LE TRAVAILLEUR CATALAN

Les projets d’installations d’éoliennes industrielles et privées en Fenouillèdes continuent de soulever des vagues d’indignation.

Dans un communiqué explicatif et détaillé, le collectif Préservons le Fenouillèdes dénonce les méthodes employées par les entreprises « Abo Wind » et « Engie ». L’exemple d’Abo Wind est ainsi décrit : « Au cours des dernières semaines, l’information nous a été livrée qu’ABO Wind avait proposé aux bénévoles d’une association patrimoniale locale une aide financière équivalente à environ 5 fois son budget annuel, achetant ainsi indirectement, le silence et l’acceptation par tous les membres de leur projet industriel éolien ! Cette association a refusé cette proposition. Nous saluons cette décision courageuse avec beaucoup de respect et d’admiration ». Une autre tentative de l’entreprise auprès de la municipalité de Caramany interroge : « Dans le même temps la municipalité de Caramany, a reçu un représentant de la société ABO Wind pour des propositions de mesures compensatoires ». Là, pas de propositions financières mais quelques mesurettes autour du tourisme et de la randonnée : « Exposition présentant les énergies renouvelables sur le site de la future base nautique ; aménagement et balisage d’un sentier de randonnée familial partant de la base nautique et conduisant au parc éolien de Trilla ; collaboration avec Trilla pour la création d’une aire de pique-nique avec tables, bancs, panneaux pédagogiques… sous les éoliennes au Camp del Roure ». De quoi sourire, si ce n’était aussi grave et signifiant. « Le village de Caramany par le vote à l’unanimité de son Conseil municipal, a refusé toutes ces mesures compensatoires marquant ainsi son refus de collaborer et refusant totalement le parc éolien de Trilla ».

Contradictions et paradoxes

Nul ne conteste la nécessité d’avancer sur la voie de la transition énergétique, pour organiser au mieux le mix énergétique sur le territoire. Les opposants sont souvent, eux-mêmes, militants de la protection de l’environnement. La forme politique et économique retenue, en France et ailleurs, fait la part belle aux capitaux privés, à la recherche de rendements financiers très avantageux. Ils sont donc prêts à tout. Enfin, l’efficacité même de l’apport de l’éolien dans la stabilité énergétique générale ne fait pas l’unanimité et est encore débattue. Un long chemin est ouvert. 

Michel Marc

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN