LE TRAVAILLEUR CATALAN

La réunion NUPES du 27 mai aux Voiles rouges de Canet a donné un souffle nouveau à la campagne.

Les Voiles rouges accueillaient le vendredi 27 mai la première réunion publique de campagne à Canet-en-Roussillon pour les Législatives de la Nouvelle Union Populaire écologiste et sociale (NUPES), sur la 2ème circonscription des P.-O. où l’enjeu essentiel est de dégager l’Extrême-droite. Le lancement de cette campagne des candidats David Berrué (EELV) et Lola Beuze (PCF), suppléante, avait eu lieu le 14 mai en face de l’entrepôt d’Amazon en présence de partis politiques membres de l’accord (France Insoumise, Verts, Communistes, Parti Socialiste, Génération.S de Benoît Hamon ainsi que plus récemment la Gauche Démocratique et sociale de Gérard Filoche ) et leurs soutiens (organisations politiques et personnalités du monde associatif ou syndical).

Une cinquantaine de personnes s’était déplacée dans la deuxième ville du département, des canétois et d’autres de cette circonscription qui englobe les 8 cantons du nord-est du département, de la Côte Radieuse aux Fenouillèdes en passant par le Haut-Vernet et Rivesaltes. À la tribune, les tenants de l’accord dont Francis Daspe, LFI, lui-même candidat sur la première, Salima Belaaziz, Génération.S et Tony Costo, PS, un proche d’Olivier Faure ont souligné leur engagement et motivation dans cette campagne. Les discours des candidats étaient inédits, beaucoup plus personnels que dans leurs réunions précédentes, réjouissant le public présent. Lola Beuze a enthousiasmé la salle par ses interventions inimitables avec l’authenticité d’une militante du sud extrême de la France. Évoquant la fraternité qui unit les gens intègres face à l’indécence des riches qui planquent leur argent à l’étranger, « nous sommes les valeurs de la République ! » a-t-elle déclaré. David Berrué a dévoilé son parcours d’acteur du secteur touristique en tant que guide et accompagnateur sportif et l’engagement politisé qui en a découlé. Il a fait des propositions concrètes pour que notre département, où la part économique liée au tourisme est déjà importante, permette aux travailleurs saisonniers de sortir de la précarité. Pour un tourisme qui s’intéresse à la culture, au patrimoine, sur l’ensemble du territoire et en toute saison. Il a fustigé l’artificialisation des sols et la bétonisation liée aux constructions, comme l’extension des ports.

Le débat a recentré la réunion autour de points du programme, « condition sociale, Éducation nationale, situation de handicap… » avec l’intervention remarquée d’un élève de collège atteint de difficulté d’élocution (liée à une maladie) et de sa maman qui lutte pour une reconnaissance de la situation.

La soirée s’est terminée de façon conviviale avec un apéritif dînatoire mettant en valeur la qualité des produits locaux.

 Veronika Daae

 
Cet article est en lecture libre. Pour avoir accès à l'ensemble du site, merci de vous connecter ou vous inscrire

ARTICLES EN LIEN

Changement climatique à l’Assemblée - Le contraste est saisissant entre une percée historique de la gauche désormais NUPES et la déferlante de l’extrême droite RN sur fond d’abstention massive et de déconfiture présidentielle.

Changement climatique à l’Assemblée Lire la suite »

Avec la NUPES, pour un Parlement qui compte - Ce numéro de notre hebdomadaire sort juste avant le premier tour des élections législatives.

Avec la NUPES, pour un Parlement qui compte Lire la suite »

La campagne de la NUPES est lancée ! - La campagne des législatives du NUPES de la quatrième circonscription a démarré lors d’une première réunion publique, lundi 30 mai à Thuir.

La campagne de la NUPES est lancée ! Lire la suite »