LE TRAVAILLEUR CATALAN

(c) P.B.
Devant l’ensemble du collège les participantes au Club F ont été félicitées pour leur réalisation.


Distinction. Avec la participation au concours « Buzzons contre le sexisme », le collège d’Ille-sur-Têt et l’association juniors du 7e art ont obtenu un beau palmarès.

Ce sont des jeunes filles entre 12 et 14 ans, qui font partie d’un club engagé pour la cause des femmes, ou plutôt, des femmes en devenir. “Le club F” est un club féministe qui leur permet de libérer la parole sur des événements qui jalonnent leur vie. Grâce à leurs initiatives et leur volonté de briser le silence sur l’égalité fille-garçon, le collège Pierre Fouché d’Ille-sur-Têt s’est distingué au mois de mars lors du concours “Buzzons contre le sexisme” organisé par Matilda éducation, avec la réalisation d’un court-métrage, pour lequel le professeur de français,  Thomas Secall, et Nicolas Rubira, animateur du Point d’information jeunesse, ont oeuvré afin d’apporter un soutien d’adultes et une dimension technique. 

La dizaine de participant.e.s, au concours vidéo jeunesse “ Buzzons contre le sexisme ”, a obtenu un deuxième prix (inter)national dans la catégorie moins de 15 ans et premier prix région Occitanie dans la catégorie extra scolaire. Le court-métrage ” Club F” a aussi remporté le prix du public et du jury départemental. A cette occasion, invités par les collégiennes, les élus du département et du canton se sont déplacés vendredi 9 octobre afin de féliciter le travail. 

Le jeunes militantes ont clôturé : “ Nous sommes jeunes, les adultes ne nous entendent pas toujours, pourtant nous avons aussi des choses à dire “.

Hermeline Malherbe a exprimé son intérêt : “ Avec les courts métrages “ Club F “, du collège d’ille-sur-Têt et du PIJ, et celui de l’association jeunesse, Les juniors du 7e art “ Tout à perdre “,  le département a eu un premier et un deuxième prix remportés. C’est une belle performance. La qualité, le sujet et la maturité des propos, nous ont surpris. 

Un sexisme inquiétant qui perdure

Le court-métrage  “Club F” expose les moments d’échanges au sein du club. “ C’est intéressant d’ouvrir la discussion autour de ce film« , exprime Angelina, une des élèves. Thomas Secall et Nicolas Rubira, encouragent l’initiative : “  Nous les laissons évoluer, pour qu’elles s’approprient la parole. Nous leur donnons les outils pour le club F existe et perdure. Ce qui est le cas depuis 3 ans maintenant, avec un douzaines d’adhérents “. Les actions menées par le club vont au-delà de la participation au court métrage. L’objectif est de permettre au Club F d’exister hors des murs de l’établissement et d’étendre le sujet sur toutes formes de discriminations. Le jeunes militantes ont clôturé : “ Nous sommes jeunes, les adultes ne nous entendent pas toujours, pourtant nous avons aussi des choses à dire “.

Court-métrage Club F

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN