Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Embarquement immédiat contre le « vol » ADP 2020 ! (article long)

f763389eb59942a457a2f8aa4e63c472.jpg

Privatisations. Nous pouvons et devons stopper le « vol » des aéroports de Paris (Roissy, Orly, Le Bourget et une dizaine d’autres aéroports) en votant pour le Référendum d’Initiative Partagée. C’est un acte citoyen indispensable pour empêcher l’État de brader ce bien public.

Le référendum pour les Aéroports de Paris (ADP)

Le gouvernement vend les biens publics! Après la Française des Jeux, ce sera au tour des Aéroports de Paris.

Qu’est-ce que ADP?

Crée en 1945, Aéroports de Paris était détenu à 100% par l’Etat. En 2005, il a été transformé en société anonyme puis en 2006 introduit en bourse dans le cadre d’une série de privatisations. Aujourd’hui, l’État possède 50,6% du capital.

Après EDF, ADP est la 2ème valeur boursière de l’État. Il pèse plus de 9,7 milliards d’euros du portefeuille boursier des participations de l’État.

Aéroports de Paris n’est pas qu’une plateforme aéroportuaire parisienne, c’est aussi:

  • Les plus gros aéroports français: Roissy-Charles-De-Gaulle, Orly, Le Bourget et une dizaine d’aérodromes.

  • Des centres commerciaux d’envergures: 386 boutiques et services qui ont rapporté un milliard d’euros en 2018.

  • Le premier propriétaire foncier: 6686 hectares des aéroports, un million de m2 de bâtiments (hangars, hôtels, bureaux, etc.)

  • Une filiale dans la téléphonie (Hub One)

  • Une participation dans le capital de nombreux aéroports internationaux (Zagreb, Santiago, Amman, Maurice, etc.) et aussi dans le groupe TAV Airport (Istanbul, Atatürk, Antalya, Izmir, etc.)

Pourquoi vendre ADP?

A travers sa logique capitaliste, le gouvernement veut réduire l’endettement de l’État. Il brade tous les biens publics pour renflouer les déficits qu’il creuse en diminuant les impôts sur la fortune et sur les grandes sociétés et en exonérant de cotisations sociales les entreprises pour financer les 40 milliards de cadeaux du CICE.

Quelles conséquences de cette vente?

Sur le plan social, toute privatisation s’accompagne d’une recherche de profits par le repreneur. Les 9.000 salariés des aéroports de Roissy et Orly craignent des licenciements et des transferts d’activités vers des sous-traitants. Le nombre d’emplois statutaires pourrait diminuer et renforcer la précarité du salariat de ce secteur.

Pour les usagers, comme lors de la privatisation des autoroutes, rien ne garantit la stabilité des tarifs des billets d’avion. De plus, la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac s’avère être un échec.

De même que pour la privatisation de la Française des Jeux, le gouvernement cherche à orienter le capital des particuliers vers les entreprises et la finance. Il y a déstructuration de l’Etat au profit des multinationales.

Patrick Le Hyaric écrit dans l’HD du 14 novembre 2019: «Voilà le visage du capitalisme dans son actuelle phase: une politique de connivence entre l’Etat qui s’automutile et les grands groupes financiers et industriels auxquels est laissé tout pouvoir d’organiser la vie sociale, d’aménager le territoire, de répondre aux besoins humains jusqu’aux plus élémentaires.»

Le référendum d’initiative partagée RIP

Le 13 juin 2019, 250 députés et sénateurs ont enclenché la mise en route du RIP pour s’opposer à la privatisation d’ADP. La clôture des signatures sera le 13 mars 2020.

Il est nécessaire d’atteindre 10% de l’électorat, soit 4.717.386 soutiens.

Comment signer?

Toute personne en âge de voter et inscrite sur les listes électorales peut apporter son soutien à ce référendum. Cela prend 5 minutes.

  • Par internet: se munir de sa carte d’électeur-trice et de sa carte d’identité ou passeport puis suivre les instructions indiquées sur le site https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

  • En mairie: Des communes sont habilitées à faire remplir un formulaire Cerfa. Pour les Pyrénées Orientales: Amélie-Les-Bains, Argelès-sur-Mer, Cabestany, Canet-en-Roussillon, Céret, Elne, Le Soler, Perpignan, Prades, Rivesaltes, Saint-Estève, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Thuir.

Quelques erreurs à éviter:

Le nom noté sur la carte d’électeur (femme mariée: le nom de jeune fille)

Les prénoms: uniquement ceux qui sont inscrits sur la carte d’électeur et dans le même ordre. Si l’on possède trois prénoms et que seulement deux sont notés, n’écrire que ceux qui se trouvent sur la carte d’électeur.

Connaître la commune d’inscription sur la liste électorale.

Où en est-on des signatures?

Le 26 novembre 2019:

  • 934.694 en France soit 19,81%

  • 5.542 dans les Pyrénées Orientales soit 16,09%

Les pourcentages sont calculés par rapport à l'objectif à atteindre (les 10% du corps électoral)

Le gouvernement et les médias publics censurent!

Le 15 octobre 2019, le Conseil constitutionnel a décidé qu’il n’y avait pas obligation de divulgation sur ce référendum pour les services publics de la communication audiovisuelle. C’est au Conseil Supérieur de l’audiovisuel de décider (sans obligation) des modalités d’information des citoyens.

Sybile Veil, présidente de Radio France, a annoncé le 15 novembre 2019 qu’il n’y aura pas de spots d’information sur le référendum ADP sur France Inter ni sur aucune autre radio du service public.

«Les messages publicitaires ne doivent contenir aucun élément de nature à choquer les convictions politiques des auditeurs.»

Le groupe communiste républicain citoyen et écologiste au Sénat s’est indigné de cette décision.

«Scandaleux! Radio France refuse autoritairement et sans fondement de diffuser nos spots d’information pour promouvoir le RIP, pourtant inscrit dans la constitution…Nous n’en resterons pas là.»

Une bataille à gagner!

C’est une action d’intérêt public.

Convaincre le maximum de citoyen-ne.s de signer le RIP est d’une importance capitale!

Des conséquences économiques et sociales de grande envergure en découleront : après le scandale de la privatisation des autoroutes, celle des Aéroports de Paris est une atteinte inacceptable aux biens communs de la nation et au service public. ADP appartiennent aux français-es. C’est aux français-es de décider de leur devenir. Le vote au Parlement a montré que cette idée démocratique est partagée très largement, au-delà des partis politiques. Si la décision de faire le référendum sur le sujet l’emporte, un vrai débat pourra s’engager sur les orientations fondamentales du pays concernant les services publics.

Nous pouvons y arriver!

Sources (Huma Dimanche, Le Monde, Le Travailleur Catalan, Site https://www.adprip.fr/)

Rédigé le 29/11/2019

Admin Rédaction