LE TRAVAILLEUR CATALAN

©Foreign and Commonwealth Office

L‘accord de sortie de l’UE, signé le 31 janvier, était censé être définitif en décembre moyennant des aménagements sur la pêche et l’ Irlande. Or Boris Johnson veut revenir sur l’accord initial quitte à aboutir à un no deal qui aurait des conséquences économiques dramatiques. Au grand dam de certains lords outrés que le RU puisse ne pas respecter les règles internationales. S’agit-il d’un bluff ? Probablement. Bluff qui pourrait aboutir vu que seul un front uni de refus des 27 pourrait le faire reculer. Unité loin d’être assurée.

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Les migrants et le coronavirus en Europe - Depuis le confinement dû au virus, on assiste à une escalade de la violence sans précédent : naufrages provoqués, projection de gaz asphyxiants malgré la présence d’enfants, tirs à balles réelles. Covid-19 et migrants. Violences…

Les migrants et le coronavirus en Europe Lire la suite »

Nu - L’Europe… un truc… un machin… a dit Mongénéral, ironisant sur ce qu’elle peut faire, sur le peu qu’elle peut faire, et sur la confiance exagérée selon lui que pouvaient lui accorder tous ceux qui, comme…

Nu Lire la suite »

La Grèce reste fermée ! - Sur le seul camp de Moria, à Lesbos, il y avait 7000 personnes à l’été 2019. Ils sont désormais plus de 20 000 dans des conditions sanitaires déplorables. Politique migratoire. Erdogan a ouvert les frontières de…

La Grèce reste fermée ! Lire la suite »