LE TRAVAILLEUR CATALAN

billet

Mettons les pieds dans le plat politique

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT Il est plus que dommage que pour des raisons diverses, quelques-unes sans doute légitimes et d’autres beaucoup moins, le pouvoir politique des communes ait été dilué, réduit, rabougri, la démocratie locale ferait-elle peur? Parce que l’apprentissage de la politique commence à ce niveau et qu’il ne va pas sans …

Mettons les pieds dans le plat politique Lire la suite »

Et maintenant ?

LE BILLET D’HUMPEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT La bataille de la réforme des retraites n’en finit pas de durer, et c’est très bien. Les grands stratèges de la petite lucarne ne cessent de pronostiquer (de rêver) son effritement. Trop occupés à prendre leurs désirs de démobilisation populaire pour la réalité (ils sont grassement payés pour ça), …

Et maintenant ? Lire la suite »

Il a parlé … Il aurait mieux fait de se taire

Le billet d’humeur de jean-MARIE PHILIBERT Déclaration de Macron, le jeudi 23, dans l’avion qui le ramène d’Israël. «Aujourd’hui s’est installée dans notre société, et de manière séditieuse par des discours politiques, l’idée que nous ne serions plus dans une démocratie, qu’il y ait une forme de dictature qui s’est installée.» Puis : «Mais allez …

Il a parlé … Il aurait mieux fait de se taire Lire la suite »

Fait divers

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT Les contraintes librement consenties d’un colloque départemental organisé au mois d’avril par l’Association des professeurs d’histoire des P.-O., sur la presse locale, au cours duquel je dois présenter votre hebdomadaire préféré, m’ont amené à me pencher sur les 83 ans de cet octogénaire récalcitrant qu’est le Travailleur Catalan pour …

Fait divers Lire la suite »

Le réveil

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT De quoi parler? Un peu de tout, ce sera assez. Parce qu’en ce début d’année, l’actualité, c’est tassé et plus que tassé. Il y a d’abord ce qui nous occupe, quasiment à temps plein, la retraite. Mais il peut y avoir aussi des nouvelles fortuites et instructives. Les esclaves …

Le réveil Lire la suite »

Le coton-tige

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT Quand j’ai appris qu’à compter du 1er janvier 2020 le coton-tige devait disparaître, je n’ai pas pu retenir une inspiration puissante qui m’a dicté cette… Supplique d’un coton-tige… Un condamné, même après sa condamnation, a droit à la parole. Moi pareil! On me condamne, on me chasse, on me …

Le coton-tige Lire la suite »

Moments de vérité

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT Le propre des mouvements sociaux, comme celui qui est en cours, est qu’ils sont des moments de vérité; ils sortent du train-train habituel et comme on dit «ils remettent les pendules à l’heure». Certes il faut garder la tête froide, ne pas croire que le pouvoir, le patron vont …

Moments de vérité Lire la suite »

Faire le ménage !

LE BILLET D’HUMEUR DE JEAN-MARIE PHILIBERT Pourquoi avoir attendu tant de temps? C’est la question lancinante qui hante mon esprit en ce jour de grèves et de manifestations qui permettent à nos espoirs de se dire qu’ils ne sont pas vains, que même un peu assoupis ils peuvent se réveiller. ILS Ainsi après la vulgarité …

Faire le ménage ! Lire la suite »

SUR LE VIF

Annonces – Rendez-vous – Événements du 27/01 au 02/02 2023

Assemblée générale du Mouvement de la Paix
Samedi 28 janvier à partir de 14h30 FOL 1 rue Michel Doutres Perpignan.
Fabien Roussel invité du Grand RDV Europe 1
Dimanche 29 janvier à 11h.
Fabien Roussel invité de « C’est Excellent » sur Sud Radio
Dimanche 29 janvier à 20h.
La rafle des Juifs étrangers d’août 1942 (conférence de Georges Sentis)
Lundi 30 janvier à 14h30 – Salle du Foyer à St-Génis-les-Fontaines.
Grande journée de grèves et de manifestations contre la réforme des retraites Macron
Mardi 31 janvier.

Débats avec les communistes autour de la réforme des retraites
Mardi 31 janvier à 18h30 salle Marcel Oms Alénya.
Vendredi 3 février à 18h  - Salle des fêtes à Villelongue-dels-Monts.
Permanence Consulat itinérant de Cuba
Samedi 4 février de 9h30 à 17h au 44 avenue de Prades Perpignan.
El Soudaqui. Rencontre autour de la monnaie locale 
complémentaire des P.-O.
Samedi 4 février de 10h à 17h – Café associatif L'Alchimie à Prades.
Samedi 4 février de 11h30 à 13h - « La mare aux Libellules » à St-Nazaire.
Dimanche 5 février de 9h à 13h – sur le marché à Elne.
Grande rifle du Travailleur Catalan
Dimanche 12 février à 15h – Centre culturel de Cabestany.

Et maintenant le 31 janvier 

Le gouvernement a choisi l'épreuve de force.
La première passe d'armes avec deux millions de manifestants (20 000 à Perpignan) le 19 janvier est à l'avantage du peuple. 

L'ensemble des organisations syndicales sont unies, la très grande majorité des Français refusent que l'âge du départ à la  retraite soit reculé à 64 ans. Si le pouvoir devait s'entêter et tenter le passage en force malgré ce 49.3 populaire et citoyen, l'espoir pourrait se transformer en colère noire. Le 21 janvier des dizaines de milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Paris à l'appel des organisations de jeunesse et de la France insoumise.
Dès le soir du 19 janvier l'intersyndicale se réunissait et publiait dans un communiqué  : « Le gouvernement doit renoncer à la fois à l'âge de départ àla retraite à 64 ans et à l'accélération de l'augmentation de la durée de cotisation. D'autres solutions existent. » Dans ce même communiqué, l'ensemble des organisations syndicales appellent à une nouvelle journée de grèves et manifestations interprofessionnelles le mardi 31 janvier. D'ici là, des actions sont envisagées comme des tractages, de l'affichage, des préavis de grève reconductibles sont déposés. Philippe Martinez de la CGT annonce : « il faut des temps forts pour tout le monde, mais après il y a dans des professions des actions qui vont se mener notamment le 23 janvier, jour de présentation de la loi en conseil des ministres. »
L'heure est à la grande mobilisation pour faire date le 31 janvier dans l'unité syndicale et avec le soutien des forces et partis de gauche et écologistes.
Jacques Pumaréda

Ados sans Frontières change de présidente

L’association de parrainage de jeunes migrants, Ados sans Frontières 66, vient d’élire une nouvelle présidente lors de l’assemblée générale exceptionnelle du 21 janvier.  Isabelle Laffon, jusqu’ici secrétaire de l’association et marraine d’un jeune sénégalais depuis juin 2022, a accepté de prendre la présidence. Son dynamisme et son expérience sont le gage d’un renouveau bénéfique pour l’association. Si vous souhaitez vous informer, vous pouvez la contacter à adosansfrontiere66@gmail.com.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 20 au 26 janvier 2023

Col de Banyuls. Réunion publique pour la réouverture
Vendredi 20 janvier à 18h – Salle Novelty à Banyuls-sur-Mer.
Il y a 80 ans, la déportation en Algérie des « Indésirables » français et étrangers
Vendredi 20 janvier à 18h30 – Au Cube à Toreilles.
Après-midi dansant avec l’association Traditions Catalanes
Dimanche 22 janvier de 15h à 19h salle des fêtes de l’hôtel de ville d’Elne. Réservation au 07.49.82.00.32.Tarif 12 €/pers.
Assemblée générale de rentrée des syndiqué.e.s de l’USR CGT66
Lundi 23 janvier à 14h30 – Maison des syndicats CGT à Perpignan.
UPTC. Gramsci aujourd’hui (conférence de Jean Quétier)
Mercredi 25 janvier à 18h30 Locaux du Travailleur Catalan à Perpignan.
« Réinventer la gauche en Languedoc-Roussillon (1945-1986) »
Jeudi 26 janvier à 18h – Archives départementales des P.-O.
Grande rifle du Travailleur Catalan
Dimanche 12 février à 15h – Centre culturel de Cabestany.

Place du marché : 1 900 salariés au chômage

C’est seulement quelques jours avant la dernière livraison - produit surgelés et épicerie à domicile - que les clients de Place du marché (ex-Toupargel) ont appris qu’aucune autre ne suivrait. Cette fermeture définitive décidée en catastrophe mettant 1 900 personnes à la rue est considérée comme l’une des plus importantes en France actuellement. 
Basée à Civrieux-d'Azergues (Rhône), la société se répartissait en divers endroits de France : plates-formes de préparation à la livraison et lieux d’appel et de distribution. Dans notre région, une plate-forme de préparation des commandes était à Lézignan-Corbières ; à Perpignan se trouvait un lieu de recueil des commandes et de distribution par livreurs à domicile.
La CGT accuse les frères Léo et Patrick Bahadourian à la tête de l’enseigne, et classés parmi les premières dizaines de familles riches de Suisse et de France, d’avoir laissé mourir la société et tranquillement "abandonné" et "jeté" les 1 900 salariés, difficiles à reclasser en fonction de leur âge ou de la zone où ils exercent. Elle réclame 100 000€ de prime supra légale pour chaque salarié. 
Y.L.

Archipel

Laborieux processus

Depuis juin 2022 et le non renouvellement du contrat du directeur de la Scène nationale Borja Sitjà, l’Archipel n’a pas de directeur ou de directrice. Jackie Surjus-Collet, directrice adjointe, assure l’intérim. Une situation qui n’est pas sans poser de questions, pourquoi la nomination tarde-t-elle à ce point ?  Il est clair que les candidats ne se bousculent pas, en dépit de l’appel à candidature largement relayé dans la presse spécialisée, avant l’été, il a fallu tout recommencer. Il nous est revenu que la couleur politique du maire de Perpignan, le plus important financeur de la structure, y était pour quelque chose…
Ces derniers temps, il semblerait que les choses se décantent, le conseil d’administration de mi-décembre a validé une liste de trois candidates et candidats, deux femmes (dont Jackie Surjus-Collet) et deux hommes. Impossible d’en savoir plus aujourd’hui, le silence est de rigueur chez les membres du CA. Les candidates et candidats devront présenter une note d’orientation et leur projet culturel lors du CA du 26 mars, CA qui déterminera l’heureuse élue ou l’heureux élu.
à ce stade, nous ne pouvons que souhaiter que le CA fasse le bon choix et que la Scène nationale puisse continuer à proposer au public une programmation qui marie qualité, exigence et diversité.
N.G.

AG de rentrée pour la CGT 66

Une cinquantaine de responsables de syndicats CGT étaient réunis, vendredi, dans les locaux de l’Union départementale. Au menu, un point sur l’ensemble des questions qui traversent le monde, le pays et le département. Des guerres, des reculs, et des difficultés accrues pour les populations. Le capitalisme mondial était clairement désigné comme le responsable de ces situations, comme le système à combattre. Plus terre à terre ensuite, où les militants interrogeaient leurs pratiques et les difficultés rencontrées, pointaient aussi les avancées et les luttes en cours, parfois victorieuses sur la question des salaires. Au programme de cette rentrée donc, la réforme des retraites reconnue comme un recul de civilisation, celle non moins destructrice de l’assurance chômage, les salaires et la précarité grandissante dans le département. 

M.M.

Annonces – Rendez-vous – Événements du 13 au 19 janvier 2023

Assemblée générale de l’Université Populaire du Travailleur Catalan (UPTC)
Vendredi 13 janvier à 17h30 – Locaux du Travailleur Catalan à Perpignan.
Réunion-débat pour la liberté d’expression ! Contre l’extrême droite !
Samedi 14 janvier à 15h30 – Salle Canigou (30, rue Bretonneau) à Perpignan.
Grande rifle de la section AMI du PCF
Dimanche 15 janvier à 15h – Salle des fêtes de la mairie à Elne.
Grande rifle du PCF
Dimanche 15 janvier à 15h – Salle Teresa-Rebull à Alènya.
Vœux de la Fédération du PCF66
Lundi 16 janvier à 18h – Maison des communistes à Perpignan.
L’action des anciens combattants pour la paix et contre le fascisme (conférence de G. Sentis)
Mercredi 18 janvier à 15h – Maison du combattant à Perpignan.
Visioconférence de la Fondation Gabriel-Péri. 
Quelle nouvelle phase de mondialisation ?
Jeudi 19 janvier à 18h30 – Pour s'inscrire (http://66.pcf.fr/123429).
UPTC. Gramsci aujourd’hui (conférence de Jean Quétier)
Mercredi 25 janvier à 18h30 - Locaux du Travailleur Catalan à Perpignan.