LE TRAVAILLEUR CATALAN

Les intimidations n’entament en rien la détermination des militants.

Est-ce l’ambiance générale qui a ainsi poussé les gradés de la gendarmerie d’Ille-sur-Têt à mettre en garde à vue une militante de l’environnement ? Peut-être. Elle a été libérée le soir même. Il lui était reproché un « décrochage du portrait de Macron » dans une mairie avoisinante. Ces actions, maintenant bien connues et qui se poursuivent, tentent d’alerter et de signifier symboliquement l’inaction persistante du président et de son gouvernement dans le domaine de l’environnement et du réchauffement climatique. Elles sont chaque fois l’occasion de rappeler l’urgence d’agir, pour ne pas oublier. L’ANV Cop 21 en est l’ initiatrice. NV signifie « non violente ». La garde à vue, en général, existe pour poursuivre une enquête quand cela est nécessaire, pour empêcher une fuite et pour couper toute communication avec d’autres personnes. Étions-nous vraiment, dans ce cas précis, placés face à de telles possibilités, à de tels risques ? Chacun jugera. 

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

L’économie contre l’environnement ! - ©Piqsels.CCO, domaine public. Une carrière d'extraction de marbre blanc  Patrimoine. Le conseil d’état a autorisé la réouverture d’une carrière sur le secteur de Vingrau, en sacrifiant une faune et une flore protégées. Dans les Pyrénées-Orientales…

L’économie contre l’environnement ! Lire la suite »

« Le 49.3 » du préfet des P.-O. ! - Éoliennes industrielles à Passa. L’arrêté préfectoral est tombé le 28 février. Les travaux autorisant l’exploitation de six éoliennes à Passa peuvent commencer. Les citoyens et leurs associations sont vent debout. Le vendredi 28 février, le…

« Le 49.3 » du préfet des P.-O. ! Lire la suite »