LE TRAVAILLEUR CATALAN

intermittents du spectacle

Réforme de l’assurance chômage ? C’est Non !

Alénya. Le débat organisé par la CGT-spectacle et l’Apeis (précaires et sans emploi) autour de la réforme a sans aucun doute atteint son objectif : Informer et mobiliser  Une soixantaine de participants dans les gradins, en face une tribune. Pour détailler les arcanes de la loi, pour déjouer les pièges et les quelques miroirs aux …

Réforme de l’assurance chômage ? C’est Non ! Lire la suite »

Epidémie de révolte dans les théâtres français

Luttes sociales. Les uns après les autres, les théâtres et lieux culturels français sont occupés. La revendication première est le retrait de la réforme de l’assurance-chômage. Depuis début mars, à l’initiative des intermittents du théâtre de l’Odéon à Paris, on assiste à une véritable épidémie de révolte en France. Plus de 27 théâtres sont occupés …

Epidémie de révolte dans les théâtres français Lire la suite »

Un besoin social !

La culture. Les atermoiements du gouvernement dans le traitement de la culture posent problème. Quand l’urgence sanitaire le dispute à l’urgence économique, quel espace reste-t-il pour la culture ? Des mois de confinement, déconfinement, couvre-feu, inquiétudes en tous genres nous laisseraient supposer que l’espace s’est réduit à un point tel que la culture est aux …

Un besoin social ! Lire la suite »

Des annonces qui ne présagent rien de bon

Alors que les artistes se demandent ce qu’ils vont devenir, un communiqué annonce que Roselyne Bachelot, et Élisabeth Borne, confient à Monsieur André Gauron, « une mission de diagnostic sur la situation des intermittents. » Sa mission est de travailler sur « les suites de l’année blanche en faveur des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel. » En …

Des annonces qui ne présagent rien de bon Lire la suite »

Capituler or not capituler ?

Covid-19. Avec ce deuxième confinement les compagnies de théâtre professionnelles du département sont en danger.  Dans le TC n° 3856 l’accent avait été mis sur les inquiétudes et la grande précarité des intermittents du spectacle renforcées par ce deuxième confinement. Aujourd’hui, le regard se porte sur les compagnies professionnelles de théâtre. Depuis le mois de …

Capituler or not capituler ? Lire la suite »

Courrier d’Isabelle Adjani à Monsieur le Président de la République

« Vous occuperez tout le terrain au profit de la seule vérité poétique constamment aux prises, elle, avec l’imposture et indéfiniment révolutionnaire, à vous. » Monsieur le Président, Aujourd’hui, je vous écris ces quelques mots de René Char qui semblent s’adresser à nous les artistes, les auteurs… et à tous ceux, toutes catégories confondues qui …

Courrier d’Isabelle Adjani à Monsieur le Président de la République Lire la suite »

Les précaires du spectacle

Intermittents. Le Tc a recueilli le témoignage de Lucie Chillon, intermittente du spectacle dans les Pyrénées-Orientales. Concernant la situation des intermittents, suite à ce confinement et à la crise qui est là, elle est forcément instable et désastreuse en termes de perte d’emploi et de droits au chômage. Il faut d’abord comprendre comment fonctionne le …

Les précaires du spectacle Lire la suite »

SUR LE VIF

Annonces – Rendez-vous – Événements du 27 mai au 02 juin 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

Seta Fête !
Samedi 28 mai à partir de 9h au Jardin des Trompettes à Montesquieu-des-Albères.
Assemblée générale des Amis du Travailleur Catalan
Samedi 28 mai à 10h30 à la Maison des communistes à Perpignan.
La CGT 66 Interpelle les élus de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée
Lundi 30 mai à 17h devant le Conseil de l’agglo.
CGT 66.  Rassemblement des retraité.e.s
Jeudi 2 juin à 10h devant la Préfecture.
Débat de la CGT 66 sur les transports
Jeudi 2 juin à 18h au centre culturel de Cabestany.
15e rencontre littéraire de Loisirs et Solidarité des Retraités
Vendredi 3 juin à 15h – à l’Espace Vautier d’Elne.
Projection en avant-première de « La fabrique des pandémies » de Marie-Monique Robin
Samedi 4 juin à 17h30 au cinéma Le Cérétan à Céret.
Rencontre avec le romancier Jean-Paul Jimenez et son live « Désagrégé ! »
Mardi 7 juin à partir de 11h – Prades à la Librairie la Libambulle.
Débat public autour des propositions CGT

Duplicité

Rappellez-vous, entre les deux tours de la présidentielle, Saint Macron faisant les yeux doux à l’électorat de gauche, et dans ce moment de lune de miel, avec les yeux de Chimène, il parlait de planification écologique, de bel avenir en commun, les jours heureux au bord des lèvres.

Réélu par défaut en avril, il sort l’artillerie lourde en mai. Finalement le gouvernement Borne reconduit quatorze membres du précédent, incarnations de la maltraitance sociale, avec les postes clés aux barons de la droite. Sa gauche peine à arriver jusqu’à Manuel Valls. Et pour les élections législatives, le voici vent debout contre le péril rouge-vert, l’union de la gauche, bref la Nupes, « un projet d’extrême gauche ! »

Les enjeux sont considérables, au-delà de l’épisode électoral.

Le futur s’écrit au présent.

Bien des puissances du monde continuent de nourrir des réflexes prédateurs sur le plan militaire et économique. Les vieilles pulsions impérialistes se conjuguent de plus en plus à un passé de nostalgie et le centre est à présent rongé par un désir de frontières, de murs et de barbelés. Et pourtant, Kant, déjà faisait de la finitude de la terre une obligation à l’hospitalité. Ce que le comité de soutien aux sans-papiers des P.-O. s’emploie à faire vivre.

Le dernier rapport d’Oxfam indique que la concentration du capital entre quelques mains, n’a jamais atteint les niveaux que l’on connait aujourd’hui. Un milliardaire de plus toutes les trente heures. A l’échelle planétaire, une ploutocratie n’a jamais cessé de jouer de l’ici et de l’ailleurs pour confisquer la plupart des biens de toute l’humanité et bientôt l’essentiel des ressources du vivant.

Au même moment, des couches entières de la société courent des risques accrus d’un déclassement vertigineux. La course étant désormais à la dégringolade, un million de personnes de par le monde tombent dans l’extrême pauvreté toutes les trente-trois heures. Nous sommes de plain-pied dans l’âge de la combustion du monde. C’est cela qui se joue les 12 et 19 juin, mais aussi dans les luttes et les rassemblements ici et ailleurs pour dégager un horizon où les liens brisés se renouent et libèrent.

La Paix, une exigence absolue

Après chaque guerre, un cri unanime s’élève : « Plus jamais ça ». Et pourtant ! Depuis 70 jours la guerre engagée par Poutine dévaste l’Ukraine et fait peser le risque d’une attaque nucléaire, voire d’une guerre mondiale. Le déclenchement de la guerre en Ukraine a fait ressurgir la litanie des conflits qui martyrisent trop de peuples. On compte actuellement trente-cinq conflits armés, la militarisation des relations internationales se poursuit. Les dépenses militaires représentent 2,2 % du PIB mondial. Dès le début du conflit en Ukraine, en février, nous avons dit Non à la guerre, demandé le retrait immédiat des troupes russes, appelé à la solidarité avec le peuple ukrainien en insistant sur la priorité de l’action pour un cessez-le-feu, par des efforts conjugués des peuples, notamment les peuples européens, et par des sanctions fortes contre la Russie esclavagisée par Poutine. À l’Assemblée nationale, Fabien Roussel appelait à une condamnation forte, ferme, implacable. Il dénonçait le danger de l’usage de l’arme atomique et de toutes les armes de destruction massive, réaffirmant la position du PCF, « Plus jamais la guerre ». Presque trois mois plus tard, alors que la guerre fait rage, notre position n’a pas changé. L’exigence absolue est d’arrêter la guerre. Aussi utopique que cela puisse paraître, il faut engager les forces du monde pour un règlement diplomatique de la guerre en Ukraine. Il faut agir pour obtenir un traité de sécurité collective entre les pays d’Europe, il faut agir pour un désarmement nucléaire mondial. La CGT rappelle que le combat contre la guerre est une priorité. Elle exige de la France qu’elle mette tout en œuvre pour mettre fin aux tueries en commençant par l’arrêt des livraisons d’armes aux belligérants. Le Mouvement de la paix, à l’occasion du 8 mai, lance un appel pour stopper les guerres, premier pas pour mondialiser la paix. En précisant : « L’alternative, c’est d’unir tous les peuples, les forces politiques, sociales, syndicales, pacifistes, féministes, citoyennes, institutionnelles, au plan national et mondial pour préserver non seulement l’Ukraine mais aussi le peuple russe et l’humanité entière (dont le Yémen, le Moyen Orient, la Palestine, l’Afrique subsaharienne) d’indicibles souffrances. » Des accords ont existé, peuvent être trouvés encore, pour un règlement non militaire de cette crise.

L’édito d‘Yvette Lucas

Annonces – Rendez-vous – Événements du 20 au 26 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

Assemblée générale de Femmes Solidaires 66
Samedi 21 mai à 15h – Perpignan à la Maison des communistes à Perpignan.

Repas de soutien aux sans papiers
Dimanche 22 mai dès 11h – Elne à l’Espace Salitar.

Soutien au collectif bienvenue migrant.e.s en Conflent
Dimanche 22 mai à 14h – Prades à l’Entonnoir.

Association Traditions Catalanes
Dimanche 22 mai à partir de 15heures, salle des fêtes de la mairie à Elne
Après-midi festif avec « Bailamor ». Réservation au 07.49.82.00.32. Tarif 12€/pers.

Seta Fête !
Samedi 28 mai à partir de 9h – Montesquieu-des-Albères au Jardin des Trompettes
Assemblée générale des Amis du Travailleur Catalan
Samedi 28 mai à 10h30 – Perpignan à la Maison des communistes à Perpignan.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 13 au 19 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

Cent ans de presse syndicale CGT dans les Pyrénées-Orientales
Vendredi 13 mai à 14h – UPVD (amphi 5). Rencontre animée par Georges Sentis.


Fraliberthé 66. Vente de thés et d’infusions
Vendredi 13 mai de 16h à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.


Projection en avant-première du film « La fabrique des pandémies »
Vendredi 13 mai à 20h – Céret (cinéma Le Cérétan).


Rencontre avec le romancier Claude Carré
Mardi 17 mai à partir de 11h – Librairie la Libambulle à Prades.


Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie
Mardi 17 mai à 18h30 – Perpignan, place de la République.


Les Rendez-Vous de Saint-Estève. La crise catalane expliquée aux français (Conférence de Nicolas Marty)
Mardi 17 mai à 18h30 – Théâtre de l’Étang.


Repas de soutien aux sans-papiers
Dimanche 22 mai dès 11h – Elne à l’Espace Salitar. Inscriptions avant le 17 mai collectifsanspapiers66@gmail.com.


Soutien au collectif bienvenue migrant.e.s en Conflent
Dimanche 22 mai à 14h – Prades à l’Entonnoir.


Assemblée générale des Amis du TC
Samedi 28 mai à 10h30 au 44, avenue de Prades à Perpignan.

Suivie d’un repas. Inscription obligatoire avant le 26 mai.  07.83.33.65.58.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 06 au 12 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.


Pot du TC à ConfrontationVendredi 6 mai à 12h au Palais des congrès de Perpignan.

UPTC – Face à la menace fasciste. Conférence de Ludivine Bantigny
Vendredi 6 mai à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.

L’accueil en Roussillon des enfants espagnols de 1936 à 1942 – Conférence de Georges Sentis
Samedi 7 mai à 16h au Clap-Ciné de Canet-en-Roussillon.


Stop à la destruction des terres agricoles et des espaces naturels dans le Conflent
Samedi 7 mai à 17h – Réunion publique à l’Atelier de l’Entonnoir Prades.Hommage à Rosette Blanc, Résistante
Dimanche 8 mai à 10h au square Rose-Blanc à Elne.


Fraliberthé 66. Vente de thés et d’infusions
Vendredi 13 mai de 16h à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.

Vernissage de l’exposition « Partage artistique Franco-Cubain, Trois Mers, Tres Mares, XIIe Biennale de La Havane »
Vendredi 13 mai à 18h à la Maison des communistes de Perpignan.


XVIIe Journée nationale de la commémoration des mémoires, de l’esclavage et de son abolition.
Mardi 10 mai à 18h rendez-vous au Mémorial de la Déportation av Guillaut à Thuir.


Soirée sur la Retirada et les mines de fer du Canigó
Samedi 7 mai de 17h à 19h15 au café associatif et citoyen L’escargol d’Escaro-Aytua.

L’hommage à Francine Sabaté

Beaucoup de monde vendredi dernier dans le hall de la Préfecture afin d’honorer la mémoire de Francine Sabaté, résistante, morte en déportation. Autour de Nicole Rey et d’autres adhérentes de Femmes Solidaires 66, le sous-préfet, la présidente du Département, des élu.es départementaux et régionaux, les porte-drapeaux, des représentants d’associations de combattants et résistants. De nombreuses employées de la Préfecture (ce qu’était Francine) assistaient à la cérémonie.

Dans son allocution, Nicole Rey associait à l’hommage Joséphine et Odette, mère et sœur de Francine, trois femmes très actives contre le fascisme. Elle exprimait également son inquiétude « face à la résurgence actuelle des idées nauséabondes de ce courant, de la haine de l’autre aujourd’hui inscrite dans un projet politique. » D’où le risque « d’un possible retournement de l’histoire. »

Le sous-préfet saluait le « sacrifice de l’un des visages de la Préfecture » et se disait « honoré de compter Francine Sabaté dans les rangs de employés de cette institution. »

Annonces – Rendez-vous – Événements du 29 au 05 mai 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.


UPTC – Une tragédie occultée de l’Espagne Franquiste.
Conférence de Diego Arrabal
Vendredi 29 avril à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.


Manifestations du 1er mai
Alénya : 2, place de la Mairie à 11h ; Céret : place de la Mairie à 9h45 ; Elne : plateau des Garaffes à 11h ; Estagel : devant la Mairie à 10h30 ; Perpignan : place de Catalogne à 10h30 ; Prades : place de l’Appel du 18 juin à 10h30 ; Saint-Laurent-de-Cerdans : place de la Mairie à 10h.


Pot du TC à Confrontation
Vendredi 6 mai à 12h – Perpignan. Pot du TC à Confrontation, au palais des congrès.


UPTC – Face à la menace fasciste. Conférence de Ludivine Bantigny
Vendredi 6 mai à 18h30 à la Maison des communistes de Perpignan.