LE TRAVAILLEUR CATALAN

Banque alimentaire

Les Banques Alimentaires lancent un nouvel appel aux dons

Banque alimentaire. Les Banques alimentaires ont besoin de 3 millions de repas supplémentaires pour faire face à la précarité de plus en plus importante. La collecte nationale 2021 a permis de récolter 10 000 tonnes, soit l’équivalent de 20 millions de repas. Avec une hausse de la demande de près de 12%, les Banques alimentaires pensent …

Les Banques Alimentaires lancent un nouvel appel aux dons Lire la suite »

Collecte de la banque alimentaire des Pyrénées-Orientales

Les 26, 27 et 28 novembre 2021, les Banques Alimentaires collecteront dans les magasins des Pyrénées Orientales les dons des produits des particuliers. Une plateforme de dons en ligne vient d’être lancée : monpaniersolidaire.org Cette 37ème collecte organisée en France est un complément indispensable d’un travail quotidien. Les bénévoles en gilet orange, présents dans plus de …

Collecte de la banque alimentaire des Pyrénées-Orientales Lire la suite »

Convention entre la Banque Alimentaire des Pyrénées Orientales et Gaz Réseau Distribution de France (GRDF)

Partenariat. Le 23 septembre, les présidents de la Banque Alimentaire 66 et de GRDF 66 et 11 ont renouvelé leur engagement commun en matière de lutte contre la précarité en signant une convention de partenariat. Des valeurs communes Comme chaque année, le dernier week-end de novembre, de nombreux bénévoles s’impliquent aux côtés des Banques Alimentaires …

Convention entre la Banque Alimentaire des Pyrénées Orientales et Gaz Réseau Distribution de France (GRDF) Lire la suite »

Une élection en deux temps et trois mouvements

Social. Près de 140 personnes ont participé à l’assemblée générale de la banque alimentaire. La banque alimentaire des Pyrénées-Orientales a tenu jeudi 17 septembre son assemblée générale dans ses locaux perpignanais. Ce n’est pas moins de 140 personnes qui ont participé. L’occasion pour son président Denis Bastouil de remercier la présence et l’engagement des bénévoles …

Une élection en deux temps et trois mouvements Lire la suite »

SUR LE VIF

Annonces – Rendez-vous – Événements du 07 au 13 octobre 2022

Réouverture au trafic voyageurs de la ligne SNCF Céret-Le Boulou-Elne-Perpignan
Vendredi 7 octobre à 18h – Débat public avec Didier Le Reste. Cinéma Le Cérétan à Céret.
Les Rendez-vous de Saint-Estève. Le cinéma iranien
Vendredi 7 octobre à 20h30, samedi 8 octobre à 14h, 17h et 20h30 – Théâtre de l'Étang à Saint-Estève.
Conférence-débat. « Histoire de l’Algérie, pour mieux comprendre la guerre »
Samedi 8 octobre à 17h – Ortaffa.
Fête du Potiron
Dimanche 9 Octobre à partir de 9h30 – Vernet-Les-Bains.
Rifle des amis du Travailleur Catalan
Dimanche 23 octobre à 15h – Centre culturel Jean-Ferrat à Cabestany.
UPTC. Recherche et enjeux de société, l’exemple du cancer et des médicaments (conférence d'Anthony Gonçalves)
Vendredi 21 octobre à 18h30.

Décès du sociologue Michel Pinçon

Le sociologue Michel Pinçon vient de décéder à l’âge de 80 ans des suites de la maladie d’Alzheimer. Familièrement, on les appelait les Pinçon-Charlot, tant la vie de chercheurs de Michel Pinçon et Monique Charlot les unissait, depuis leurs débuts au CNRS où je les ai bien connus, jusqu’à leurs tous derniers ouvrages. 

Les Pinçon-Charlot avaient eu la chance de pouvoir être introduits dans la haute bourgeoisie française, pour observer ce milieu totalement clos, encore jamais étudié. Grâce à leur vive intelligence, au fait qu’ils travaillaient en couple et à quelques astuces dues à leur grand sens de l’humour, ils avaient réussi à s’y faire accepter et à révéler, comme chercheurs au CNRS, la sociologie de la bourgeoisie française. La retraite venue, ils purent écrire et diffuser de nombreux livres plus marqués politiquement comme Les prédateurs du pouvoir, La violence des riches. 
Le doux et affable Michel disparu, nos plus sincères condoléances vont à Monique Pinçon-Charlot et à ses proches.

Social

Le monde de la petite enfance dans la rue

Le collectif « Pas de bébés à la consigne ! » a appelé à une journée de grève le jeudi 6 octobre contre la « grande braderie de l’accueil des tout petits », pour le retrait de la réforme des modes d’accueil, en premier lieu, le retrait de l’arrêté autorisant à travailler en crèche sans diplôme ni expérience, pour l’augmentation immédiate et massive des places en centres de formation pour les métiers de la petite enfance. Le collectif revendique, entre autres, une qualité d’accueil garantie par un professionnel pour cinq enfants et par au moins 50% de professionnels les plus qualifiés en crèche. 

Annonces – Rendez-vous – Événements du 30 au 06 octobre 2022

Annonces - Rendez-vous - Événements
© Pixabay.

UPTC. L’Histoire, l’historien et l’extrême-droite (conférence de Nicolas Offenstadt)
Vendredi 30 septembre à 18h30 – Travailleur catalan, 44 route de Prades à Perpignan (cette conférence devait avoir lieu le 23 septembre mais a été reportée suite à un impondérable).
8e rencontre de la LDH 66. Décoloniser nos imaginaires
Vendredi 30 septembre à 20h30 – Cinéma Le Castillet à Perpignan.
Samedi 1er octobre à 14h – Maison de la catalanité à Perpignan.
Éco-Festival de Vallespir Terres vivantes. Urgence : l’eau
Du vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre.
Vendanges d’octobre
Du vendredi 30 septembre au samedi 15 octobre – Cave Ecoiffier à Alénya.
Conférence sur la laïcité et l’école avec la FCPE
Samedi 1er octobre à 9h – Salle Joffre à Villelongue-de-la-Salanque.

Conférence-débat 
Samedi 8 octobre à 17h
À Ortaffa, Espace J. Latrobe 15 rue du Château.
Jacki Malléa, pied noir et militant anticolonialiste donne une conférence intitulée « Histoire de l’Algérie, pour mieux comprendre la guerre ». 
Des Romains, en passant par la colonisation, la guerre, l’o.a.s., l’exode, les harkis, toutes les dates qui ont ponctué cette histoire qui, en 2022 fait encore parler d’elle. 
Entrée gratuite.

Embauches annoncées ! 

SNCF Occitanie

La grève des conducteurs régionaux de TER, massivement suivie en Région depuis le 14 septembre, a pris fin dès l’annonce d’embauches par le directeur régional SNCF Voyageurs, Philippe Bru.

Depuis des mois, voire des années, les annulations de trains TER se sont multipliées. Pour la majorité de ces suppressions, la cause était bien connue des cheminots et des autorités : « Pas de conducteurs disponibles ». Pour ce qui est des usagers, dans leur grande majorité, isolés et mal informés dans les gares désertes, la colère et l’incompréhension dominaient.  

À l’appel de la CGT, un mouvement massif et gagnant

Le 19 septembre, la rencontre avec le directeur ne donnait rien. Les cheminots conducteurs décidaient donc de poursuivre le mouvement. Ils exprimaient à nouveau leurs demandes, dont celle bien précisée d’un besoin urgent de 60 conducteurs pour l’ensemble de la Région Occitanie, et reconduisaient le mouvement. L’annonce des embauches allait suivre très rapidement. 150 personnels seront donc recrutés dans les mois qui viennent et au cours de l’année 2023, dont 50 conducteurs, 30 agents de maintenance de matériel roulant, 60 agents commerciaux et 10 opérateurs d’exploitation ferroviaire.  « L’annonce de ces embauches satisfait en partie nos revendications. (…). On renverse un peu la vapeur, c’est positif. (…) Mais on ne baissera pas la pression » précisait le responsable régional CGT. Le travail a repris. 

M.M.

 

MILLAS…

La tragédie du collège de Millas est au cœur de l’actualité, elle est aussi dans les esprits. Elle est très dure, difficile à évoquer, à cause des montagnes de souffrances qu’elle a générées, qu’elle génère. Douleurs d’autant plus vives qu’aujourd’hui la justice tente d’en démêler les mécanismes, les responsabilités. Elles sont à vif. Au TC nous voulons dire toute notre empathie à toutes celles et ceux qui de près ou de loin ont été touchés par ce drame, notre solidarité avec les victimes, leurs familles. Notre compassion est totale, mais nous ne pensons pas que notre intervention journalistique puisse apporter autre chose que de dire notre solidarité, notre admiration devant toutes les formes de courage qui se sont manifestées et se manifestent. Ce que nous voulons faire ici collectivement. Laissons la justice faire son œuvre. 

La rédaction

Expulsion programmée

Une famille albanaise, accompagnée dans ses démarches administratives par l’Asti depuis six ans et soutenue par le RESF et une forte mobilisation citoyenne, a reçu sa « feuille de route », c’est-à-dire. le billet d’avion en vue de son expulsion. Consterné, le RESF a demandé à être reçu en urgence par le préfet pour qu’il use de son pouvoir discrétionnaire, rendu possible par la circulaire Valls de 2012, afin de régulariser cette famille. Famille exemplaire en tout point et répondant à tous les critères exigés par la circulaire (5 ans de présence en France, enfants scolarisés depuis 3 ans, maîtrise du français, preuves d’intégration…). Il a finalement été reçu le 16 septembre par le secrétaire général. Le refus a été catégorique : la famille a épuisé tous les recours légaux. Elle doit donc quitter le territoire. La circulaire n’est pas la loi et n’aura plus cours. Le préfet ne se conformera qu’à la loi. La loi, c’est la loi. Qu’importe si elle bafoue les droits humains. Victor Hugo est bien loin. « La chose jugée, c’est la loi ; la justice, c’est le droit. Mesurez l’intervalle. » « La persistance du droit contre l’obstination de la loi » reste tristement l’apanage des associations.

A.-M. D.

Conférence

Au travailleur catalan – 44 avenue de Prades à Perpignan

Vendredi 23 septembre à 18h30

L’histoire, l’historien et l’extrême droite

Par Nicolas Offenstadt*, historien, maître de conférence à l’université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne

L’histoire de France a toujours été l’objet d’usages politiques. Aujourd’hui, elle est au coeur de programmes et de discours de l’extrême droite, aussi bien à l’échelle nationale que locale. 

Comment comprendre cette place du passé dans le présent ? Comment expliquer ces recours incessants au passé de la France et les débats qu’ils engendrent ? Comment aussi, démonter les manipulations grossières qu’opèrent certains acteurs politiques ?

La conférence s’efforcera de répondre à ces questions.

* Dernier ouvrage paru : Urbex, l’exploration urbaine décryptée, Albin Michel 2022