Actu Média

ligne déco
Sources : L'humanité

STRATÉGIE DE CRISE DE COVID-19 : QUE FAUT IL FAIRE POUR SORTIR DU CONFINEMENT ?

 

La vague du COVID-19 poursuit sa progression en Europe et s’intensifie dans le reste du monde ;…

séparation
Sources : L'Indépendant

Coronavirus - Hôpital de Perpignan - Hugues Aumaître : "Restez confinés, c'est le moment ou jamais"

 

Chef du service maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de Perpignan, Hugues Aumaître fait le point sur…

séparation
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation

Au café du commerce

58fa653dc4c412797f371b69131c8b85.jpg

Le café du commerce est fermé, mais on y entend des voix.

« Le jour d’après, ça ne peut pas être comme le jour d’avant… ?

- C’était pas possible que ça continue, tout le monde reconnaît que ça ne pouvait plus durer, que la covid est à prendre comme un avertissement, une chance pour sortir d’une spirale folle…

- Même le président, il a dit que sur l’hôpital il s’était trompé…

- Il faut les croire…

- Regardez comme ils sont bons et charitables, ils veulent qu’on donne un peu de notre RTT pour les soignants…

- Ils ont un tel souci de notre santé que, non contents de nous confiner pendant plusieurs semaines, ils nous ont puni par des PV chaque fois qu’on a désobéi parce qu’ils nous aiment …

- Certes ils n’ont pas une grande idée de notre sens des responsabilités, ils nous croient un peu infantiles, mais ont-ils tort ? Regardez comme les Perpignanais se sont tous précipités au Perthus le premier jour du déconfinement…

Nous mettre au pas

- Ça c’est vrai… La nature humaine est ainsi faite : il faut des Castaner pour nous mettre au pas…

- Je dirai même plus : il faut un chef, et le Macron il l’a bien senti, dès le début, en faisant son petit Jupiter…

- Certes, mais quand même, la France n’est pas la Chine… Enfin si c’est pour notre bien…

- Oh ! moi, j’accepte ! Vous savez ce qui me manque le plus ? Ce sont les matches de l’USAP… »

Le grincheux de service qui a entendu ce début de conversation, qui est bien sûr syndiqué dans un syndicat qui fait dans la résistance, qui est quasiment passé du jour au lendemain des manifs pour les retraites à la retraite forcée de toutes les manifs (disparues dans le confinement), qui a compris que la bande au pouvoir oscille depuis le début de la pandémie entre le déni, les « cagades » et l’esbroufe, qui sait que la situation est grave et compliquée et qu’il faut et faudra se préserver, jusqu’à ce qu’on ait un/des remède(s) et surtout un vaccin, n’en peut plus devant l’avalanche de niaiseries qui alimentent de telles conversations.

Il hésite avant d’intervenir entre le violent remontage de bretelles ou une approche dialectique digne du grand Karl.

Il déniaise

« Quand je vous entends je mesure les dégâts du confinement, pénible pour tout le monde, le décervelage médiatique auquel nous n’échappons pas, et la propension de chacun à croire qu’il détient une vérité…

- Mais qu’est-ce qu’il dit celui-là ? … Il est pas d’ici ! … Pour qui il se prend… On serait des couillons ?...

- Oh ! que non ! Vous n’êtes pas des couillons : la preuve, écoutez ce que vous dites dans les sondages, vous n’avez aucune confiance dans les gugus qui gouvernent, vous avez raison, comme quand nous étions ensemble pour défendre les retraites. Mais le pouvoir avec ses perroquets porte-voix, toujours les mêmes, une centaine de m’as-tu-vu sans conscience qui pérorent quotidiennement dans la petite-grande lucarne nous trempent (et nous trompent) dans un tel embrouillamini que nous pouvons dire à la fois une chose et son contraire (comme la clownesque Ndiaye, la porte-parole de Macron) au grand bonheur de ceux qui nous gouvernent et nous exploitent. Ils ne servent qu’à ça d’ailleurs, mais ils le font si bien et quand je vous entends je me dis vraiment qu’il faut que ça s’arrête, que le jour d’après ne peut pas être comme le jour d’avant. »

Au T.C. on est convaincu que, si on les laisse dire et faire, le jour d’après ce sera pire que le jour d’avant. Et au T.C. on n’aime pas jouer au couillon. On y est très mauvais d’ailleurs.

Rédigé le 22/05/2020

Jean-Marie Philibert