Actu Média

ligne déco
Sources : Libération

 En Tunisie, les femmes ont désormais le droit d'épouser des non-musulmans

 

Les Tunisiennes de confession musulmane pourront désormais se marier dans leur pays avec des non-musulmans, les circulaires ministérielles empêchant ces unions ayant été abolies, a annoncé jeudi la porte-parole de la présidence. «Tous les textes liés à l’interdiction du mariage de la…

séparation
Sources : Libération

Boris Johnson défie Theresa May sur le Brexit

Le ministre des Affaires étrangères a publié une tribune vantant un Brexit dur, perçue comme une critique de la Première ministre britannique et un défi à son autorité.

 

Boris Johnson dispose d’une grande qualité. Il peut être «très amusant», a déclaré…

séparation
Sources : L'Humanité

Réforme XXL du code du travail, feu-vert pour les ordonnances et après ?

C’est fait, la loi habilite le gouvernement à prendre par ordonnances toutes mesures pour réformer le code du travail. Reste encore à les ratifier.

Après le feu vert du Conseil constitutionnel par délibération du 7 septembre 2017 , samedi 16 septembre a été…

séparation
Sources : L'Obs

Mini-jobs", travail précaire... Etre pauvre sous Merkel

"Mini-jobs", travail précaire, douze ans après les réformes qui ont flexibilisé le marché du travail, le pays le plus riche d'Europe compte, aussi, de plus en plus de personnes en grande difficulté. Reportage.

"Moi, pauvre ?" Ulrich Arenz est stupéfait. "C'est…

séparation
Sources : Boursorama

Quand le Président Macron pratique un double discours...

Il y aurait un "Macron côté jardin" et un "Macron côté cour". Illustration à Athènes le 7 septembre : devant les caméras, le chef de l'Etat prône la solidarité. Quelques heures plus tard, à Paris, il joue la concurrence entre les États-membres. Pour…

séparation
Sources : Libération

Aide publique au développement : «La plus importante coupe budgétaire jamais connue»

Alors qu'Emmanuel Macron avait promis que cette aide atteindrait 0,7 % du revenu national brut d'ici 2030, le gouvernement a annoncé lundi une réduction de 141 millions d'euros.
Le gouvernement «tiendra la parole de la France» sur la question du déficit, confirmait lundi Gérald Darmanin, ministre des Comptes…

séparation
Sources : Libération

Pollution de l’air : le Conseil d’État enjoint au gouvernement d’agir

Mercredi, la plus haute juridiction administrative a demandé au gouvernement d’agir dans les meilleurs délais contre la pollution de l’air aux particules fines PM10 et au dioxyde d’azote. Une décision inédite pour cette instance.

 

 

séparation
Sources : L'Humanité

Loi travail. Extension du CDI de chantier, en marche vers la précarité généralisée

 

Cumulant les inconvénients sans les avantages de l’intérim et du CDD, le CDI dit de chantier ou de projet est dans les plans du gouvernement. Un contrat de travail précaire, sans durée prédéfinie, que l’employeur peut rompre à sa guise.

séparation
Sources : Le Monde

En Israël, les femmes se libèrent sur grand écran

Un événement considérable est survenu au Festival international du film de Haïfa, en octobre 2016. Trois films, réalisés par des femmes, étaient en compétition, traitant d’un même thème : la difficile coexistence entre Palestiniens et Israéliens. Pour la première fois, les premiers cessaient d’être des…

séparation
Sources : Le Monde

Xi Jimping appelle Donald Trump pour faire baisser la tension avec la Corée du Nord

Le président chinois, Xi Jinping, a plaidé auprès du président des Etats-Unis,Donald Trump, pour une solution pacifique de la crise autour du programmenucléaire nord-coréen, affirme la chaîne de télévision chinoise CCTV sur son site Internet, mercredi…

séparation

Licenciements facilités, précarité accrue. Merci Macron !

78dc1025aaab6cdebea30cc8208a3165.jpg

Code du travail. Les ordonnances « dévoilées » le 31 août par Edouard Philippe corroborent en tous points les craintes d’une destruction massive du droit du travail exprimées avant leur annonce.

Les commentateurs eux-mêmes s’accordent à dire qu’il s’agit d’une réforme libérale, qu’on s’en réjouisse, comme le Medef, ou pas. Macron, qui se présente comme novateur en matière économique, emboîte le pas des libéraux européens qui eux-mêmes ont pris pour modèle l’économie américaine. Avec comme idée directrice que «faciliter les licenciements favorise l’emploi» , Yvon Gattaz le disait déjà en 1989.

En quoi les ordonnancesfacilitent-elles les licenciements?

L’accord d’entreprise prévaut sur l’accord de branche, même si cet accord est moins favorable aux salariés. Ainsi, l’accord d’entreprise prévaut sur le contrat de travail et pourra déroger aux maxima prévus dans le Code du travail. Si le salarié refuse, il pourra être licencié pour «cause réelle et sérieuse». L’accord d’entreprise sera validé s’il est approuvé par 50% des suffrages exprimés. Les syndicats ne pourront s’y opposer. Les entreprises de moins de 50 salariés pourront désormais négocier sans délégués syndicaux.

Les heures supplémentaires pourront être majorées de seulement 10% (et non plus 25 voire 50) même si un accord de branche s’y oppose.

Le licenciement économique est encadré: Selon le nombre de trimestre de baisse du chiffre d’affaire et la taille de l’entreprise le licenciement pourra être justifi. Un trimestre de baisse dans les entreprisesde moins de 11 salariés, quatre trimestres pour les entreprises de plus de 300 salariés justifieront le licenciement. Ces critères définis, il sera difficile à un salarié de contester et aux tribunaux d’interpréter la situation. De plus, une grande entreprise aura la possibilité de licencier même si elle fait des bénéfices à l’étranger.

Les indemnités de licenciement sont barémisées

A l’heure actuelle ce sont les Prud’hommes qui fixent les indemnités de licenciement. Désormais la loi fixe un barème avec des plafonds d’indemnité (20 mois de salaire maximum pour plus de 30 ans d’ancienneté) ce qui représente donc une diminution drastique des indemnités de licenciement. Après les syndicats, ce sont les juges qui sont contournés!

Le contrat de chantier (contrat qui prend fin dès lors que la tâche pour laquelle le salarié est embauché est terminée) est étendu à toutes les branches. Il sera désormais possible de prévoir un CDI de chantier pour effectuer des tâches précises. A la fin des tâches définies dans le contrat, le salarié sera licencié et le licenciement aura une «cause réelle et sérieuse». Retour au travail à la tâche!

On comprend mieux les raisons qu’a le Medef de se réjouir! Le patronat est privilégié au détriment du salariat qui est dégradé. Cela va-t-il créer des emplois? Il suffit de se tourner vers les pays où cette politique de flexibilité a été mise en place. Même en Allemagne, souvent citée en exemple, si le nombre de personnes sans emploi a baissé, le nombre de précaires a explosé. Il y a désormais 23% de pauvres (contre 8% en France). Est-ce ce que nous voulons pour notre pays?

Rédigé le 07/09/2017

A.-M. Delcamp