Actu Média

ligne déco
Sources : l'Humanité

LE MESSAGE EXCLUSIF DE LULA AUX LECTEURS DE L’HUMANITÉ

Depuis sa prison, l’ancien président nous a fait parvenir ce texte où il remercie les marques de soutien et appelle à poursuivre la mobilisation pour sa libération et pour le respect de la démocratie au Brésil.

Le monde regarde aujourd’hui avec inquiétude…

séparation
Sources : l'Humanité

AFFAIRE LEGAY : « IL Y A UNE VOLONTÉ MANIFESTE DE CACHER LA VÉRITÉ »

Pour Arié Alimi, avocat de la militante pacifiste victime de violences policières, à Nice, le 23 mars dernier, les nombreux conflits d’intérêts dans cette enquête rendent impératif un dépaysement de l’affaire hors des Alpes-Maritimes.

Selon les révélations de nos confrères de…

séparation
Sources : Médiapart

Brexit: le sabotage de la volonté des citoyens

Autrefois, on employait le terme de spectacle – du latin spectaculum, « merveille à voir » – pour désigner une pièce de théâtre ou un événement particulièrement sensationnel, dont la vue était censée faire le régal du grand public. Parmi les différents sens historiques du mot,…

séparation
Sources : Médiapart

Palestine: l’arnaque historique du plan de paix américain

« L’accord du siècle » annoncé par Donald Trump devait rompre avec le consensus diplomatique traditionnel. Il va bien au-delà en niant la plupart des droits nationaux reconnus aux Palestiniens par la légalité internationale et les Nations unies, et en mettant un terme au projet…

séparation
Sources : Libération

Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans

 

D'après «l'indice planète vivante», calculé par la Société zoologique de Londres à partir de 4005 espèces entre 1970 et 2014, et révélé ce mardi dans un rapport de WWF, les populations d'animaux sauvages se sont effondrées. La dégringolade est encore plus marquée dans les…

séparation
Sources : l'Humanité

Le siège du PCF à Lyon attaqué par des fascistes

Le local départemental du Parti communiste a été dégradé mercredi, dans une ville où l’extrême droite agit en toute impunité.

séparation
Sources : Libération

LES ARCHÉOLOGUES, NOUVEAUX DAMNÉS DE LA TERRE

Si la loi d’août 2003 instaurant l’ouverture à la concurrence du marché de l’archéologie préventive a permis de créer des emplois, les conditions de travail se sont profondément dégradées. Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière.

 

séparation
Sources : Libération

«Tolérance zéro» aux Etats-Unis : l’avenir des familles immigrées en péril

La politique de Trump a déjà eu des conséquences dévastatrices pour les sans-papiers arrêtés récemment, notamment pour les enfants, qui ne sont pas certains de retrouver leurs parents.

 

séparation
Sources : Mediapart

Une journée d’études sur l’asile LGBT censurée à l’université de Vérone

En Italie aussi, les libertés académiques sont menacées, et la démocratie avec elles. L’extrême droite arrive à peine au pouvoir que les effets s’en font déjà sentir : sous la pression politique, le président de l’Université de Vérone décide la suspension d’une journée…

séparation
Sources : Nouvel Obs

Avec les migrants à Paris : "Je veux bien aller n'importe où, mais pas rester là"

Le ministre de l'Intérieur a annoncé l'évacuation "à bref délai" des différents camps de migrants parisiens où vivent près de 2.400 personnes. Reportage dans le 19e arrondissement.

 

séparation

Lettre d’Yvan RAMEL aux organisateurs du « Forum du Monde Nouveau »

550c4fae63afe8c8c1fb78f0b67b76c7.png

« Forum du Monde Nouveau ». Objet : intervention pour le « Forum du Monde Nouveau » organisé par les quotidiens L'Indépendant et Midi Libre et par l'agence Canal d’Oc.

C'est avec attention et curiosité que j'ai pris connaissance de votre initiative qui se tiendra au Palais des Congrès de Perpignan du 29 au 31 mars 2019.

Pour des raisons de santé, je ne peux pas participer à ces débats.

Certes, ces thèmes sont de haute qualité et les échanges sont utiles depuis des années. Je voudrais vous donner mon opinion car, selon moi, comme bien des citoyens, les stratégies écologistes pour un environnement préservant le vivant et notre planète Terre butent toujours sur la question : « Comment faire ? » Une simple volonté d'avoir un air pur et une planète protégée de toute pollution, même si elle est louable et nécessaire, n'est pas suffisante, très loin de là.

Encore faut-il aborder les « causes réelles » d'une telle dégradation, voire pourrissement de nos sociétés contemporaines.

J'intitule mes propositions par deux phrases complémentaires :
- éluder les questions sociales porteuses d'humanité pour tous,
- traiter isolément la question environnementale,
c'est en fait refuser ce monde nouveau dont vous parlez.

C'est pourtant ce que votre forum perpignanais nous propose.
Donc, exit l'exploitation capitaliste et la répartition des richesses pour des productions utiles et non orientées vers le seul profit financier et le détournement de la productivité du travail (l'une des plus importantes du monde) par une minorité.

Cette productivité, réalisée par l'ensemble des salariés et autres producteurs, ne leur revient que sous forme de « salaires et fiches de paye » qui constituent peu ou prou au renouvellement de la « force de travail ».

Cette productivité devrait permettre :
- de bons investissements productifs créateurs d'emplois de qualité,
- des formations professionnelles de haut niveau et une éducation nationale permettant d'abord l'accumulation des connaissances pour toutes et tous,
- de bons salaires et un pouvoir d'achat protégé , de bonnes retraites et des financements de tout le social, culturel et sportif.

Or, cette productivité est captée sans contrôle par la dictature de la finance, au travers du grand patronat, son relais depuis l'entreprise.

Croyez-vous Philippe PALAT : « Créer de nouveaux et audacieux paradigmes dans un monde aux relations apaisées » selon votre édito du cahier spécial L'Indépendant Midi Libre quand on voit depuis des lustres les détresses qui frappent des millions de familles, des travailleurs, des chômeurs et autres sans emploi ; les révoltés « gilets jaunes » courageux pour le bien de tous se faire massacrer à longueur de week-ends ?

Car nos gouvernants, fondés de pouvoir du capital-libéralisme refusent d'écouter leurs doléances, voire les insultent du mépris qui caractérise les dominants de l'oligarchie financière.

On voit les inégalités qui s'aggravent pour les populations laborieuses et les richesses des financiers explosent chaque jour ; les femmes cantonnées dans des discriminations violentes d'agressions sexistes ; les violences racistes, antisémites et xénophobes ; la maltraitance de notre jeunesse sans visibilité professionnelle.

Or vos seuls thèmes proposés dans ce débat trébuchent devant ce réel actuel qui assure la domination de la finance et des entrepreneurs.

Quelle doit être la civilisation d'un monde réellement nouveau ?

Je suis membre du PCF et convaincu qu'un autre paradigme doit être étudié par l'ensemble des forces vives de la France : c'est le communisme du XXI° siècle.

En fait, l'immense majorité du peuple de France peut et doit y être associé sans aucune domination hégémonique de qui que ce soit.
Pour y voir clair, il ne faut surtout pas fermer les yeux sur l'analyse théorique des philosophes Marx et Engels.

Surtout dans la critique (dans « Le Capital » de Karl Marx) de l'économie capitaliste décortiquée de façon lumineuse en démontrant le mécanisme de la théorie du profit, basée sur l'exploitation du travail et la dilapidation des richesses naturelles qui sont le bien commun de l'humanité.

Si l'orientation du capitalisme libéral n'est pas culbutée, toute proposition, aussi alléchante soit-elle, se fracassera sur le mur de l'argent.

En France, nous avons de beaux exemples de transformations révolutionnaires utiles à l'immense majorité des citoyens et au développement économique.

Durant la seconde guerre mondiale 1939/1945 les forces de la résistance unie ont combattu l'envahisseur nazi et les collaborateurs du Maréchal Pétain.

C'est au prix de leur sang que ces femmes, ces hommes et ces jeunes français ou étrangers ont établi dans leur diversité le Programme du Conseil National de la Résistance en mars 1944.

A la libération, le général De Gaulle incorpora au gouvernement un grand nombre de ministres et secrétaires d'état communistes dont Ambroise Croizat, ministre du Travail et de la Sécurité Sociale .

Cet ouvrier responsable CGT de la métallurgie réalise le meilleur système de santé et protection sociale eu monde pour les salariés et leurs familles, de la petite enfance jusqu'à la retraite.

Idem pour Maurice THOREZ ministre d'État qui mit en place le système progressiste de la fonction publique utile au bon fonctionnement de l'économie nationale et équitable pour tous.
La France était pauvre au sortir de la guerre, ce gouvernement a fait face avec honneur et nous bénéficions encore aujourd'hui de ces réformes révolutionnaires.

Aujourd'hui, contrairement à ce qui nous est imposé par les médias aux mains du capitalisme libéral, la France est riche, très riche.

Les détournements fiscaux, l'injustice devant l'impôt, les fraudes fiscales et autres évasions financières, les spéculations et les paradis fiscaux, les accumulations de capitaux par le système d'exploitation de l'être humain doivent être interdits ou imposés au maximum pour servir les populations et assurer un bon avenir pour tous.

Personne ne doit rester au bord du chemin !
Les questions financières sont trop décisives pour les laisser entre les seules mains des financiers ; sinon, pas d'illusions, le chaos sera encore plus terrible pour notre peuple comme pour la planète.

Aujourd'hui, nous les personnes âgées qui avons travaillé très jeunes, nous craignons pour notre vie. Voilà pourquoi éluder ces problèmes sociaux, c'est perpétuer les désastres que chacun dénonce à sa façon.

La sécurité sociale et tous les services sociaux publics, non seulement il ne faut pas les détruire en orientant leur gestion vers le privé, mais il faut bien au contraire leur redonner du sang dans les veines.

La dépendance est une question humaniste de premier plan.

La France a tous les moyens pour la mettre en œuvre.

Grâce à notre système de santé, notre durée de vie s'est bien rallongée, certes cela coûte à la nation et aux assurés sociaux. Mais la création de richesses a été multipliée par 100 depuis la libération de 1945.

On peut donc satisfaire de bonnes retraites sans nous imposer un calvaire du type : « On vieillit plus longtemps donc repoussons l'âge de la retraite jusqu'à 70 voire 75 ans », comme aux USA de Trump, le compère de Macron.

La dépendance organisée de haute qualité pour tous les anciens doit être maîtrisée par la sécurité sociale et ne pas être mise sous tutelle d'organismes financiers privés. Leurs tarifs prohibitifs sont inabordables et ruinent les familles qui soutiennent avec honneur et sensibilité leurs aînés en grande difficulté.

Nous les anciens, nous lançons une alerte, nous voulons vivre sous la protection de la nation et pas dans les mouroirs.

La crise systémique du capital libéralisme n'a fait qu'aggraver toute la vie sociale, économique et culturelle du pays dans tous ces domaines. Les comportements humains de ce fait sont désastreux, on viole, on tue, on insulte, l'irrespect devient la règle, le chacun pour soi brise les solidarités. Vous ne croyez pas qu'il faut y mettre un terme définitif ?

Quel bel environnement écologiste pouvons-nous avoir dans cet océan de malheur ?

En fait, les forces sociales doivent se réapproprier tout ce dont elles sont les vrais créateurs : c'est cela le communisme du XXI° siècle.

Marx et Engels en ont précisé le concept :
« Le communisme n'est ni un état qui doit être créé, ni un idéal sur lequel la réalité devrait se conformer, nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l'état actuel ».

Le mouvement réel se déploie tous les jours sous nos yeux : c'est l'immense majorité du peuple de France qui en est l'animateur. Les grandes mutations qu'il exige doivent passer par de véritables rencontres préconisant la fin de l'exploitation capitaliste.

Voilà ce que sera un « Monde Nouveau » aux relations apaisées : social, humanisme et écologie. Même combat, ensemble.

Yvan RAMEL
le 27 mars 2019

Rédigé le 12/04/2019

Admin Rédaction