LE TRAVAILLEUR CATALAN

Caravane des Jours Heureux. Pendant le tour de France, Fabien Roussel va au devant des habitants afin d’engager la discussion autour d’un projet de société pour les présidentielles de 2022.

En lançant une campagne pour faire reculer l’abstention et « reconquérir l’électorat populaire », le candidat communiste veut ainsi relever le défi de nouveaux jours heureux. Une ambition à la mesure du « grand besoin de progrès » qui s’exprime dans toute la société.

À bord d’une caravane customisée aux couleurs de sa campagne, le secrétaire national du PCF a démarré, à Marseille, un tour de France. Un périple qui durera tout l’été et se terminera à Malo-les-Bains dans le nord (*).

Fabien Roussel définit sa vision de la société, ce qu’est réellement le vivre en- semble. Il porte cette voix, celle des communistes, à l’échelle nationale. Le député du Nord veut mettre en lumière les propositions du PCF. Après un cycle de déclin, « le PCF a la responsabilité de redonner des couleurs à la gauche ».

Un autre choix de société

Ce tour de France permet au candidat PCF de présenter, discuter et peaufiner son programme. Les grands thèmes sont d’ores et déjà connus : la justice sociale, la sécurité, le travail et la jeunesse. Ainsi, comme le soulignait un habitant venant voir le départ de la caravane, « la jeunesse a été la grande absente des derniers scrutins ». Pour cette jeunesse, Fabien Roussel s’engage à obtenir un revenu étudiant.

Le candidat à la présidentielle veut donc rassembler le plus grand nombre d’électeurs. « Nous voulons parler aux électeurs de gauche mais aussi à ceux qui sont dégoûtés de la politique… aux abstentionnistes. » Pour lui, le non-vote ne vient pas des modalités d’organisation des scrutins, mais bien d’un « dégoût » beaucoup plus profond envers le système.

En termes de justice sociale, le candidat veut lutter, par exemple, pour le droit aux vacances, car, dit-il, « 1 enfant sur 3 est privé de vacances dans la 6e puissance mondiale, c’est inconcevable ». Il évoque aussi d’autres sujets, comme l’augmentation de 20 % du Smic, la création d’un ministère dédié à la lutte contre l’évasion fiscale, l’investissement dans les écoles et hôpitaux publics pour créer des « centaines de milliers d’emplois avec statuts ».

(*) La caravane sera dans les P.-O. :
– mercredi 21 juillet de 14h à 18h – Place de la Méditerranée à Canet-Plage ;
– jeudi 22 juillet de 14 à 18h – Parking du Faubourg, rue de la Démocratie à Collioure, conférence de presse à 18h ;
– vendredi 23 juillet de 9h à 13h – Arrêt de bus à proximité de la mairie à Elne.

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN