LE TRAVAILLEUR CATALAN

©L’indépendant

La direction du PCF des Pyrénées – Orientales a rencontré les partis de gauche en vue d’élaborer une stratégie commune pour les élections législatives de juin prochain. Entretien avec un membre de l’exécutif.

Comment s’est déroulée la discussion avec les autres partis de gauche ?

Comme nous l’avions annoncé publiquement, le PCF a demandé à rencontrer à nouveau les forces de gauche dès le lendemain du premier tour de l’élection présidentielle. Cette rencontre a eu lieu mardi 12 avril et nous avons donc pu échanger avec le PS et les membres du pôle écologique (EELV, Génération.S et Génération écologie). Pour sa part, La France Insoumise n’a pas souhaité participer à cette réunion. Les représentants des formations présentes et nous-mêmes l’avons sincèrement regretté. Nous espérons tout de même pouvoir échanger avec eux rapidement, car les choses peuvent s’accélérer dans les jours qui arrivent. 

Qu’en est-il de la proposition du PCF ?

Cette rencontre fut l’occasion pour nous de rappeler la proposition d’accord que nous avions formulée à nos partenaires. Nous proposons que chacune des quatre principales formations de gauche (PCF, LFI, Pôle écologique et PS), ait un.e candidat.e aux élections législatives dans le département et que nous nous répartissions les quatre circonscriptions. L’objectif est donc d’aboutir à des candidatures uniques, seul moyen à nos yeux d’envoyer des députés de gauche à l’Assemblée nationale. Si aucun engagement n’a été pris pour l’heure, notre proposition a tout de même été bien accueillie par nos partenaires. 

Quelle suite allez-vous donner à cette rencontre ?

Chaque formation a un calendrier qui lui est propre. Si nous considérons qu’il est important d’avoir des échanges localement, c’est aussi nationalement que les discussions vont avancer. La France Insoumise considère d’ailleurs qu’il est inutile de discuter tant que les stratégies nationales ne sont pas actées. Nous ne sommes pas de cet avis. Les discussions nationales en cours ne doivent pas nous empêcher de nous parler localement et, pourquoi pas, d’aboutir à un accord qui puisse faire office d’exemple dans d’autres départements. Après cette première discussion très prometteuse, chacun de nous a besoin de se retourner vers ses militants. À la fin de notre réunion, nous avons convenu d’une nouvelle rencontre avant le second tour de la présidentielle. Évidemment, LFI sera à nouveau conviée et nous espérons qu’elle réponde favorablement à notre invitation.

David Arabia

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Le vin fait son cinéma - Le débat sur la viticulture organisé par le PCF66 au Clap-ciné a obtenu un beau succès.

Le vin fait son cinéma Lire la suite »

Revenir à des jours heureux - Ce vendredi 21 janvier à la Maison des communistes, la direction du PCF66 donnait une conférence de presse pour présenter les axes de la campagne de Fabien Roussel « le Défi des Jours Heureux »…

Revenir à des jours heureux Lire la suite »

Per a la cultura i la llengua catalanes. Un manifeste. - ©Pablo Saludes Rodil.Le drapeau sang et or de l'histoire de la Catalogne. Fédération du PCF des Pyrénées-Orientales. En 1978, le parti communiste se déclare pour une avancée de la démocratie dans son manifeste bilingue « Pour…

Per a la cultura i la llengua catalanes. Un manifeste. Lire la suite »