Actu Média

ligne déco
Sources : Marianne

Patrons, finance, En Marche : au-delà de BlackRock, ces Légions d'honneur attribuées à des proches du pouvoir

Parmi les 487 personnes figurant dans la promotion civile de la Légion…

séparation
Sources : Libération

Retraites : le trafic SNCF et RATP toujours perturbé mardi

Le mouvement social

Sources : L'Humanité

Le mépris d’Emmanuel Macron rebooste le mouvement social

Dans sa traditionnelle séance de vœux, le chef de l’État a répondu par une fin de non-recevoir méprisante aux Français qui refusent sa réforme des pensions. Et renforcé leur détermination…

séparation
Sources : L'Humanité

Inégalités. Les femmes, un Alibi de la réforme qui perd de points

Le gouvernement affirme qu’elles seront les gagnantes de son nouveau régime. Les premiers détails montrent au contraire des régressions, alors que leurs pensions sont en moyenne déjà 25 % moins…

séparation
Sources : L'Humanité

Mobilisation. Les salariés de la culture entrent dans la danse.

Les musiciens et danseurs grévistes de l’Opéra de Paris ont marqué les…

séparation
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation

Continuité et renouvellement

3b8791f5e3f1db24fe683159b91ccdaa.jpg

Cabestany. A quelques mois des élections municipales, Jean Vila s’exprime sur sa ville et ses évolutions.

La ville a de multiples atouts: sa localisation géographique et ses aménagements urbains, équipements sportifs, culturels et services publics destinés au bien-vivre des habitants. Le choix des politiques petite-enfance, jeunesse, sociale, solidaire, culturelle, environnementale, rendent ce potentiel accessible à toutes et tous. Ainsi, centre culturel Jean Ferrat; complexe sportif de la Germanor, espace jeunesse et hébergement collectif; centre de sculpture romane; etc., contribuent à la vitalité de Cabestany. Les emplois de la zone commerciale du Mas Guérido dont l’extension se poursuit, du site Médipôle et ses nombreuses plateformes de soins (2e pôle santé du département), participent au dynamisme de la ville (1117 entreprises et environ 3 750 emplois).

Dans un contexte économique rendu difficile par son intégration dans la métropole Perpignan Méditerranée, Cabestany se démarque néanmoins : coût maîtrisé des impôts, évolution contrôlée de son territoire : 37 % de zone urbanisée et 611 ha de patrimoine naturel préservé, ceinture verte, circuits pédestres, reconnaissance nationale de son Agenda 21, reconnaissance de « Ville active et sportive ».

Jean Vila, «toute une vie en partage»

Maire communiste de Cabestany depuis 1977, il est élu conseiller régional en 1986 et conseiller général en 1992. Candidat de la gauche plurielle en 1997, Jean Vila devient député de la 1ère circonscription et à ce titre, membre de la commission des finances, de l’économie générale et du plan. En 1997, il est chargé de mission auprès de la ministre de l’emploi et de la solidarité Martine Aubry, et de la secrétaire d’état au tourisme Michelle Demessine. Il est largement réélu conseiller général en 2004 et 2011et maire en 2008. En 2011 il est l’un des premiers maires à organiser un mariage de personnes du même sexe. En 2015, il est réélu conseiller départemental du canton Perpignan III en tandem avec Françoise Fiter. Il démissionne un an après du conseil départemental et est remplacé par son jeune suppléant Rémi Lacapère.

Aujourd’hui, il est candidat à sa propre succession aux élections municipales de 2020 et répond aux questions.

Comment se préparent les municipales?

Dans la continuité des mandats précédents, en y ajoutant une dimension citoyenne beaucoup plus importante. Dès le 1er juillet, avec nos partenaires formant la majorité municipale: Parti communiste, Parti socialiste et nos apparentés, responsables associatifs, dans notre déclaration commune annonçant notre accord pour continuer ensemble, nous avons affirmé notre volonté d’ouvrir notre liste à 10 % de candidats issus des rencontres citoyennes qui s’auto désigneront.

Suite à cet appel, à nos réunions citoyennes et très certainement au bilan de nos gestions précédentes, nous enregistrons déjà plus de candidats que de sièges disponibles. Ce qui nous permettra d’avoir des candidats engagés non seulement aux travaux municipaux, mais aussi des élus qui pourront s’engager dans diverses commissions de la Communauté urbaine, car c’est à la CU que se décident les politiques municipales et non plus aux conseils municipaux.

Aujourd’hui, tous les candidats retenus de notre liste vont participer à la réalisation de notre programme municipal pour les six prochaines années autour de 3 grands axes:

- Une dimension sociale, avec la poursuite des politiques menées en matière d’éducation, de culture, de sport, d’accompagnement de nos habitants, des plus jeunes aux aînés.

- Une dimension écologique, en s’appuyant sur les travaux de notre Agenda 21 (première des 36 communes de la CU à avoir reçu le label), les économies d’énergie, la géothermie, les déplacements doux et les transports publics qui ne sont pas à la hauteur des besoins de la commune (compétence CU).

- Une dimension citoyenne, indispensable à la démocratie et au bon fonctionnement de la commune, telle que nous la pratiquons depuis des années, bâtir une force citoyenne pour nous aider à améliorer tous les services de proximité que la CU n’assume pas dans de bonnes conditions.

De ce mandat qui se termine, quelles sont vos satisfactions? Vos déceptions?

Notre principale satisfaction est d’avoir réussi à maintenir un haut niveau de services, malgré la réduction de nos moyens, l’aide de l’État divisée par deux, et bien sûr la confiscation par la Communauté urbaine (CU) des recettes provenant des activités économiques (Mas Guérido, Médipôle) dont la CU nous reverse le montant acquis en 2010. Depuis 2011, année de notre intégration forcée dans l’agglo, notre développement économique s’est poursuivi et l’ex taxe professionnelle a augmenté de 50 %. C’est la CU, et la loi a été faite pour ça, qui récupère toute cette dynamique économique. Notre plus grande déception, qui peut être partagée par l’ensemble des élus, est de ne pas pouvoir satisfaire les besoins exprimés par nos habitants. Les habitants des 36 communes subissent et doivent engager avec les élus et les divers candidats à ces futures élections, des actions pour une véritable gouvernance citoyenne, partagée et ayant pour objectif le bien-être de tous, dans la plus grande transparence financière, ce qui aujourd’hui n’est pas le cas. Seule une grande mobilisation des élus et des habitants peut renverser cette fatalité.

A titre personnel, que vous ont apporté toutes ces années de maire?

Une certitude, quand on veut on peut. Dès le début de mon premier mandat, sans aucune expérience de gestion municipale, nous avons su écouter, élaborer et réaliser des équipements exceptionnels. Cette «démocratie participative» a été notre ligne de conduite. Les habitants ont su nous faire partager leurs besoins. Nous avons su leur dire ce qui était possible ou pas. L’essentiel de notre politique municipale, nous l’avons élaborée et mise en place avec eux. C’est ainsi qu’avec les diverses équipes municipales, fidèles aux engagements que nous avons pris, nous avons beaucoup innové. Tout ce qui se passe à Cabestany ne laisse personne indifférent.

Rédigé le 13/12/2019

Propos Recueillis Par Ray Cathala