LE TRAVAILLEUR CATALAN

©Yvon Huet

Action syndicale

La place de Catalogne retrouvait les couleurs de la lutte dans une ambiance plutôt grave mais déterminée, jeudi 29 septembre, pour une journée de mobilisation interprofessionnelle unitaire.

Plus que jamais déterminées pour une juste répartition des richesses, 2500 personnes ont battu le pavé à Perpignan le 29 septembre, à l’appel des syndicats CGT, FSU, Solidaires et du Mouvement national lycéen, pour l’augmentation des salaires, des pensions, minima sociaux et bourses d’études, mais, aussi, contre la retraite à 65 ans.

Julien Barthélémy prenait la parole pour la CGT : « Face à l’injustice du système capitaliste, à l’accaparement des richesses par une minorité, la colère monte à tous les niveaux dans notre société (…) L’augmentation du coût de la vie est la principale préoccupation (…) réduction du temps de travail à 32 heures, augmentation des salaires et des pensions de 15%, égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,  retraite à 60 ans à taux plein, des services publics de proximité. Ce jeudi 29 septembre est la première étape de la construction d’un mouvement de masse pour répondre aux exigences du monde du travail (…) ». Il appelait à la mobilisation pour la journée du jeudi 6 octobre à l’initiative de l’union des syndicats de retraités pour la revalorisation des retraites complémentaires.   

Laure Martinez pour la FSU : « La situation inédite d’augmentation rapide du coût de la vie appelle des mesures d’une toute autre ampleur (…) La loi dite de « pouvoir d’achat » se contente de poser quelques rustines (…) Dans la fonction publique, la revalorisation de 3,5% de la valeur du point d’indice est loin d’être suffisante alors que l’inflation atteint déjà presque les 7 %. Les conditions de rémunération menacent l’avenir même de la fonction publique par la perte d’attractivité comme en témoignent les démissions et les difficultés de recrutement… La situation impose une négociation sur l’ensemble des grilles de rémunération, une revalorisation des carrières (…) L’urgence est de permettre que les femmes et les hommes de ce pays puissent vivre dignement, l’urgence, c’est la justice sociale, le partage des richesses, la solidarité envers les plus fragiles, une véritable transition écologique pour que notre planète reste vivable (…) »

Nicolas Pierre, pour Sud-Solidaires : « Macron nous a annoncé la fin de l’abondance, alors que le SMIC à 1 300 euros ne permet pas de vivre dignement ! Nourriture, électricité, transports, tout augmente, nous voyons les prix flamber, les miettes concédées ici ou là pour le pouvoir d’achat ne rattrapent pas la flambée des prix. Mais ce n’est pas la crise pour tout le monde (…) Les milliardaires ne se sont jamais autant enrichis en France, les versements de dividendes pour les actionnaires des entreprises n’ont jamais été aussi importants (…) »

Partout, dans le cortège, le mot « dignité », le refus d’une société où les inégalités se creusent, faisant de la précarité une fatalité pour nombre de travailleurs.  Oui, l’expression de cette colère sociale doit s’amplifier !

Evelyne Bordet

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

9 % ! Février 2023 - Un chiffre froid. Au-dessous de ce pourcentage, le « taux de chômage » sera considéré comme bas et la situation économique de la Région comme favorable.

9 % ! Février 2023 Lire la suite »

Ça sent le gaz à GRDF - En pleines négociations salariales au plan national, les agents et techniciens du département ont observé quelques heures d’arrêt de travail.....

Ça sent le gaz à GRDF Lire la suite »

C’est quoi, ces prix ? - La hausse vertigineuse des prix du gaz et de l’électricité interroge. Quelques éclairages, incomplets dans ce monde opaque de la spéculation et des marchés libres, peuvent modestement aider à comprendre. 

C’est quoi, ces prix ? Lire la suite »

Insuffisant - Les AED et les AESH, dont le rôle est pourtant essentiel, sont les parents pauvres de l’Éducation nationale. La CGT Educ, la FSU et FO dénoncent leurs conditions de travail.

Insuffisant Lire la suite »

Le Mammouth est à l’os - La FSU tire le bilan de la rentrée 2022.

Le Mammouth est à l’os Lire la suite »

Solidarité Ukraine - Vingt organisations solidaires du peuple ukrainien unies contre la guerre.

Solidarité Ukraine Lire la suite »