LE TRAVAILLEUR CATALAN

En 2017, à peine élu, Macron s’était engagé à ce qu’il n’y ait « plus aucune raison de voter pour les extrêmes en 2022 ». Les 42 % obtenus par Marine Le Pen à l’élection présidentielle et les résultats du second tour des législatives qui amènent de manière inédite et brutale 91 députés RN à l’Assemblée rendraient la prédiction risible si la situation n’était pas si grave.

Tellement obsédée par la progression de la Nupes, la Macronie est devenue le terreau d’un parti d’extrême droite qui même ripoliné, représente un danger pour la démocratie et les droits humains.

En diabolisant la gauche de manière outrancière, en refusant d’appeler clairement les électeurs à battre les candidats de la haine face à la Nupes, en renvoyant dos à dos Gauche et extrême droite, Macron a fait le lit du RN, et lui a ouvert grand les portes du palais Bourbon.

Le projet d’Aliot à Perpignan illustre déjà un futur exécrable. Les thèses révisionnistes concernant la guerre d’Algérie auront le vent en poupe à l’occasion du congrès national du cercle algérianiste du 24 au 26 juin.

C’est compter sans l’Association des Pieds-noirs Progressistes qui a bien l’intention de répliquer pour réaffirmer son combat contre les symboles érigés à Perpignan « par tous les nostalgiques de l’Algérie française ». Une plaque à la mémoire de Mouloud Feraoun et ses cinq compagnons assassinés par l’OAS sera apposée place de la victoire samedi 25 juin.

C’est compter sans SOS racisme qui organise du 27 juin au 3 juillet un festival « Nostre mar » dans plusieurs villes du département, comme une réplique lumineuse au sombre projet du maire de Perpignan.

C’est compter sans la gauche de combat qui entre en force dans l’Hémicycle, une gauche plurielle, représentée dans sa diversité, seul rempart crédible pour accompagner notre jeunesse à construire un monde de progrès humain.

Evelyne Bordet

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

La jeunesse est debout ! - Après des années à être négligée, la jeunesse s’insurge !

La jeunesse est debout ! Lire la suite »

La jeunesse est debout ! - Après des années à être négligée, la jeunesse s’insurge ! Les attaques répétées du gouvernement sur les institutions portent notamment sur l’éducation. L’enseignement se dégrade, les établissements sont pris en otage à travers l’attribution des…

La jeunesse est debout ! Lire la suite »

Le vent mauvais - La vie continue, a-t-on l’habitude de dire. C’est incontestable. .....

Le vent mauvais Lire la suite »