LE TRAVAILLEUR CATALAN

Kélian Galtier, un troisième ligne efficace.

USAP

Des Catalans très joueurs et efficaces se défont d’accrocheurs Bordelo-Bèglais (23-20).

Défaite interdite contre une équipe de Bordeaux-Bègles au complet avec tous ses internationaux. Non l’UBB (Union Bordeaux-Bègles) n’était pas venue à Aimé-Giral sans modération pour faire la promotion de ses vins, mais pour essayer d’effacer un début de saison plus que chaotique qui vit l’éviction de son chef caviste Christophe Urios. Une piquette ! C’est ce qu’envisageaient même certains supporters catalans au coup d’envoi. Le début de match semblait leur donner raison !

Vingt minutes de souffrance…

Il ne fallut pas attendre trop longtemps pour voir la terre catalane déflorée. Même si ce premier essai de l’UBB fut une réalisation à zéro passe. Un essai marqué par son pilier international tongien Ben Tameifuna, une « barrique roulante » de 180 cm pour 150 kg. Comment l’arrêter ? Un second essai plus en finesse de l’international français Matthieu Jalibert quelques dix minutes plus tard faisait craindre le pire aux supporters catalans. Le score (3-14) semblait aller de mal… en pis. Mais c’était sans compter sur une révolte collective des quinze joueurs de l’USAP présents sur le terrain.

… avant la prise de pouvoir

Bien cornaqués par l’excellent Tristan Tedder placé depuis peu au poste d’arrière. Sa complémentarité avec Jake McIntyre, relances et jeu au pied, devient un atout très important dans le jeu de l’USAP. Des joueurs qui savent diriger le jeu et leurs coéquipiers à l’image de Kélian Galletier ou autre Siua Faasalele. Des joueurs qui n’écoutent que leur envie de défendre les couleurs du blason même s’ils arrivent parfois des quatre coins de la planète. Même s’ils sont à l’USAP depuis moins de dix jours à l’image de Brad Shields, futur meneur de jeu des avants. Lors de la dernière heure de jeu, l’USAP aura finalement administré un 20 à 6 à cette équipe de l’UBB constellée d’excellents joueurs. Les dernières minutes furent difficiles à gérer avec ces nombreux arbitrages vidéo qui pourrissent un match. Ces décisions évidentes de l’arbitre central contredites par l’arbitre vidéo. Une logique parfois bafouée. Un règlement arbitral dont on ne tient pas toujours compte. Et forcément le public d’Aimé-Giral qui s’enflamme comme aux plus beaux jours de la Grande USAP.

La communion de la Cathédrale

« Le public c’est une des forces de ce club et nous on s’appuie dessus », se réjouira, à la fin de la rencontre Kélian Galletier, heureux de découvrir dans les tribunes d’Aimé-Giral une ambiance qu’il n’avait jamais connue à Montpellier. Vrai que ce magnifique public, qui était prêt, en cas de défaite, à envoyer joueurs, coaches et autre président sur le bûcher du Moyen Vernet, sait être un seizième homme plus qu’efficace. Il arrive, s’il sait rester courtois, à faire déjouer les plus grands joueurs à l’image de Matthieu Jalibert dont il n’a pas apprécié son rôle de comédien à l’instar des footeux du Mondial Quatari. Ce public sait aussi peser sur les décisions arbitrales (touches pas droites, appels à la vidéo, cartons…) en particulier dans cette fin de match si tendue. Ce public sait surtout reconnaître ses guerriers qui se défoncent sur le terrain même dans la défaite et c’est le public le plus heureux si la victoire se présente en fin de match car il est conscient d’y avoir aussi grandement participé.

Une victoire obtenue dans ces conditions et contre un club aussi huppé que l’UBB ne peut être que bénéfique pour une USAP qui se cherche encore avant la fin des matchs aller. Huit essais dans les trois derniers matchs, autant que lors des huit premières rencontres. Est-ce dû au repositionnement de Tristan Tedder à l’arrière ? Fort possible. Mais surtout une équipe catalane qui ne s’est pas effondrée dans le dernier quart d’heure. Aimé-Giral aurait-il retrouvé SON quart d’heure catalan ?

Le coach David Marty savoure en pensant qu’« un tel déroulement de match est toujours bon pour la confiance de l’équipe ».

Fins aviat !

Jo Solatges

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Réveillons noirs - Écrasée à Montpellier (38-10), battue à domicile (10-29 ) par La Rochelle, l'USAP sombre lentement.

Réveillons noirs Lire la suite »

Une mi-temps pour apprendre l’Europe - Les Catalans chutent à domicile face aux Anglais de Bristol (5-19). Score acquis à la pause.

Une mi-temps pour apprendre l’Europe Lire la suite »

Toulouse reste Toulouse - L'USAP s'incline fort logiquement à Toulouse non sans avoir bien résisté (34-13).

Toulouse reste Toulouse Lire la suite »

De l’incohérence d’une compétition - Une USAP hyper jeune s'incline à Bristol (33-19) pour son dernier match de Challenge Cup.

De l’incohérence d’une compétition Lire la suite »

Place aux fils - La réception de Glasgow en Challenge Cup (26-40) aura permis de raviver des souvenirs chez les anciens Usapistes.......

Place aux fils Lire la suite »

Réveillons noirs - Écrasée à Montpellier (38-10), battue à domicile (10-29 ) par La Rochelle, l'USAP sombre lentement.

Réveillons noirs Lire la suite »