LE TRAVAILLEUR CATALAN

Photo David Rodrigo

Laïcité. Une loi de circonstance qui ne règle rien sur le fond. 

Il n’est pas anormal que, après plus d’un siècle, des adaptations soient apportées à la loi de 1905 sur la laïcité. Dans le contexte de la crise sociale actuelle, des replis communautaristes se développent, avec une remontée du racisme, de l’antisémitisme, des violences faites aux femmes. Des enseignants, des soignants, des conducteurs de bus sont malmenés, voire pire, comme l’a montré l’assassinat de Samuel Paty. S’il n’est pas question de faire porter la responsabilité de ces exactions à une catégorie de citoyens, il faut tout de même reconnaître que l’islamisme politique existe, et que des forces s’acharnent à faire basculer les musulmans de France dans un communautarisme hostile à la République. Les musulmans sont les premières victimes de ces menées séparatistes, qu’ils subissent en plus des autres discriminations. Car le séparatisme est aussi, et selon nous d’abord un séparatisme social. Où est la mixité sociale dans certains quartiers de Perpignan ? Où est-elle dans l’école de la République, quand les ouvriers et employés représentent 30% de la population mais que leurs enfants sont seulement 11% de la population étudiante et 6% dans les classes préparatoires ? Où est l’égalité entre les sexes quand des établissements d’enseignement privé parisiens organisent la non-mixité et en font même un argument promotionnel ? Où des enfants issus de milieux sociaux différents ont des formations, des lieux d’habitation et des loisirs tellement différenciés qu’ils ne se rencontrent jamais ? Comment s’étonner alors que la haine explose dans les quartiers et s’exprime en toute impudeur sur les réseaux sociaux ? 

Une loi qui ne règle rien 

Alors qu’il s’agissait de réactualiser pleinement la loi de 1905, la loi Séparatisme n’a fait que contourner l’essentiel de la question, pénalisant un certain nombre de comportements délictueux sur les réseaux sociaux et renforçant le contrôle, y compris financier, sur un certain nombre d’écoles privées et d’associations. Ce sont là des points positifs, et il était injustifié de prétendre d’entrée de jeu, comme l’ont fait certains, que cette loi n’avait d’autre objet que de « stigmatiser les musulmans ». Mais il est tout aussi vrai que la droite, notamment au Sénat, n’a eu de cesse d’aggraver le texte en ce sens, se livrant à un véritable concours Lépine de trouvailles mesquines et provocatrices : interdiction des drapeaux étrangers dans les mariages, par exemple… 

Une question reste posée : la maman voilée qui se porte volontaire pour accompagner une classe lors d’une sortie scolaire se livre-t-elle à un acte « séparatiste » ? Ne s’agit-il pas au contraire d’un pas vers l’intégration ? Pourquoi interpréter les choses toujours dans un sens et pas dans l’autre ? C’est là peut-être une question que tous les laïcs devraient se poser… 

J.-M.G. 

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

La laïcité bien malmenée - © DR.Jacques Perez, co-président de la LDH66. Loi contre le séparatisme. Nous avons demandé à Jacques Perez, co-président de la LDH 66, de nous donner les grandes lignes d’expertise de son association. Quels sont les…

La laïcité bien malmenée Lire la suite »

Les faux-semblants d’une loi - (c) Delgé. Loi contre le séparatisme. Présentée au Conseil des ministres, cette loi ne vise qu’à réduire le périmètre des libertés. La loi dite de « lutte contre le séparatisme », puis de « renforcement de la laïcité »…

Les faux-semblants d’une loi Lire la suite »

Retour sur la laïcité - © Ville de Conflans-Saint-Honorine. Facebook. Débat. Le drame de Conflans-Saint-Honorine aura peut-être une suite inattendue. Depuis l’assassinat de Samuel Pati, ils sont nombreux à n’avoir que ce mot à la bouche, à en faire la…

Retour sur la laïcité Lire la suite »