LE TRAVAILLEUR CATALAN

Michel Marc

Un chiffre froid. Au-dessous de ce pourcentage, le « taux de chômage » sera considéré comme bas et la situation économique de la Région comme favorable. C’est dit et affirmé par le ministre du travail Olivier Dussopt. à 8,9 %, la situation de l’emploi devient donc favorable ! S’il ne s’agissait que d’une appréciation intellectuelle, d’une pensée sans conséquences, nous n’en parlerions pas. 

Là, il s’agit d’autre chose et les dispositifs d’indemnisation des privés d’emploi vont évoluer en fonction de ce critère. C’est d’une réforme qu’il s’agit. 

 Au-dessus de 9 %, donc, rien ne change et les chômeurs percevront leurs indemnités telles qu’elles sont prévues depuis les restrictions importantes de 2019. En dessous de 9 %, on punit, on rabote, on diminue la durée d’indemnisation. Pour information, le taux de chômage au troisième trimestre en France s’établit à 7,2 %. Il ouvrirait donc la voie, en l’état, à une baisse de la durée d’indemnisation de 25 %. Une paille. Des centaines de milliers de chômeurs verront leurs durées d’indemnisation diminuer de 25 %. 

L’argument gouvernemental est assez sommaire et se réduit, pour l’essentiel, à : « aller vers le plein emploi ». On se demande bien pourquoi et nombre d’économistes en contestent les conclusions. Ce qui est certain, en revanche, ce sont les 4 milliards d’euros d’économies réalisés. (dixit le ministre lui-même) . Ce qui est sûr, aussi, c’est que ce dispositif émane directement des idéologues et penseurs du Medef. 

L’ensemble des syndicats nationaux contestent cette réforme. FO, CGT, CFDT se sont déjà exprimés. Ils s’engagent à saisir le Conseil d’État pour annuler cette réforme répressive.  

Selon la sociologue Claire Vivès, dans le quotidien l’Humanité, « Le gouvernement acte une réforme aussi répressive qu’inefficace. Le durcissement des conditions d’indemnisation entraînera un affaiblissement des travailleurs et une dégradation des conditions d’exercice de leur métier »

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Le mur est dur, mais l’intersyndicale dure - Depuis le début de l’année, l’action commune scellée par les syndicats contre la politique antisociale du pouvoir, n’a pas fini de surprendre.

Le mur est dur, mais l’intersyndicale dure Lire la suite »

Le front syndical ne lâche rien - Malgré la promulgation de la loi sur les retraites et les interventions d’Emmanuel Macron, le front syndical, profondément uni, appelle à un 1er mai historique pour obtenir le retrait de la loi.

Le front syndical ne lâche rien Lire la suite »

Unis, toujours et encore      - Les semaines se suivent et se ressemblent. L’unité syndicale tient bon, réaffirmant, à l’instar du dernier communiqué commun (jeudi 23 appelant à la grève pour la journée de mardi 28), l’opposition ferme à la réforme.

Unis, toujours et encore      Lire la suite »

Menaces contre les privés d’emploi - Sous une pluie soutenue, les militants de la CGT et de la FSU s‘étaient donné rendez-vous devant les locaux de France Travail du Mas Guérido à Cabestany.

Menaces contre les privés d’emploi Lire la suite »

Sophie Binet. Tous azimuts à Perpignan - La venue de la secrétaire nationale de la CGT à Perpignan aura marqué les esprits des camarades et amis présents. Deux prises de parole importantes ont ponctué sa visite à la bourse du travail et…

Sophie Binet. Tous azimuts à Perpignan Lire la suite »

Une grève importante. « On va dans le mur ! » - La nouvelle ministre n’y est pour rien, même si ses frasques ubuesques et décalées auront aidé à la mobilisation des enseignants. Les problèmes posés à l’institution sont bien plus importants.

Une grève importante. « On va dans le mur ! » Lire la suite »

Une grève importante. « On va dans le mur ! » - La nouvelle ministre n’y est pour rien, même si ses frasques ubuesques et décalées auront aidé à la mobilisation des enseignants. Les problèmes posés à l’institution sont bien plus importants.

Une grève importante. « On va dans le mur ! » Lire la suite »

Le préfet des P.-O. a reçu les représentants syndicaux - Le Fret Rail SNCF, déjà mal en point au plan national, va encore subir les assauts de la commission européenne au nom de la concurrence libre et non faussée.  

Le préfet des P.-O. a reçu les représentants syndicaux Lire la suite »

Le front syndical ne lâche rien - Malgré la promulgation de la loi sur les retraites et les interventions d’Emmanuel Macron, le front syndical, profondément uni, appelle à un 1er mai historique pour obtenir le retrait de la loi.

Le front syndical ne lâche rien Lire la suite »