’alors scolarisés au lycée Léon Blum de Perpignan, de trousses complètes, de classeurs, de cahiers, de copies simples et doubles, de matériel de géométrie ». Dès la rentrée, ces élèves seront réparti(e)s au sein de classes d’autres lycées et collèges. Ce même jour,  les élèves ukrainiens du groupe scolaire Vertefeuille de Perpignan, eux aussi redirigés pour la rentrée à venir vers d’autres classes de différentes écoles, recevaient des cartables, des trousses complètes et des cahiers.

Réussite de la San Jordi avenue Torcatis

Ce coin des berges de la Têt, avenue Torcatis près de la passerelle, est désormais « the place to be ». Restaurants, cafés musicaux, éditions Trabucaire …et les animations qui vont avec attirent beaucoup de monde le week-end. Samedi dernier la célébration de la San Jordi y était particulièrement réussie. Les éditions Trabucaire, Mare nostrum, Le revenant… étaient présentes ainsi que de nombreux auteures et auteurs d’ici ainsi qu’une importante délégation du conseil départemental. La langue et la culture catalane étaient à l’honneur au travers des publications mais aussi des chansons, une fanfare apportait une touche festive. L’ambiance était chaleureuse et le public présent, en comparaison les rues et places du centre-ville étaient un peu tristounettes. C’est dans les librairies que se tenaient rencontres et signatures.