LE TRAVAILLEUR CATALAN

C C

Reis, ossos i carnavals

És curiós que a part dels pobles on es combina amb les festes de l’os, Arles, Prats de Molló i Sant Llorenç de Cerdans, a casa nostra pràcticament ja no trobem carnavals, llevat d’algunes excepcions com a Alenyà i la seva desfilada de carrosses. …

Més, protecció a les Alberes

Els municipis del vessant sud de les Alberes reclamen la creació d’un Parc Natural de l’Albera per protegir aquesta muntanya. És una reivindicació històrica, que dura d’ençà molts anys i que ara ha fet un pas endavant amb una moció conjunta dels disset ajuntaments de l’Alt Empordà, de la Jonquera fins a Portbou. També hi dona suport la Diputació de Girona, equivalent del nostre Consell Departamental….

El cinema de Ventura Pons

El cinema català acaba de perdre un gran autor, el prolífic Ventura Pons, que deixa més de trenta films.

El cinema sencer vols dir, no solament el català. És un cineasta reconegut per tot el món; que ha sigut convidat i de vegades premiat per els més grans festivals , de Canes fins a Hollywood.

A Girona amb bufanda de l’USAP

– Sem en un període eufòric pels èxits dels nostres equips esportius. Aprofitem-ho, mai sabem quan de temps pots durar.

– Si, l’USAP ja ha sortit de la zona vermella de la classificació del top 14. Ja era hora i endavant.

– Ben segur mes el rugbi ja tenim gent que en parla força bé en aquest setmanari i en general als mitjans de comunicació locals. A més de l’USAP jo pensavi en un altre club de proximitat i en una altra pilota, rodona, amb l’equip de futbol de Girona.

« Any nou, vida nova »

– Ja hi sem. «Any nou, vida nova». S’han acabat aquests dies de consumisme, de fer cagar el tió, de menjar més del compte i de veure caganers als pessebres.

– Dit d’aquesta manera les tradicions catalanes de cap  d’any semblen un curs d’escatologia.

Torró de gambajó

– “Nadal sense torrons no és Nadal per ningú”.

– A jo “se m’acaben els torrons”, en el sentit de la dita popular, se m’acaba la paciència, ho dic a causa dels invents d’alguns torrons.

Novetats al diccionari

– El poble de La Menera a l’Alt Vallespir ha rebut aquest mes de novembre un dels Premis Trabucaire que atribueix cada any l’associació Amics de l’Alta Garrotxa.

SUR LE VIF

Annonces – Rendez-vous – Événements du 16 au 22/02/2024

UPTC. Le parti du cinéma (projection débat avec Christiane Badgley et Chantal Marchon)
Vendredi 23 février à 18h30 - Clap-ciné à Canet-en-Roussillon.
Assemblée générale annuelle de « Femmes solidaires »
Samedi 24 février à 15h – 44, avenue de Prades à Perpignan.
« Chemins de la Retirada ». Rencontre sur l'actualité à Gaza
Samedi 24 février à 15h – Salle Carrère à Argelès-sur-Mer.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 09 au 15/02/2024

Fraliberthé 66. Vente de thés et d’infusions
Vendredi 9 février de 17h à 18h30 - 44, avenue de Prades à Perpignan.
UPTC. " C'était un joli nom Camarade " (littérature et photo journalisme par Georges Bartoli)
Vendredi 9 février à 18h30 – 44, avenue de Prades à Perpignan.
Israël Stop génocide - Très grand drapeau palestinien (tifo)
Samedi 10 février à 14h – Au castillet à Perpignan.
Assemblée générale des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation 66
Samedi 10 février à 15h30 - 44, avenue de Prades à Perpignan.

Mouvement de la Paix 66 - Assemblée Annuelle
Samedi 17 février à 14h45 - F.O.L - 1 rue Michel Doutres à Perpignan.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 02 au 10/02/2024

Projection des « Anges en Enfer »
Lundi 5 février à 18h30 – Caves Ecoiffier à Alenya.
Les Rendez-vous de Saint-Estève. Histoire du féminin de l’Antiquité à la Renaissance
Lundi 5 février à 18h30 – Théâtre de l'Étang à Saint-Estève.
UPTC. Un joli nom Camarade (littérature et photo journalisme par Georges Bartoli)
Vendredi 9 février à 18h30 – 44, avenue de Prades à Perpignan.
Assemblée générale des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation 66
Samedi 10 février à 15h30 - 44, avenue de Prades à Perpignan.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 19/01 au 01/02/2024

Les communistes de Têt-Roussillon présentent leurs vœux
Vendredi 26 janvier à 18h – Maison des communistes, impasse Gambetta à Cabestany.
 UPTC. Conférence : La dette publique, malédiction ou enjeu politique ? Conférence de Denis Durand
Vendredi 26 janvier à 18h30 - 44, avenue de Prades à Perpignan.
Formation « autour de la BCE » avec Denis Durand
Samedi 27 janvier de 9h – 13h – Maison des communistes, 44, avenue de Prades à Perpignan.
Cérémonie de la Retirada
Dimanche 28 janvier à 9h30 – École de Prats-de-Mollo.
Salaires, postes, conditions de travail, réformes. 
Éducation en danger
Jeudi 1ᵉʳ février à 10h30 – Rassemblement place de Catalogne à Perpignan.
Projection des " Anges en Enfer "
Lundi 5 février à 18h30 - Salle Marcel Oms - Alénya.

Concert du Nouvel An

L’orchestre symphonique Alénya-Roussillon (OSAR) et son chef Bernard Salles donnaient, samedi 13 janvier dernier, son concert du Nouvel An devant une salle comble. Au programme de cette soirée très viennoise, Suppé, Massenet, J. Strauss, Sullivan, Bizet et Tchaïkovski. 

Annonces – Rendez-vous – Événements du 19 au 25/01/2024

Journée d'étude de la FCPE 66. Restauration scolaire bio et locale dans les P.-O.
Samedi 20 janvier dès 8h30 – Lycée agricole de Théza

Rencontre avec Train-en-Têt
Samedi 20 janvier à 10h – Salle Gelcen à Prades

Manifestation contre la loi immigration
Dimanche 21 janvier à 10h30 – Place de la République à Perpignan


Rifle des communistes illibériens
Dimanche 21 janvier à 15h – Salle municipale à Elne

Assemblée générale de l’Université Populaire du Travailleur Catalan
Mardi 23 janvier à 17h – 44, avenue de Prades à Perpignan


Vœux de la fédération du PCF 66
Jeudi 25 janvier à 18h – Maison des communistes 44, avenue de Prades à Perpignan

UPTC: La dette publique malédiction ou enjeu politique ? Conférence de Denis Durand
Vendredi 26 janvier à 18h30 - 44, avenue de Prades à Perpignan

Formation « autour de la BCE » avec Denis Durand
Samedi 27 janvier de 9h – 13h – Maison des communistes 44, avenue de Prades à Perpignan


Cérémonie de la Retirada
Dimanche 28 janvier à 9h30 – École de Prats-de-Mollo


Soutien à Pierre Serra, élu communiste à la mairie de Vernet-les-Bains

Mardi 16, 8h30, au tribunal correctionnel
Respectivement au nom de la coopérative des élus communistes et républicains et au nom du PCF66, Jean André Magdalou, maire d’Alénya, et Michel Coronas, co-secrétaire du PCF apportent, dans un communiqué, leur soutien plein et entier à Pierre Serra, convoqué, avec d’autres militants écologistes, au tribunal correctionnel de Perpignan, mardi 16 janvier, à 8h30. Il est accusé d’entrave à la circulation et est sommé par les autorités judiciaires de se soumettre à un prélèvement d’ADN. L’action se déroulait au mois de juillet, à l’entrée du Festival Pau Casals, du côté de Saint-Michel-de-Cuixa, à l’initiative d’un collectif Brulls pour alerter sur les dangers de l’artificialisation des sols et contester un certain nombre de projets de nouveaux lotissements sur des terres arables en Conflent.  L’élu communiste est venu à leur rencontre. « Nous invitons toutes celles et ceux qui peuvent se libérer à venir devant le palais de justice pour accompagner Pierre Serra et exiger le respect d’exercice du mandat d’élu au service des populations ». 

Rions un peu !

« Les hausses de salaire ont couvert l’inflation ! ». 
Notre journal quotidien L'Indépendant n’y est pour rien. Cette phrase est celle du patron des patrons. Chacun appréciera. 

Les statistiques générales ne sont jamais bonnes conseillères. Le réel, c’est autre chose. Au 1ᵉʳ janvier 2024, le montant du Smic s'élèvera à 1 766,92 € bruts par mois, soit 1 398,69 € nets pour 35 heures hebdomadaires. Il s’agit d’une hausse de 1,13 % (15 euros net/mois), comme le précise le décret paru au Journal officiel le 21 décembre 2023.  Le PCF remarque : « Alors qu'en 2021, 12% des travailleurs étaient payés au SMIC, ils sont aujourd'hui 17,3%. La France compte ainsi, en ce début d’année, 3.1 millions de salariés payés au SMIC dont 58% de femmes travaillant dans des secteurs économiques essentiels. Cette France condamnée aux petits salaires, c’est le résultat d'une politique économique sciemment mise en œuvre par le Gouvernement reposant sur l'exonération de cotisations sociales sur les bas revenus et le refus d'indexer l'ensemble des salaires sur l'inflation ».
La CGT,  de son côté, écrit : « Nous connaissons en effet un très fort niveau d’inflation : +6 % en 2022, +4% en 2023. Et ces moyennes dissimulent des hausses de prix nettement supérieures : +7,7 % pour les prix de l’alimentation ;+9,9 % pour le prix du tabac ; +5,2 % pour les prix de l’énergie. »