Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation

Les enjeux migratoires

df9a791fc6110ccdac8855eb2c9717f8.jpg

Elections européennes. Emmanuel Macron écrit le scénario des progressistes contre les populistes, plaçant ainsi l’immigration au cœur des débats. Une manœuvre politicienne qui ravit la droite extrême.

En Europe, la population vieillit, de l’autre côté de la Méditerranée elle s’accroît et rajeunit. Il n’en faut pas plus, à certains, pour annoncer, à coups de trompettes, que les murs de Jéricho vont tomber et que l’envahissement a commencé. Et pourtant, les flux migratoires en Europe ont atteint leur plus bas niveau depuis la crise syrienne.

On dénombre aujourd’hui 200 000 franchissements illégaux par an aux frontières européennes contre 1,8 million en 2015. Emmanuel Macron et Viktor Orban, de concert, ont décidé de mettre au centre des élections européennes la question migratoire. Le Premier ministre hongrois explique: «Il y a actuellement deux camps en Europe. Macron est à la tête des forces politiques soutenant l’immigration. De l’autre côté, il y a nous qui voulons arrêter l’immigration illégale». Faire du président français le «chef d’un parti promigrants» selon les mots de M. Orban est pour le moins fort de café! Avec la dernière loi votée, Macron a allongé la durée de la rétention administrative, il a instauré le fichage des mineurs isolés, durci l’accès à un titre de séjour pour les parents d’enfants français, etc. L’exemple de la famille Mitaj, dans les P.-O., expulsée récemment, dans des conditions inacceptables, montre bien le vrai visage de la politique d’Emmanuel Macron.

Deux thèses concernant les perspectives migratoires

Stephen Smith, ancien journaliste, a publié cette année «La ruée vers l’Europe. La jeune Afrique en route pour le vieux continent» chez Grasset. Il affirme que l’Afrique dans les décennies à venir sera soumise à « un rouleau compresseurdémographique » alimenté par une fécondité très élevée au sud du Sahara. L’Afrique passerait de 1,2 milliard d’habitants en 2017 à 2,5 milliards en 2050 et même à 4,4 milliards en 2100. Pendant ce temps, le continent africain connaîtra un important développement économique, les revenus des habitants augmenteront et donc un certain nombre d’entre eux disposeront «des moyens nécessaires pour aller chercher fortune ailleurs». Smith estime que dans trente ans 20 à 25% de la population européenne sera d’origine africaine.

Cet ouvrage a été salué avec enthousiasme par l’Académie française, le ministère des affaires étrangères, le philosophe Marcel Gaucher, jusqu’au président Macron qui considère «qu’il a parfaitement décrit la démographie africaine qui est une véritable bombe».

Raz de marée ou vaguelette?

En septembre, François Héran, professeur au Collège de France a publié «L’Europe et le spectre des migrations subsahariennes» (Population et sociétés n°558). Il rappelle que 70% des émigrés africains restent sur leur continent, un chiffre stable depuis 1990. Mais il conteste surtout la méthode et les données utilisées par Smith. A partir de son travail de recherche, il calcule que les Africains et leurs descendants constitueront 3 à 4% de la population européenne vers 2050, très loin des 25% redoutés. Autrement dit, dans les trois décennies qui viennent, l’Afrique sera encore trop pauvre pour faire ses valises.

Développement et migration

Ce qui est certain, c’est que l’idée selon laquelle les flux migratoires diminuent avec le développement des pays d’origine est une fausse bonne idée. On parle plutôt aujourd’hui de «transition dans la mobilité» avec plusieurs étapes. A mesure que les pays très pauvres se développent, leurs taux de mortalité, notamment infantile, chutent; la population rajeunit et le taux d’émigration augmente. Une fois atteint un niveau de richesse élevé, les départs d’habitants diminuent et les arrivées d’étrangers s’accroissent.

Rédigé le 08/11/2018

Jacques Pumaréda