LE TRAVAILLEUR CATALAN

(c)Delgé. La FAO(3) précise : « la crise sera le fait d’un manque de revenus empêchant directement une partie de la population d’accéder à l’alimentation. »

Pauvreté. Face à l’explosion une autre démarche est indispensable pour l’après.


Dans un rapport publié le 29 avril dernier, l’OIT(1) indique que 1,7 milliard de travailleurs risquent de perdre leur emploi dans le monde. Pour l’ONG OXFAM(2), cette situation fera basculer entre 6 à 8% de la population mondiale dans la pauvreté, générant une crise alimentaire affectant 250 millions de personnes. La FAO(3) précise : « la crise sera le fait d’un manque de revenus empêchant directement une partie de la population d’accéder à l’alimentation. »

En France, la note du 20 avril de l’Ofce(4), montre qu’en huit semaines de confinement, 11 milliards de revenus ont été perdus par les ménages notamment ceux aux faibles ressources. Il y a désormais plus de 13 millions de chômeurs partiels sur 29 millions d’actifs, soit 45%.

Le confinent a eu pour effet la suppression de services sociaux comme les cantines scolaires. Elles assuraient quotidiennement et à bas prix un repas équilibré que les familles doivent désormais assumer.

Crise sanitaire, économique et sociale

Ainsi, à la crise sanitaire s’ajoute une crise économique et sociale, une véritable crise humanitaire s’annonce. Il n’y aura pas mille façons d’y faire face. Celle déjà entamée vise à maintenir le système en place. Le monde « d’après » s’élabore sous nos yeux à partir du principe intangible de la préservation de la rentabilité et du profit maxima.

Au sommet de l’État, qui ne maîtrise plus sa monnaie mais dépend de la BCE(5) et de la finance privée, on réfléchit à des budgets d’austérité pour assurer le remboursement de la dette. Déjà, le gouvernement a décidé de différer sine die la revalorisation des retraites prévue !

Un autre Après

Si l’on veut éviter un tel « après », il faut une nouvelle proposition politique. Il faut promouvoir un système économique et social ayant au cœur l’humain et la protection de l’environnement. Les projets existent. Il faut rassembler ceux qui les portent afin de les mettre en cohérence et aboutir à une proposition d’alternative de société à soumettre sans attendre aux peuples souverains. Cette tâche, aussi urgente que nécessaire, revient notamment aux partis politiques et dans ce cas précis à ceux qui se réclament de la gauche et de l’humanisme.

Le train d’une nouvelle histoire est en marche. Les tenants du système capitaliste en exigent toujours et encore sa conduite. Et les autres ?

(1) Organisation Internationale du Travail
(2) Oxford committee for FAMine relief est une Organisation Non Gouvernementale
(3) Food and Agriculture Organisation est la structure de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture
(4) Observatoire Français des Conjonctures Économiques
(5) Banque Centrale Européenne

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

La pauvreté explose - Social. Une récente étude initiée par le Secours populaire, et réalisée par Ipsos, démontre une dégradation sensible des conditions d’existence par rapport à l’année 2019. Les chiffres, signifiants et froids, recouvrent des réalités humaines d’aujourd’hui,…

La pauvreté explose Lire la suite »