LE TRAVAILLEUR CATALAN

Une prise en touche pour un essai de l’USAP.

L’USAP se défait facilement de Brive (27-10) et oublie en route le bonus offensif.

Gagner dans un stade Aimé-Giral plein, marquer trois essais, ne jamais être inquiété tout au long de la rencontre, pourrait être une excellente performance. Mais, à la vue de la mine déconfite des supporters catalans à la fin du match, cette victoire semble avoir un goût amer.

Quatre points au lieu de cinq

Les Brivistes sont devenus l’adversaire direct des Catalans pour le maintien. Biarritz, étrillé sur sa pelouse par Castres, est officiellement passé du statut de relégable à celui de relégué en Pro D2. Le 13e devra aller lutter sur le terrain du finaliste de Pro D2 pour déterminer qui sera l’heureux élu pour combattre dans le Top 14 version 2022-2023. La 12e place permet donc d’éviter ce fameux match couperet qui n’a, pour l’instant, jamais réussi aux clubs de Top 14. Seules deux équipes, Brive et l’USAP, sont à la lutte pour essayer d’éviter ce pénible access match. Brive possédait sept points d’avance sur l’USAP. En recevant, pour l’antépénultième journée son adversaire direct, les Catalans se devaient de réduire l’écart. Un bonus offensif eut ramené les sang et or à deux points des Coujous, les fameuses citrouilles occitanes. Trois essais à un, et il restait plus de vingt minutes pour marquer un quatrième essai, synonyme de bonus offensif. Que nenni ! Cet essai tant espéré par le public de la cathédrale ne sera jamais arrivé. Des raisons ?

Une conquête déficiente

Perdre cinq ballons en touche ne permet pas de regonfler le moral d’une équipe. Des mauvais lancers, peut-être, mais surtout des déplacements de blocs de saut pas très rapides qui ont permis à l’adversaire de venir contrer facilement les sauteurs catalans. Après le changement des piliers, la mêlée de l’USAP est devenue très friable et l’arbitre se fit, dès lors, un malin plaisir à sanctionner les sang et or comme il ne l’avait jamais fait auparavant. Cette pluie de pénalités, ajoutée aux coups francs dans les rucks priva les sang et or d’autant de munitions d’essais. Avec la tramontane dans le dos en seconde période, les botteurs de l’USAP oublièrent, encore une fois, de se servir de cet appui naturel s’évertuant, parfois inutilement, à remonter des ballons. Un seul coup de pied transversal de l’arrière Melvyn Jaminet conduisit par un 50-22 à un magnifique essai de Piula Faasalele. Était-il vraiment nécessaire de porter le ballon si souvent ? Peut-être les hommes de Mathieu Acebes avaient-ils peur du contre briviste ? Quoi qu’il en soit ces vingt dernières minutes furent frustrantes et stressantes pour les supporters catalans. La fin de saison risque de l’être tout autant.

Lançons-nous dans les pronostics

L’USAP a-t-elle démarré trop tard pour espérer rattraper le CA Brive ? Les résultats du dernier cap de setmana font craindre que oui. Une victoire de plus est nécessaire pour les Catalans en espérant que les Coujous ne marquent aucun point lors des deux derniers matchs. Même si Brive reçoit Toulouse en plein renouveau, son dernier déplacement chez des Parisiens qui n’ont plus rien à espérer pourrait se solder par une victoire qui leur offrirait la 12e place. Pendant ce temps l’USAP va galérer à Castres puis recevoir des Bordelais qui ont grand besoin de points. Brive devrait donc conserver cette douzième place et envoyer l’USAP en access match. Oui mais sur quel terrain de Pro D2 ? Les demi-finales de Pro D2 pourraient opposer Mont-de-Marsan à Colomiers d’une part, Bayonne à Oyonnax d’autre part. Devraient se qualifier pour la finale les clubs du Sud-Ouest pour une belle fête du rugby très colorée. Les favoris bayonnais pourraient donc retrouver le Top 14 la saison prochaine, laissant ainsi leurs voisins montois recevoir l’USAP pour l’access match. Le jeu ouvert des Montois devrait convenir aux Catalans et leur permettre de rester en Top 14. Facile n’est-ce pas ? Ben entes ! Les supporters de l’USAP retrouveraient largement leur sourire.

Fins aviat !

Jo Solatges

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Ces détails qui font la différence - Une USAP pourtant séduisante ne ramène aucun point de La Rochelle (32-16).

Ces détails qui font la différence Lire la suite »

L’USAP en voyage (dés)organisé - En Challenge Cup, les Catalans défaits sur l'envie (17-7) à Trévise.

L’USAP en voyage (dés)organisé Lire la suite »

Coup de froid sur Aimé-Giral - Face au leader montpelliérain, l'USAP laisse s'envoler la victoire dans la spirale tramontanesque (13-23)

Coup de froid sur Aimé-Giral Lire la suite »