LE TRAVAILLEUR CATALAN

Top14

L’USAP petit club du Top 14. Les jugements de cour le rendent souvent noir s’il ne se salit pas lui-même.

Et encore une, diront certains supporters ! Encore une pilule difficile à avaler pour les Catalans. Leur trois-quarts centre Alivereti Duguivalu, convoqué par la Commission de discipline écope de six matchs de suspension, ramenés à trois après qu’il se soit agenouillé.

Lors du match Toulouse-USAP, l’arbitre de la rencontre lui avait infligé un carton jaune (dangerosité moyenne) pour avoir percuté Antoine Dupont, capitaine du XV de France, et l’avoir touché au cou. Ce dernier voulait le plaquer mais n’avait rien fait pour amorcer le placage en se baissant. Dupont était resté au sol de façon à attirer l’attention de l’arbitre sur cette phase de jeu. Mœurs de footeux ? Le rugby est en train de prendre un tournant qu’on ne lui connaissait pas auparavant. On simule en restant au sol, souvent encouragé, et c’est lamentable, par les entraîneurs du bord de la touche. Bye bye les valeurs du rugby?

Dupont miroir de la France

Même s’il serait véritablement déplacé de remettre en cause sa carrière et son niveau à aucun autre pareils (qui ne le voudrait pas dans son équipe?), force est de constater que la Dupontmania est en train de toucher toutes les sphères françaises. Mais pourquoi ? Enfin, ma bonne dame, les JO de 2024 ! Il va faire partie de la vitrine française qui veut mettre en évidence ses stars. Pourquoi croyez-vous qu’il va jouer dans l’équipe de France VII et laisser de côté le XV ? Le ministère des Sports par l’intermédiaire de la Fédération de rugby veut que chaque sport collectif ait un représentant qui soit une star (Mbappe au foot, Wembanyama au basket,…). Il faut que ça flashe, en particulier après le fiasco, pour le XV de France, de la Coupe du monde! Pour ce faire, messieurs les Catalans, vous êtes priés de ne pas toucher à Dupont ! Si vous le touchez panpan cucul, comme aurait chanté Serge. Lors de ce match certains autres placages auraient pu donner lieu à une convocation en commission de discipline. Mais non ! Par contre David Marty, convoqué lui aussi pour avoir, du bord de touche, critiqué l’arbitrage (moins fort David, la télé t’entend!) est blanchi. Compensation ? Pourquoi pas ! Même si c’est le seul à oser critiquer l’arbitrage, souvent défavorable au petit club qu’est l’USAP. Mais pourquoi ? Une pelouse pourrie, même si le stade est municipal. Les joueurs s’entraînent dans des constructions modulaires, comme ils disent à Paris. Et le public ? Oh oui, le plus gueulard de France, celui qui n’y connaît rien, qu’ils disent. Et ça c’est pas beau pour l’image de marque du rugby et de ce que voudrait Canal plus. Mais nous, nous gueulons et râlons car nous sommes Catalans. Et le président ? Non il n’est pas Catalan lui. Malgré tout, l’USAP arrive à jouer au rugby tout de même… lorsqu’elle le veut bien.

L’USAP à Bordeaux en… vin

Très souvent l’USAP y a pris une… piquette. Elle a même bu le calice jusqu’à la lie. Et même si l’équipe concoctée par le maître de chai Franck Azéma porte, pour la plupart des joueurs, le millésime 2023, force est de constater que cette équipe commence à prendre corps… du moins dans sa cave d’Aimé-Giral. Tous les joueurs ne sont pas du terroir, mais l’assemblage devrait très bientôt avoir la saveur d’un bon cru si chacun arrive à comprendre qu’ici il est interdit de bafouer les valeurs et l’honneur catalans. Beaucoup semblent ne pas l’avoir compris lorsqu’ils encaissent vingt-quatre points en seize minutes sans en rendre un seul. Inadmissible messieurs ! Le manager Franck Azéma, très en colère, martèle que « quand tu es de Perpignan, tu n’as pas le droit de faire ça ». Franck est comme tous les anciens de l’USAP qui ne comprennent pas que les joueurs qui portent le paletot sang et or puissent ne pas se défoncer dès qu’ils pénètrent sur un terrain, même à l’extérieur. Ce que confirme le troisième ligne Kelian Galletier : « On doit lutter partout ».

Seule certitude que souligne Franck Azéma : « Personne n’a mis de tampons sur ce match, cette semaine personne ne sera cité ».

Fins aviat

Jo Solatges

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

L’inconstance de l’USAP - Les Catalans défaits (32-19) à Paris après avoir mené à la mi-temps (7-16).....

L’inconstance de l’USAP Lire la suite »

Le Père Noël est USAPiste - Des sang et or euphoriques renversent Bayonne (36-10). L'USAP l'emporte à Castres (13-17).

Le Père Noël est USAPiste Lire la suite »

Insolite : Des lions dans la cathédrale - Les Lions dévorent (12-28) les joueurs de l'USAP pour une première à Aimé-Giral.

Insolite : Des lions dans la cathédrale Lire la suite »

L’inconstance de l’USAP - Les Catalans défaits (32-19) à Paris après avoir mené à la mi-temps (7-16).....

L’inconstance de l’USAP Lire la suite »

Un samedi de rêve - Les catalans écrasent les Racingmen premiers du Top 14 (26-5).  Une cathédrale bouillante.

Un samedi de rêve Lire la suite »

Et à la fin c’est l’USAP qui perd - Pour son dernier match de Challenge Cup, l'USAP échoue (23-32) face à Newcastle.

Et à la fin c’est l’USAP qui perd Lire la suite »