LE TRAVAILLEUR CATALAN

© Enrique Campaner Calero

Dimanche matin, veille de l’examen de la loi Climat et résilience, à Perpignan comme dans de nombreuses villes de France, avait lieu une marche pour le climat. Plusieurs centaines de personnes se retrouvaient place de la République à l’appel de Citoyens pour le climat et Alternatiba, avant de défiler en ville avec des arrêts (animés) devant les permanences des députés. Un floraison de slogans, humoristiques, poétiques mais toujours offensifs se lisaient sur des pancartes improvisées, ils exigeaient la nécessaire transition écologique. 

Au micro, une intervenante dénonçait l’inaction du gouvernement Macron face à l’urgence climatique et la mascarade qui a fait suite à la convention citoyenne. Les émissions de CO2 ne baissent pas, la réduction des gaz à effet de serre n’est pas atteinte, le gouvernement ignore les rapports du GIEC. Il importe donc de poursuivre la mobilisation pour exiger une loi climat à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui. 

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN