LE TRAVAILLEUR CATALAN


La grande pianiste Marie-Josèphe Jude a ouvert l’édition 2024 de la fête du piano.

Entre récitals, concours, animations et rencontres, la 16ᵉ fête du piano a tenu ses promesses.

C’est en 2008 que l’association Les amis d’Alain Marinaro créait cette fête du piano désormais en plein développement. Au départ, axée sur le concours international Alain Marinaro, elle s’est au fil des ans enrichie de récitals de pianistes de grande renommée. Ainsi les jeunes candidats peuvent-ils entendre leurs prestigieux aînés, dimension éminemment formatrice. De même, depuis deux ans, et à l’initiative de Daniel Tosi, président du jury du concours, à l’issue de celui-ci, les concurrents sélectionnés interprètent une pièce musicale accompagnés d’un octuor dirigé par Timothé Tosi. L’occasion leur est ainsi donnée de se frotter à une vraie situation de concert.

Sous la tramontane

C’est la grande pianiste Marie-Josèphe Jude qui ouvrait l’édition 2024 le mardi 2 juillet espace Caloni en bordure du port, par une forte tramontane. Le vent tempétueux a pourtant dû s’incliner devant la pugnace virtuosité de l’artiste. Les cheveux balayés, les pans de sa mousseline virevoltant, Marie-Josèphe Jude reste toute entière dans son jeu. Les doigts courent sur le clavier pour Chopin, d’abord, puis pour la sonate Appassionata de Beethoven, ici ciselée, magnifiée. Debussy enfin, pour conclure sur un moment de grâce.

Trois récitals suivaient, Véra Tsybakov à Saint-Génis-des-Fontaines, Éliane Reyes en l’église de Collioure, des habituées du festival, et à Port-Vendres, José Enrique Bagaria, pianiste barcelonais, dans un répertoire hispanique. Ces quatre pianistes étaient membres du jury.

Le concours

Côté concours, onze candidats cette année. Les prestations de ces jeunes laissent toujours admiratifs, si jeunes et déjà si talentueux, si matures, capables de jouer sans partition, de saisir et faire partager les intentions des compositeurs.

Le lauréat du grand prix Alain Marinaro 2024 est Jan Wachowski né à Varsovie en 1998. Il reçoit donc 4 000 € et sera en 2025 invité par la ville de Collioure à interpréter le Concerto n°4 en sol majeur de Beethoven accompagné par l’orchestre de Perpignan Catalogne dirigé par Timothé Tosi.

Nicole Gaspon

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

16e concours international de piano à Collioure – Le Palmarès - Collioure, juillet 2024, concours international de piano Deux moments jumelés honorent Collioure chaque année au passage de juin à juillet. Ils constituent le festival Piano à Collioure. D’une part le concours international de Piano et,…

16e concours international de piano à Collioure – Le Palmarès Lire la suite »

ART EN SCENE au Cinéma Le Mondial à Collioure - Art en scène, cinéma Le Mondial à Collioure, juin 2024 18h30 VIALLAT un peintre dans l'arène, en présence et avec la participation du réalisateur  Guy Lochard et l'intervention de Francesca Caruana 21h ANSELM le bruit…

ART EN SCENE au Cinéma Le Mondial à Collioure Lire la suite »

Les aquarelles de Jo Solatges - Notre ami et chroniqueur Jo Solatges expose  ses peintures à Collioure au caveau des Dominicains.

Les aquarelles de Jo Solatges Lire la suite »