LE TRAVAILLEUR CATALAN

Tout le monde se rappelle du discours de François Hollande au Bourget en janvier 2012 : « Mon véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera jamais élu et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance ». No comment sur ce qu’il en est advenu. Mon propos est ailleurs.

Où en est le monde de la finance aujourd’hui ?

Il prospère certes, mais dans ce domaine une nouvelle forme apparaît, un variant britannique lui aussi. Décidé- ment cette île est féconde en variants. Depuis le référendum de 2016, le Brexit a été souvent présenté comme un accident que la City financière ne voulait pas. Mais à y regarder de près, il répond aux attentes d’une frange émergente de la finance que la réglementation européenne pourtant soucieuse de cajoler les puissants-dé- range encore trop. On sait aujourd’hui que le secteur financier a consacré les deux tiers de ses investissements en faveur du Brexit. Si la réglementation européenne constitue une forme de constitutionnalisation du néolibéralisme, ce n’est pas suffisant pour ceux qui rêvent d’investir comme bon leur semble, affranchis de toute règle. Marc Fiorentino, expert permanent sur les plateaux TV, avoue : « Des financiers rêvent que Londres devienne un Singapour à l’échelle mondiale… une vaste terre d’asile fiscal ». Singapour sur Tamise. Et voilà que l’idéologie libertarienne pointe le bout de son nez. Le libertarianisme peut-être défini comme une doctrine économique qui vise à limiter toute forme d’intervention étatique en dehors de la garantie de la propriété privée contre le collectivisme et l’étatisme. La Free Market Foundation, think Tank libertarien, prône un capitalisme entièrement dérégulé bannissant toute coercition dans les relations sociales en retirant à l’Etat l’éducation, les infrastructures comme les transports, en privatisant la police, la justice, la défense. Libertarien sur le plan économique, le régime politique visé est aussi autoritaire. Il fait de la répression des mouvements sociaux et de la réduction des libertés publiques la modalité privilégiée de création d’un ordre social. Certaines souches de ce virus mutant « imperiosum rebus oeconomicis » (la finance autoritaire) auraient été retrouvées 55 rue du faubourg-Saint-Honoré.

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Ce week-end. On est de droite ! On est de droite ! On… -  Markus Distelrath de Pixabay Triste spectacle et tentatives médiatiques mal-a-droites… à droite. Les personnalités ont défilé, nombreuses, évoquant leur immense volonté de rassembler la « Famille », et dézinguant aussitôt, dans les phrases suivantes la posture du (de la)…

Ce week-end. On est de droite ! On est de droite ! On… Lire la suite »

La deuxième ville de France sinistrée - © Delgé. Marseille. Macron veut nous faire croire qu’il va faire en quelques mois ce que l’État n’a pas fait depuis quarante ans. La cité phocéenne, deuxième ville de France, résume à elle seule tout…

La deuxième ville de France sinistrée Lire la suite »

Le marxisme, une école de fraternité - © DR. libre de droits.Dans les chapitres 14 et 15 du Capital, ceux qu’on ne lit jamais, Marx décrit l’extraordinaire mutation que la révolution industrielle impulsée par le capitalisme. Partage. Les idées marxistes nous permettent…

Le marxisme, une école de fraternité Lire la suite »

Les retraités dans le collimateur - (c) Jean Pouech.L’offensive antisociale qui s’applique à plus de 15 millions de retraités et, par ricochet, à toutes les générations, sera un des enjeux des confrontations qui marqueront les mois à venir. Pensions. Sous prétexte…

Les retraités dans le collimateur Lire la suite »

Les gros sous passent avant le sport - Foot et finances. En cette fin de saison 2019-2020 du championnat de France, Les gros clubs se disputent le magot. L’arrêt de la saison 2019-2020 du championnat français de football provoque la colère d’un certain…

Les gros sous passent avant le sport Lire la suite »

Questions … - Lundi, Emmanuel Macron a rappelé le début de la Constitution de 1789 : « Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ».Alors interrogeons-nous : quelle est l’utilité commune des Arnault, Pinault,…

Questions … Lire la suite »

L’assaut du monde rural - ©amirjina Des centaines de milliers de personnes ont envahi les abords de New Delhi. Inde. Depuis deux mois les paysans indiens se mobilisent contre la libéralisation du secteur agricole mise en œuvre par le Premier ministre.…

L’assaut du monde rural Lire la suite »

Maladie infantile du libéralisme ? - Coronavirus. Générée par les dérives incontrôlables du néolibéralisme globalisé, la crise sanitaire s’est muée en crise systémique. Avec l’accélération de la mondialisation, d’abord économique dans les années 50, puis financière dans les années 80, l’idéologie libérale…

Maladie infantile du libéralisme ? Lire la suite »

Macron : la débâcle ! - (c) Delgé. Gestion politique. Le chantre du libéralisme, qui prêche la marchandisation de nos vies, est tombé dans l’escalier, crocheté par un méchant petit virus. L’histoire a ce singulier pouvoir de renvoyer certains personnages à…

Macron : la débâcle ! Lire la suite »

Les faux-semblants d’une loi - (c) Delgé. Loi contre le séparatisme. Présentée au Conseil des ministres, cette loi ne vise qu’à réduire le périmètre des libertés. La loi dite de « lutte contre le séparatisme », puis de « renforcement de la laïcité »…

Les faux-semblants d’une loi Lire la suite »

Sous la pointe des casques, un costume liberticide - (c) P.B.La loi sécurité globale est une attaques aux libertés. Loi sur la sécurité globale. Une nouvelle fuite en avant sécuritaire remet en cause la sûreté, donc la liberté des citoyens. La loi de sécurité globale…

Sous la pointe des casques, un costume liberticide Lire la suite »

Espagne : une « loi bâillon » vivement contestée - (c) Enrique C.C. Une loi sur la sécurité nationale clairement destinée à faire taire toute contestation. Le gouvernement de Mariano Rajoy (droite) a présenté en 2015 une loi sur la sécurité nationale clairement destinée à…

Espagne : une « loi bâillon » vivement contestée Lire la suite »