LE TRAVAILLEUR CATALAN

© Zébulon

Rugby

Face à un Racing 92 hyper entreprenant, l’USAP prend sa troisième déculottée (59-10).

Faudra-t-il déclencher très rapidement une nouvelle opération commando ou autre action (penyas?) pour ressouder les joueurs et former un groupe compétitif ? Cela paraît très urgent. Prendre 126 points en trois matchs, même si recevoir le Stade Français et se déplacer à Clermont puis au Racing 92 n’est pas le calendrier le plus aisé qu’il est possible d’imaginer. En l’absence des neuf joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde, le manager Franck Azéma est obligé de bricoler pour former l’équipe. Apparaissent ainsi dans le groupe des joueurs qui visiblement n’ont pas le niveau Top 14 mais plutôt Pro D2… voire bien moins. Mais plus grave, et désolant aux yeux des supporters catalans, des individus se moquent pas mal du maillot qu’ils portent. Le groupe (s’il est encore possible de le nommer ainsi!) ne vit pas bien, ne vit pas du tout. Et aux yeux des jeunes Catalans de l’équipe, dont le rêve a toujours été de porter le paletot aux quatre barres, c’est inadmissible.

Lucas Velarte n’en peut plus

Le vase a débordé à la fin de la rencontre à l’Arena après les neuf essais encaissés par une USAP, pas du tout au niveau Top 14. « Pas de cohésion, pas de lien » reconnaît le manager Franck Azéma. Mais plus grave, le troisième ligne, catalan pur jus, Lucas Velarte explose : « Il doit manquer un peu de liant entre nous. On a besoin de se connaître un peu mieux ». Même s’il est vrai qu’une grosse poignée de joueurs, des joueurs importants dans le collectif, a quitté le club à l’intersaison, ceux qui les ont remplacés ne sont pas au fait de ce que représente ce club. Ils ne sont encore pas prêts à se vider les tripes pour l’USAP au grand dam des anciens, jeunes ou moins jeunes, qui connaissent bien mieux la maison. Bien entendu Lucas Velarte n’accusera pas tel ou tel coéquipier d’une grande désinvolture sur le terrain, mais il est aisé de comprendre que l’aïoli est loin de prendre pour ce genre de raison. Le capitaine Mathieu Acebes explique, lui aussi, que « la situation du club est préoccupante, catastrophique » et poursuit, en disant à demi-mot qu’ « il ne faut pas se cacher derrière les excuses des absents à la Coupe du monde, des mecs sont sur le terrain ».

Ces mecs sur le terrain ne font peut-être pas entièrement leur boulot…

L’avenir est-il si sombre ?

Pour le clan des pessimistes la saison est déjà perdue même si seuls trois matchs se sont déroulés. En modérant un peu certaines conclusions hâtives et en consultant calendrier et classement actuels, il est aisé de constater que l’USAP a perdu à Aimé-Giral contre Paris, actuel leader incontesté du Top 14. Elle a perdu, même si elle a été écrasée à Nanterre face au Racing 92 chez qui peu d’équipes iront prendre des points. Elle a aussi perdu à Clermont, qui, même annoncé équipe faible, se retrouve actuellement à la sixième place ayant battu La Rochelle, à égalité de points avec le quatrième Castres. Ces trois défaites ne sont, en soi, pas si catastrophiques en début de saison, car obtenues face à des adversaires du haut du tableau. Inquiétante est évidemment la manière (combat, état d’esprit et agressivité) avec laquelle ces défaites sont tombées sur la tête des supporters qui espéraient une saison plus tranquille pour leur cœur que les deux précédentes.

Une trêve Coupe du monde arrive à point nommé. Sera-t-elle suffisante pour évacuer tous les maux de tête de l’USAP ? Dans quel état d’esprit et en quelle forme physique les joueurs Coupe du monde rejoindront-ils Aimé-Giral avant la reprise du Top 14 fixée au 29 octobre ? Autant de questions qui vont enfumer les têtes des joueurs mais surtout des supporters catalans.

Laissons le mot de conclusion à Lucas Velarte : « On va tous fermer nos gueules, ça fera du bien ». D’accord Lucas, mais à condition que les joueurs… se parlent enfin. Pour l’heure place à la Coupe du monde et aux espoirs du peuple français.

Fins aviat !

Jo Solatges

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

L’inconstance de l’USAP - Les Catalans défaits (32-19) à Paris après avoir mené à la mi-temps (7-16).....

L’inconstance de l’USAP Lire la suite »

Le Père Noël est USAPiste - Des sang et or euphoriques renversent Bayonne (36-10). L'USAP l'emporte à Castres (13-17).

Le Père Noël est USAPiste Lire la suite »

Insolite : Des lions dans la cathédrale - Les Lions dévorent (12-28) les joueurs de l'USAP pour une première à Aimé-Giral.

Insolite : Des lions dans la cathédrale Lire la suite »

L’inconstance de l’USAP - Les Catalans défaits (32-19) à Paris après avoir mené à la mi-temps (7-16).....

L’inconstance de l’USAP Lire la suite »

Un samedi de rêve - Les catalans écrasent les Racingmen premiers du Top 14 (26-5).  Une cathédrale bouillante.

Un samedi de rêve Lire la suite »

Et à la fin c’est l’USAP qui perd - Pour son dernier match de Challenge Cup, l'USAP échoue (23-32) face à Newcastle.

Et à la fin c’est l’USAP qui perd Lire la suite »