LE TRAVAILLEUR CATALAN

J’ai mis du temps à m’exprimer car cela m’était impossible tant j’étais sous le choc. Je n’aime pas faire de la concurrence entre les morts. Mais je dois avouer que la coïncidence des dates du décès de Michel Tubiana et de Bernard Tapie et le traitement médiatique qui en est fait m’interpelle.

Michel c’était outre le Président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme, l’artisan du processus de paix et du désarmement des basques. Ce n’est pas rien. Pour celles et ceux qui s’en souviennent le grand moment à Biarritz où Michel était rayonnant du travail accompli, et quel travail, pour le désarmement de l’organisation ETA, mais aussi  pour son engagement auprès des Kanaks, comme auprès des Sahraouis comme j’en fus le témoin lors d’une mission commune. Son travail inlassable et son soutien aux camarades tunisiens harcelés par Ben Ali, son engagement sans faille pour la cause palestinienne.

Oui Michel c’était tout cela aussi, je pense que nous le rappellerons lors de l’hommage qui lui sera rendu. De tout cela bien peu en ont parlé préférant le côté flamboyant de Bernard Tapie.

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

L’acharnement judiciaire, ça suffit ! - (c) Enrique Campaner Calero. Le Tribunal considère que les prisonniers n’ont pas suffisamment fait « amende honorable ». Catalogne du Sud. Double confinement pour les prisonniers politiques. Dominique Noguères, observatrice de la LDH au nom de…

L’acharnement judiciaire, ça suffit ! Lire la suite »