Actu Média

ligne déco
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation
Sources : Rue89

Attentat masculiniste de Toronto : " Les femmes disent maintenant qu’elles ont peur"

Mélissa Blais, chercheuse québécoise spécialiste de l'antiféminisme, revient sur l'attaque à la voiture bélier de Toronto.

 

séparation
Sources : Le Monde

Appel à cesser le travail à 15 h 40 et manifestations pour la journée des droits des femmes

Des associations et des syndicats ont voulu faire du 8 mars une journée de lutte pour rappeler les inégalités dont les femmes continuent d’être victimes.

 

Des mobilisations ont été organisées dans toute la France, jeudi 8 mars, y compris dans des…

séparation
Sources : Le Monde

Sans-abri : l’inquiétude des associations sur le maintien d’hébergements d’urgence

 Les SDF logés en urgence grâce au plan hivernal risquent de se retrouver à la rue à la fin du mois si aucune disposition n’est prise, alerte un collectif.
« C’est un compte à rebours infernal qui nous est actuellement imposé. » Florent Gueguen, directeur…

séparation
Sources : Mediapart

Les leçons du scrutin italien

Retour sur la victoire du Mouvement cinq étoiles en Italie, dimanche 4 mars, et ses conséquences pour l'Europe.

 

Le Mouvement Cinq Étoiles est le vainqueur des législatives du 4 mars 2018 en Italie, et l’extrême droite de la Ligue du…

séparation
Sources : orange info

Peines de prison: seulement "quelques mesures d'affichage" (PCF)

Le Parti communiste a déploré mercredi que la réforme du système des peines de prison présentée la veille par Emmanuel Macron ne comporte que "quelques mesures d'affichage", qui laissent selon lui "entières" les questions de la prévention et des moyens humains et…

séparation
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation

Macron en Afrique

dc6ebd69af1586d122801a4c1a72e5a4.jpg

Burkina-Faso. À Ouagadougou, Emmanuel Macron relooke la « Françafrique ».

Pour sa première « tournée africaine », Emmanuel Macron n’a pas été accueilli n’importe comment au Burkina Faso. Atmosphère pesante, climat tendu, écoles fermées durant deux jours à Ouagadougou. Avant son « discours à la jeunesse », tandis que des manifestations se déroulaient au cri d’« À bas l’exploitation de l’Afrique par l’Occident », deux symboles de la «Françafrique» étaient visés par une grenade, lancée contre des soldats français, puis par un caillassage d’un minicar, dans lequel étaient présents des chefs d’entreprise. Les spectres de la «Françafrique», des héritiers des colons blancs, ne sont jamais bien loin…

Un catalogue de vagues promesses

Le chef d’État a bien sûr reconnu que « les crimes de la colonisation européenne » étaient « incontestables ». Il s’est même déclaré favorable à la déclassification des archives sur l’assassinat de Thomas Sankara, leader charismatique de toute une génération de jeunes Africains. Mais la condescendance, hélas, était aussi au rendez-vous. Lors de son « grand oral », le président a habilement prétendu qu’« il n’y a plus de politique africaine de la France » tout en parlant du « lien indéfectible » en proposant « un nouveau partenariat » et en défendant des perspectives revisitées en faveur des entreprises françaises. En somme, il convient de lire entre les mots pour comprendre que ce énième discours sur les « nouvelles » relations franco-africaines était aussi une manière d’accréditer des pans entiers de la politique africaine de la France… Emmanuel Macron avait l’opportunité de poser des actes concrets, il n’a posé que des mots.

Les vieux démons néo-colonialistes sont toujours vivaces

Ces mots ne soigneront pas les maux de la «Françafrique», qui avance désormais masquée. Emmanuel Macron a pris un ton professoral pour expliquer qu’il n’était pas là pour donner des leçons, passant son temps à en donner à cette jeunesse africaine venue l’écouter, une jeunesse qui, précisément, aspire à un autre mode de développement et refuse la double peine : la misère chez eux ou les périples terrifiants de la migration contrainte. Les faits sont têtus. L’aide de la France aux pays pauvres a plongé, de 0,50 % (du RNB) en 2010 à 0,38 % aujourd’hui. L’homme «macronien» n’est pas entré dans l’histoire africaine. Il a, somme toute, utilisé les vieilles méthodes de ses prédécesseurs: plaider pour le développement, pourvu que les multinationales françaises en tirent les bénéfices, avec leurs PDG dans les valises du locataire de l’Elysée !

Rédigé le 07/12/2017

Roger Rio