LE TRAVAILLEUR CATALAN

Lors de cette campagne pour les élections présidentielles reviennent de façon récurrente le constat de la faiblesse de la gauche et le regret qu’elle n’ait pas réussi à s’unir. Un contexte qui laisse une large place aux thématiques de la droite et de l’extrême droite, un paysage poli- tique loin d’être réjouissant.

Vient de se tenir la primaire populaire qui a vu la victoire de Christiane Taubira. Ses initiateurs se réjouissent de ce qu’ils analysent comme un succès, en est-ce vraiment un ? 397.000 votants sur 460.000 inscrits, cela ne représente même pas 1 % du corps électoral. Quant au résultat, il était couru d’avance au point qu’on est en droit de penser que cette primaire n’avait pour but que de donner une légitimité à la candidature de Taubira. Car au final on a juste une candidature de plus. De plus le procédé pose question, des candidats contre leur gré, un exclu, Fabien Roussel. Curieusement, dans le sondage qui fait suite à cette primaire le candidat communiste progresse d’un demi-point ! Pourquoi l’exclure ? Parce qu’il est pour le nucléaire paraît-il. Mais alors l’union ? Il faut être d’accord sur tout ? Ou c’est que pour trop de candidats domine l’idée : « C’est moi le meilleur, suivez-moi. »

C’est désolant, oui, mais à l’évidence, pour l’élection présidentielle de 2022, les conditions d’une candidature de rassemblement à gauche ne sont pas réalisées, le chemin pour y arriver sera long, il faudra beaucoup de clarifications, et que les citoyens s’en mêlent davantage. Pourtant, l’occasion de se rattraper existe avec les élections législatives, agir pour une assemblée où la gauche puisse peser. C’est le sens de la proposition que les communistes du département ont adressée aux autres organisations de gauche, dans chaque circonscription une candidature unique de gauche. Plusieurs formations ont, pour l’instant, décliné. Comprenne qui pourra.

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Gaza, j’ai honte - Une armée moderne, d’un pays que l’on dit démocratique et civilisé, bombarde et tue, à grande échelle.

Gaza, j’ai honte Lire la suite »

Sans titre… - Difficile d’écrire un « édito » aujourd’hui. Médiatiquement, des informations écrasent tout, nous submergent, occupent l’espace. Comme le disait Coluche, avec subtilité : « On s’autorise à penser dans les milieux autorisés… » en utilisant…

Sans titre… Lire la suite »

Pour faire du rien ? - Près de 30 000 témoignages de victimes recueillis en moins de trois ans. Un coup d’ampleur porté au déni et au tabou grâce au travail de la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles…

Pour faire du rien ? Lire la suite »